La MRC de Témiscouata
   

message

    

sites-regionaux

La MRC de Témiscouata
Service de développement
Tourisme Témiscouata
Culture Témiscouata

   

       

La berce du Caucase : l'éliminer de façon sécuritaire

berceTÉMISCOUATA-SUR-LE-LAC – La berce du Caucase, une plante exotique envahissante et toxique, est en floraison de la mi juillet à la mi août. Elle est facile à repérer en ce moment grâce à sa taille imposante et ses fleurs blanches. L'OBV du fleuve Saint-Jean invite la population à signaler la berce du Caucase sur le territoire de la MRC de Témiscouata au 418 899-0909, poste 106 ou à projets@obvfleuvestjean.com. Si possible, joignez une photo de la tige et des feuilles du plant observé.

Attention à la sève!
La sève de la berce du Caucase cause des lésions à la peau lorsqu'elle est exposée à la lumière (rayons ultraviolets naturels ou artificiels). Ces lésions sont semblables à des brûlures. Il faut donc manipuler la plante avec une grande précaution. Dans la partie québécoise du bassin versant du fleuve Saint-Jean, l'éradication de la berce du Caucase a été confiée à l'OBV du fleuve Saint-Jean. Nos professionnels sont formés pour le faire de façon sécuritaire et les travaux sont exécutés sans frais pour les propriétaires des terrains.

Puisque les fleurs produisent des milliers de graines, il est important d'intervenir maintenant afin de limiter la propagation. Cette plante peut facilement envahir un milieu et nuire à la croissance des autres plantes qui y poussent. À maturité, la berce du Caucase atteint entre 2 et 5 mètres de hauteur, sa tige a des taches rougeâtres, l'envers des feuilles est lisse et des ombelles de fleurs blanches sont présentes en période de floraison.

L'éradication de la berce du Caucase sur le territoire de l'Organisme de bassin versant du fleuve Saint-Jean, secteur Bas-Saint-Laurent, est rendue possible grâce à la participation du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent et du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent.

Les OBV sont mandatés par le gouvernement, en vertu de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l'eau et des milieux associés, pour élaborer un plan directeur de l'eau et en assurer le suivi de sa mise en œuvre de concert avec les acteurs de l'eau du bassin versant.