La MRC de Témiscouata
   

Les bureaux de la MRC de Témiscouata sont maintenant ouverts à la population. Nous vous suggérons fortement de prendre rendez-vous avec l’employé concerné avant de vous présenter à la MRC, compte tenu qu’il y a encore des employés en télétravail jusqu’à nouvel ordre. Vous pouvez laisser un message sur la boîte vocale de l’employé ou lui transmettre un courriel et un suivi vous sera fait dans les meilleurs délais.

L’Équipe de la MRC de Témiscouata

    

sites-regionaux

La MRC de Témiscouata
Service de développement
Tourisme Témiscouata
Culture Témiscouata

   

       

Guylaine Sirois dresse le bilan de 8 années à la préfecture de la MRC de Témiscouata

Guylaine Sirois préfet élue au suffrage universel MRC de TémiscouataGuylaine Sirois a présidé sa dernière séance du Conseil de la MRC de Témiscouata le 12 octobre dernier. Cette ultime rencontre a été l’occasion de faire une revue des éléments importants des huit dernières années.

Elle salue le travail accompli par le Conseil de la MRC ainsi que par le personnel de l’organisation. « Je suis très fière de nos réalisations, de nos projets en cours et du soutien apporté aux Témiscouatains. Nous avons vécu deux mandats riches en défis, jalonnés par l’austérité budgétaire au début de 2014 et par la pandémie actuelle. À travers ces deux événements marquants, nous avons su maintenir le cap et je tiens à souligner l’entraide qui s’est déployée dans notre région. », mentionne madame Sirois. « Nous pouvons être fiers de notre bilan depuis 2013. Nous avons fait de beaux progrès au Témiscouata, et ce pour chaque secteur géographique ».

Parmi les développements significatifs mis en œuvre depuis 2013, soulignons notamment:

L’avancement des travaux et engagement pour l’achèvement de l’autoroute Claude-Béchard, la construction de trois parcs éoliens qui génèrent des retombées de plus d’un million de dollars par année et qui alimentent un fonds de développement de 500 000$ et qui apporte des revenus pour chacune des municipalités.

Citons également un leadership en matière de télécommunications à l’échelle du KRTB (Internet et
téléphonie cellulaire), le fameux Congrès mondial acadien (CMA 2014), la campagne nationale de promotion touristique er des investissements majeurs dans PBM, Sirop de l’Est, Le 1208, la Distillerie Témiscouata, Décacer, etc.

À cela s’ajoute plus d’un million de dollars obtenus dans le programme FARR pour divers projets, la création du Centre d’études collégiales du Témiscouata et du Service de développement de la MRC. La réfection du poste de la Sûreté du Québec de la MRC. Mise en place d’un fonds local de solidarité, renouvellement du plan de développement de la zone agricole et embauche d’une agente de développement agroalimentaire et désignation de l’acériculture comme Signature de la MRC et participation au Créneau Accord, pour ne nommer que ceux-là.

De 2013 à aujourd’hui, le monde municipal s’est profondément transformé. L’activité des MRC a beaucoup évolué avec la disparition de la Conférence régionale des éluEs (CRÉ), l’intégration du développement économique dans les activités de l’organisation et la nouvelle réalité du XXIème siècle. À travers tous ces bouleversements, la MRC de Témiscouata s’est donné les moyens de ses ambitions en mettant en place, avec l’aide du gouvernement, des fonds de près de 4 000 000$ pour soutenir des initiatives sociales et économiques sur son territoire.

« Fière de notre bilan depuis 2013, j’ai l’impression d’avoir accompli de belles choses avec la complicité des élus que j’ai eu la chance de côtoyer ainsi que les divers partenaires. Je tiens à remercier la population témiscouataine pour la confiance qu’elle m’a accordée en 2013 et en 2017, me donnant la chance d’être la première femme préfet de notre MRC. Je souhaite la meilleure des chances au prochain conseil de la MRC et je remercie les femmes et les hommes qui font le choix de s’impliquer en politique municipale : vous faites la différence! J’estime que c’est un privilège d’avoir pu représenter la population du Témiscouata pendant toutes ces années et, après vingt-et-un an de vie politique active, dont treize comme conseillère politique dans divers cabinets, je me retire avec le sentiment du devoir accompli. Il y a encore beaucoup de beaux projets sur la table à dessin et c’est très prometteur pour le Témiscouata de demain.», conclut madame Sirois.