La MRC de Témiscouata
   

message

    

sites-regionaux

La MRC de Témiscouata
Service de développement
Tourisme Témiscouata
Culture Témiscouata

   

       

Fortes précipitations à Pohénégamook : la ville demande l'assistance de la sécurité publique

VieuxChemin 063 recadrLe Service des travaux publics de Pohénégamook, en collaboration avec le ministère des Transports, est toujours à l’œuvre pour réparer les bris sur le réseau routier causé par le violent orage du 21 juin dernier. Certaines propriétés ont également été endommagées par la chute d’arbres ou par l’infiltration d’eau dans les fondations. Face à l’ampleur des dégâts, la Ville de Pohénégamook sollicite l’assistance de la Sécurité publique pour l’aider à remettre en état son réseau routier et pour soutenir financièrement les résidents affligés par ce nouvel épisode météorologique.
Les fortes précipitations ont entraîné des débordements de fossés et la fragilisation du réseau routier. Les endroits les plus touchés sont le Veux Chemin, la route 289 entre les kilomètres 50 et 53, ainsi que le secteur de la rue Bellevue et de la Côte St-Joseph. Le rang de la Montagne a également été encombré par une coulée de terre, ce qui a conduit à sa fermeture temporaire. « Notre priorité est de rétablir la circulation sur l’axe de la 289 le plus rapidement possible. Nous avons donc concentré nos efforts sur la réfection du Vieux Chemin afin que le MTQ puisse dévier la circulation sur cette voie pendant les travaux de réparation de route 289. » explique M. Sébastien Pelletier, directeur du Service des travaux publics de la Ville de Pohénégamook. L’axe 289 est une voie essentielle pour assurer le déplacement des services d’urgence au Transcontinental et pour le transport de marchandises.

Bien que l’évaluation des coûts des travaux soit en cours, il est d’ores et déjà évident pour l’administration municipale qu’une aide financière de la Sécurité publique sera nécessaire pour parvenir à couvrir ces dépenses imprévues. Par ailleurs, les citoyens dont la propriété principale a été endommagée lors de l’orage sont invités à prendre des photos des dégâts, à appeler leur assureur puis à enregistrer une déposition à l’hôtel de Ville. Leur dossier sera ensuite acheminé à la Sécurité publique pour analyse afin de déterminer si un soutien éventuel pourrait leur être offert.

Si la Ville a pu réagir aussi rapidement, c’est notamment parce qu’elle a tiré des leçons de l’inondation de 2015. « Notre plan de sécurité civile est à jour et nos équipes étaient prêtes à intervenir. » déclare la mairesse, Mme Louise Labonté dont les souvenirs du sinistre survenu cinq ans plus tôt lui sont encore bien vifs. « Le conseil municipal est très sensible aux enjeux climatiques et aux impacts qu’ils ont sur notre territoire. C’est d’ailleurs dans le but de mieux comprendre les points vulnérables de notre territoire et d’augmenter notre résilience face aux aléas météorologiques que nous avons élaboré le Plan directeur de l’eau du bassin versant du lac Pohénégamook » ajoute Mme Labonté. Le conseil municipal tient également à remercier le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, M. Denis Tardif, et son équipe qui se sont dépêchés sur les lieux le 23 juin afin de faire une reconnaissance sur le terrain et d’apporter leur soutien.
La Ville rappelle aux citoyens que pour tous travaux sur leur propriété, il est nécessaire de faire la demande d’un permis de construction/rénovation auprès du service d’urbanisme et que les ouvrages de stabilisation des rives doivent être conçus par des professionnels.

P.J. : Photo (1) endommagement de l’accotement et (2) travaux sur le Vieux Chemin