La MRC de Témiscouata
   
    

sites-regionaux

La MRC de Témiscouata
Service de développement
Tourisme Témiscouata
Culture Témiscouata

   

       

Gala du Centre d’expertise sur la construction commerciale en bois

i Pavillion-SepaqTrois prix d’excellence pour la firme Charron Architecte de Rivière-du-Loup

Rivière-du-Loup – La firme Charron Architecte de Rivière-du-Loup a remporté trois prix d’excellence lors du gala annuel du Centre d’expertise sur la construction commerciale en bois (cecobois) tenu au Capitole de Québec le 30 mai dernier. Elle a reçu les prix « Projet institutionnel de moins de 1000 m2 », « Conception des détails architecturaux » et « Coup de cœur du public » pour la réalisation du bâtiment d’accueil du Parc national du Lac-Témiscouata. Étant nommée dans la catégorie « Bâtiment institutionnel de moins de 1000 m2, Charron Architecte se mesurait aux plus grandes firmes d’architecture du Québec.

Le jury a notamment salué l’intégration harmonieuse du bâtiment à son environnement par l’utilisation de plusieurs essences de bois québécoises : cèdre, merisier, peuplier clair et tremble, en plus d’essences exotiques comme l’acajou et de matériaux régionaux nobles comme l’ardoise. L’équipe de projet était constituée de Charron Architecte, de la firme d’ingénierie BPR, de Construction Marcel Charest, de Projet Paysage et de la SÉPAQ, propriétaire-client.

Un concept architectural mûrement réfléchi

Le bâtiment d’accueil du Parc national du Lac-Témiscouata a permis à Charron Architecte de se démarquer par son approche biophilique pluridisciplinaire en mettant au centre de sa réflexion l’attirance naturelle de l’humain pour les milieux extérieurs et la nécessité de la présence des éléments naturels et culturels dans les environnements bâtis. Outre la finition, toute la structure du bâtiment est faite de bois, Elle se révèle la fondation d’un concept authentique, intégré et écologiquement responsable.

La toiture du bâtiment d’accueil est inspirée de l’aile du pygargue à tête blanche, l’animal emblématique du Parc. Elle « protège » les autres éléments de la construction qui eux, sont imaginés pour rappeler la fragmentation des sciences archéologiques appliquées au Témiscouata. Chacun des éléments de la construction se retrouve tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, créant une relation concrète avec l’environnement naturel. Cette initiative a été reçue avec beaucoup d’enthousiasme par les dirigeants de la SÉPAQ qui y ont vu un rapprochement indéniable entre l’humain et l’espace, propre à l’approche biophilique.

Cela a aussi séduit les membres du jury des Prix d’excellence cecobois, formé d’André Bourassa, architecte et président sortant de l’Ordre des architectes du Québec, Gilles Brassard, ingénieur et président du Groupe Geyser, Claude Paquin, éditeur du magazine Formes, Marika Frenette, architecte, directrice et fondatrice de Wigwam Conseil environnement et santé du bâtiment, et Caroline Frenette, ingénieure et conseillère technique chez cecobois.

Charron Architecte récompensée sept fois depuis 2007

Les trois distinctions obtenues le 30 mai dernier portent à sept le nombre de récompenses nationales méritées par Charron Architecte depuis sa création. La firme est la plus primée au Bas-Saint-Laurent depuis 2007 et est désormais considérée comme un incontournable de l’architecture écologiquement responsable et biophilique au Québec.

Le concept de la biophilie aborde le territoire en analysant ce qu’il a à offrir à chaque client. En découle une interprétation architecturale multidisciplinaire, qui place au centre du concept l’identité de l’occupant et de l’endroit à aménager. On crée donc une signature conceptuelle à partir de chaque client, par opposition à la simple recherche de styles. Ce courant est fondée sur des principes étoffés, mesurables et efficaces, principalement liés à la qualité des espaces, à la longévité du bâtiment et au bien-être qu’en retirent les utilisateurs.

Un processus de réflexion approfondi permet de mûrir le concept et d’optimiser la synergie du bâtiment entre l’humain et son environnement. En résulte une approche pluridisciplinaire faisant appel à des talents diversifiés et au développement de partenariats avec des professionnels de pointe : écrivain, éclairagiste architectural, biologiste, psychologue, environnementaliste, architecte paysagiste, ingénieur, entrepreneur, etc.

 

Photo Sepaq-lac-temis-StephaneGroleau-006 :
Bâtiment d’accueil du Parc national du Lac-Témiscouata (Collaboration : Stéphane Groleau)