La MRC de Témiscouata
   

Suite aux nouvelles directives de la santé publique, les bureaux de la MRC de Témiscouata sont fermés au public pour une période indéterminée. Tous les employés de la MRC de Témiscouata sont en télétravail. Nous vous demandons de laisser un message sur la boîte vocale de l'employé et celui-ci vous fera un retour d'appel dans les meilleurs délais. Nous vous recommandons fortement d'utiliser le courriel pour communiquer avec l'ensemble des employés de la MRC.

L'Équipe de la MRC de Témiscouata

            

Nouvelles mesures de confinement : Un appel à la mobilisation de l’ensemble des régions du Québec

TREMBSLConsidérant l’ampleur de la deuxième vague de la pandémie de COVID-19 et la pression croissante qui s’exerce sur le réseau national de santé, la Table régionale des élu(e)s municipaux du Bas-Saint-Laurent estime que toutes les régions du Québec doivent se mobiliser pour contenir la propagation du virus et préserver la capacité du réseau à prodiguer les soins à la population.

« Nous aurions espéré amorcer l’année 2021 dans une meilleure position à l’échelle du Québec, à l’image de celle du Bas-Saint-Laurent qui a réussi à contenir la pandémie, grâce aux efforts soutenus de la population et à la capacité d’intervention de notre réseau de santé régional. Or, nous sommes confrontés à une crise sanitaire d’envergure mondiale et les mesures annoncées par le gouvernement québécois hier sont dans la lignée de celles qu’on observe ailleurs sur la planète », a déclaré Michel Lagacé, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la TREMBSL. « Comme l’a bien expliqué le Premier ministre, il s’agit ici de sauver des vies et d’éviter que l’on doive effectuer des choix déchirants à cause d’un système de santé surchargé. L’expérience nous a appris que, même si le Bas-Saint-Laurent compte actuellement peu de cas et d’hospitalisations, rien ne nous préserve d’une série d’éclosions comme nous l’avons malheureusement observé dans plusieurs territoires de MRC », souligne-t-il.

Selon Pierre D’Amours, maire d’Amqui et vice-président de la TREMBSL, le gouvernement du Québec a adapté sa stratégie depuis le premier confinement, de manière à répondre à certaines des préoccupations des élu(e)s de la région : « C’est extrêmement difficile pour le gouvernement de trouver un juste équilibre dans cette situation critique pour la population québécoise. D’après les informations divulguées jusqu’à maintenant, les mesures en place durant la période des Fêtes sont légèrement resserrées, notamment en ce qui a trait la suspension des activités sportives intérieures et à la limitation des contacts à la seule cellule familiale. La principale nouveauté avec laquelle il nous faudra composer pour les quatre prochaines semaines, c’est le couvre-feu de 20 h à 5 h pour les personnes qui n’ont pas de motifs acceptables de circuler. Toutefois, il y a davantage de souplesse en regard au maintien des activités économiques, notamment pour les activités essentielles dans les secteurs de la construction, du manufacturier et de la foresterie. De plus, l’autorisation de la cueillette et livraison de marchandises dans les entreprises jugées non essentielles permettra à nos commerçants de générer des revenus malgré le confinement. Enfin, la reprise des activités dans les écoles primaires et le prolongement de la pause au secondaire pour une semaine seulement répondent bien aux préoccupations exprimées par les familles bas-laurentiennes », explique-t-il.

De son côté, le préfet de la MRC Les Basques, Bertin Denis, juge que tous doivent s’unir derrière un seul objectif : « Le temps est venu pour le Québec tout entier de se mobiliser pour combattre un seul et unique ennemi : le coronavirus qui a déjà endeuillé trop de nos concitoyens. Nous savons tous que la période des Fêtes a donné lieu à un certain relâchement. C’est le moment de se ressaisir en observant rigoureusement les recommandations de la Santé publique et en limitant à l’extrême les contacts en dehors de notre cellule familiale. C’est un grand coup à donner pour permettre à la campagne de vaccination de produire ses résultats », a martelé M. Denis.

« Sincèrement, je préfère que la région entre dans cette période de confinement général avec une situation sanitaire relativement stable, plutôt qu’en pleine crise comme c’est le cas dans d’autres régions du Québec. Cela nous donne la marge nécessaire pour accueillir adéquatement les personnes atteintes, continuer à offrir un maximum de soin à la population et éviter d’accroître la pression sur notre réseau de santé régional. Maintenons notre vigilance et nos saines habitudes de prévention pour sortir de ce nouveau confinement en position encore plus favorable le 8 février prochain. Une fois cette étape franchie, nous espérons tous que les citoyennes et citoyens du Bas-Saint-Laurent retrouveront davantage de liberté », conclut Michel Lagacé.

Pour en savoir plus sur les nouvelles mesures de confinement, consultez : https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/confinement-du-quebec-covid-19/

À propos de la TREMBSL

La Table régionale des élu(e)s municipaux du Bas-Saint-Laurent a été créée en mai 2019. Ce lieu de concertation regroupe les huit préfets et préfètes des MRC bas-laurentiennes et les 10 maires et mairesses des cités régionales ou des municipalités de centralité. La Table est l’interlocutrice politique privilégiée de toute une région auprès des gouvernements supérieurs, afin de promouvoir les priorités régionales.