La MRC de Témiscouata
Annonce des projets soutenus par le Fonds d'appui au rayonnement des régions

CRD« Des actions qui contribueront à l'avancement de la région » Guylaine Sirois, présidente du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent

La présidente du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent, Madame Guylaine Sirois, se dit satisfaite du Fonds d'appui au rayonnement des régions, alors que 26 projets sont soutenus depuis sa création, dont 10 pour la troisième phase annoncée aujourd'hui dans le secteur ouest du Bas-Saint-Laurent et totalisant près de 2,1 M$.

La présidente du CRD en a fait état en annonçant les sommes investies et les projets retenus en compagnie du député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, ministre délégué aux affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Monsieur Jean D'Amour. Madame Sirois a entre autres souligné la qualité des projets qui touchent plusieurs champs de compétences au Bas-Saint-Laurent, de même que l'engagement des promoteurs face aux priorités de développement de la région. « Considérées dans leur ensemble, ce sont des actions qui contribueront à l'avancement et au rayonnement de la région. Les projets annoncés aujourd'hui touchent plusieurs domaines. On parle entre autres de développement et de transfert d'entreprises, d'un virage efficace vers le numérique, de mise à niveau d'infrastructures récréotouristiques ou encore de soutien à la relève agricole. Ces projets répondent à nos préoccupations en matière d'innovation, de développement durable et d'enracinement des jeunes », a-t-elle précisé.

Rappelons que le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent est un partenaire de premier plan dans la mise en œuvre du Fonds d'aide au rayonnement des régions. Il a entre autres établi les priorités régionales de ce fonds, lesquelles sont issues du Plan de développement du CRD. Il prend part activement au comité régional de sélection dont le mandat consiste à prioriser et à choisir les projets à soutenir dans le cadre du FARR.

À propos du CRD
Le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent est un organisme de concertation et de développement régional qui a pour mandat d'agir à titre de gestionnaire de projets collectifs convenus avec les MRC du Bas-Saint-Laurent, de mettre en œuvre des ententes pour et au nom des MRC participantes, d'offrir des services administratifs et d'assurer la gestion des fonds confiés par des partenaires. Le conseil d'administration est formé des préfets des huit MRC de la région du Bas-Saint-Laurent.

Fonds d'appui au rayonnement des régions - Près de 2,1 M$ pour la réalisation de dix projets dans le secteur ouest du Bas-Saint-Laurent

DATA ART 2626384-620x348DÉGELIS, QC - En soutien à la Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022, le gouvernement du Québec a annoncé une aide financière de près de 2,1 M$ pour la réalisation de dix projets, soumis dans le cadre du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR), pour le secteur ouest du Bas-Saint-Laurent.

C'est le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D'Amour, qui a dévoilé aujourd'hui, au nom du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, la liste des projets sélectionnés (voir l'annexe au communiqué).

Pour l'occasion, il était accompagné de la préfète de la MRC de Témiscouata, membre
du comité régional de sélection de projets du Fonds d'appui au rayonnement des
régions et présidente du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent,
Mme Guylaine Sirois.

Ces projets répondent aux priorités établies pour le Bas-Saint-Laurent, lesquelles se trouvent également au cœur de la nouvelle stratégie, à savoir :
1.Agir pour l'attractivité de la région;
2.Agir pour l'équité entre les personnes et les collectivités en s'assurant de placer le développement social au cœur de la vitalité et de l'occupation des territoires;
3.Agir pour un environnement sain et une vie de qualité;
4.Agir pour un entrepreneuriat et une main-d'œuvre dynamiques et diversifiés;
5.Agir pour la vitalité des communautés rurales;
6.Agir pour faire du Bas-Saint-Laurent un leader innovant dans ses domaines identitaires tels que le bioalimentaire, le forestier, le maritime et l'eau, la tourbe, l'environnement et les énergies vertes et renouvelables.

Citations :

« La somme annoncée aujourd'hui aidera le Bas-Saint-Laurent à concrétiser des projets dynamiques en lien avec ses différentes priorités. Le gouvernement du Québec a doté la région d'un outil financier lui permettant de réaliser des projets qui lui tiennent à cœur. C'est un pas de plus vers un gouvernement qui se veut au service des régions. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« Je tiens à remercier tous les acteurs régionaux qui participent à la réalisation de ces initiatives et également toutes les personnes qui, en déposant leur projet, démontrent qu'elles ont à cœur l'épanouissement de leur communauté. Sans vous tous, la progression vers l'atteinte des différents objectifs de la région ne serait pas possible. »

Jean D'Amour, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« Je félicite les promoteurs dont les projets ont suscité l'enthousiasme du jury de sélection. Considérés dans leur ensemble, ces projets répondent à nos ambitions pour faire du Bas-Saint-Laurent une région attrayante et innovante. Ils témoignent également de nos préoccupations quant au développement durable de nos ressources et à l'enracinement des jeunes. »

Guylaine Sirois, préfète de la MRC de Témiscouata, membre du comité régional de sélection de projets du Fonds d'appui au rayonnement des régions et présidente du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent

Faits saillants :
•Le FARR a été créé en complément du Fonds de développement des territoires afin de permettre aux élus municipaux et régionaux d'élaborer et de soutenir des projets structurants qui contribueront à maximiser le développement des communautés, l'objectif étant d'appuyer la Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022.

•Au total, ce sont 310 M$ sur cinq ans qui seront investis dans le développement régional par le biais du FARR. L'enveloppe de ce programme est la suivante : 30 M$ en 2017-2018, 45 M$ en 2018-2019, 60 M$ en 2019-2020, 75 M$ en 2020-2021 et 100 M$ annuellement à compter de 2021-2022.

•Rappelons que dans le cadre du FARR, une somme de plus de 2,4 M$ a été accordée au Bas-Saint-Laurent pour l'année financière 2017-2018.

•Notons qu'il y a eu quatre appels de projets pour la région du Bas-Saint-Laurent. L'annonce d'aujourd'hui concerne les deuxième, troisième et quatrième appels de projets pour le secteur ouest du Bas-Saint-Laurent. Une aide financière de près de 2,1 M$ a déjà été annoncée pour la réalisation de 16 initiatives.

147 500 $ Rénovation et aménagement d'un bâtiment par l'Association des personnes handicapées du Kamouraska-Est inc. Rénovation et aménagement d'un bâtiment existant pour l'installation des bureaux de l'organisme et des espaces destinés à accueillir la clientèle composée de personnes handicapées.

22 665 $ Actualisation de l'atelier sur les métiers forestiers par l'Association forestière bas-laurentienne. Promotion des métiers du secteur forestier par la mise à niveau d'ateliers sur mesure destinés aux élèves du secondaire.

44 000 $ Mettre en valeur et préserver l'attrait des plans d'eau intérieurs du Bas-Saint-Laurent par l'Organisme de bassin versant du fleuve Saint-Jean inc. Élaboration d'une carte interactive en ligne pour permettre aux utilisateurs des plans d'eau d'avoir accès facilement aux renseignements essentiels à la pratique des activités nautiques en eau douce.

35 890 $ Congrès Bienvenue Québec par l'Office du tourisme et des congrès de Rivière-du-Loup. Organisation et réalisation du congrès Bienvenue Québec en octobre 2018. Rivière-du-Loup sera l'hôte de cet événement incontournable de l'industrie touristique québécoise.

430 003 $ Mise en place concertée de l'ARTERRE au Bas-Saint-Laurent par la MRC de Rivière-du-Loup. Association des huit MRC dans une démarche concertée pour permettre le déploiement de l'ARTERRE au Bas-Saint-Laurent, notamment par l'embauche de deux agents de maillage. La mise en place d'un service d'accompagnement et de maillage contribuera à la vitalité des communautés par un dynamisme agricole axé sur l'établissement de la relève non apparentée agissant en dehors du cadre familial traditionnel.

150 000 $: Projet d'étude pour l'aménagement de l'entrée du bassin de la marina par la Société Duvetnor. Projet d'étude dans les aménagements maritimes (WSP) pour concevoir avec les utilisateurs (Croisières AML, Société Duvetnor, la Traverse de Rivière-du-Loup-Saint-Siméon), la Société des traversiers du Québec (STQ) et la Ville de Rivière-du-Loup un aménagement de l'entrée du bassin de la marina pour consolider les activités maritimes commerciales tout en conservant les activités de la marina. Les différentes options d'aménagement techniquement réalisables seront évaluées avec les partenaires.

250 000 $ Redonnons au parc linéaire Petit-Témis secteur sud sa valeur par la réfection de sa surface de roulement par la Corporation d'Aménagement du Lac Témiscouata et de la rivière Madawaska inc. Réfection complète de la surface du parc linéaire interprovincial Petit-Témis section sud sur une distance de 35 kilomètres situés à l'intérieur de l'emprise du parc afin de corriger les effets du temps qui ont affecté sa surface de roulement depuis plus de 24 ans d'usage.

250 000 $ Ajout de nouveaux services au parc du Mont-Saint-Mathieu par la Corporation du Parc du Mont-Saint-Mathieu. Ajout de services au parc du Mont-Saint-Mathieu par l'aménagement d'une dizaine d'unités d'hébergement sous forme de village piétonnier.

500 000 $ Démarrage d'une entreprise technologique par Premier Tech Digital limitée. Démarrage d'une entreprise technologique, Premier Tech Digital, dont la mission sera d'offrir une gamme de produits et services assurant la transition des entreprises vers le numérique.

250 000 $ Aménagement d'une station récréotouristique par le Centre touristique Tête-du-Lac Pohénégamook. Aménagement d'un camping de 155 espaces et d'une offre d'activités complète et intégrée à la clientèle touristique.«

Total accordé : 2 080 058 $

Liens connexes :

Fonds d'appui au rayonnement des régions :
http://www.mamrot.gouv.qc.ca/developpement-territorial/programmes/fonds-dappui-au-rayonnement-des-regions-farr/

Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022 :
https://www.mamot.gouv.qc.ca/

photo: http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/334402/dix-projets-recoivent-21-m$-du-fonds-dappui-au-rayonnement-des-regions 

Un nouveau directeur général à la Société d'Histoire et d'Archéologie du Témiscouata

Etienne FrenetteLa Société d'Histoire et d'Archéologie du Témiscouata (S.H.A.T.) est fière d'annoncer l'embauche de
monsieur Étienne Frenette à titre de directeur général. Celui-ci continuera le travail des précédents
directeurs généraux en mettant tout particulièrement l'accent sur l'histoire témiscouataine par
l'entremise d'événements spéciaux et de projets de développement culturels sur l'ensemble du
territoire.
Étienne Frenette détient une formation en Muséologie de l'Université du Québec en Outaouais et a une
grande expérience avec la création d'expositions et la médiation culturelle. Notons que monsieur
Frenette a travaillé pour la Société d'Histoire et d'Archéologie du Témiscouata en 2012 et 2013, pour
la création de l'exposition Enracinés au Musée du Témiscouata, ainsi que pour la gestion de l'équipe
d'animation au Fort Ingall. La priorité du nouveau directeur général sera d'abord de « s'assurer du bon
lancement de la saison estivale pour l'ensemble de la S.H.A.T, puis faire la réévaluation des projets de
nature historique des dernières années avec nos partenaires potentiels ».
La Société d'Histoire et d'Archéologie du Témiscouata (SHAT) est propriétaire et gestionnaire du Fort
Ingall et gestionnaire du Musée du Témiscouata. La SHAT est un organisme à but non lucratif dont les
principaux objectifs sont la recherche et la diffusion de l'histoire régionale, ainsi que la conservation et
la mise en valeur des sites archéologiques du territoire.
Pour plus d'information, visitez le www.fortingall.ca. Pour communiquer avec la Société d'Histoire et
d'Archéologie du Témiscouata, merci de nous contacter via téléphone au 418-854-2375 ou via courriel
au info@fortingall.ca.
Logo SHAT

Trois Témiscouatains gagnent l'or au Championnat canadien de ballon sur glace

trois-temiscouatains-gagnent-lor-au-championnat-canadien-de-ballon-sur-glace-001-620x348Le Témiscouata était très bien représenté, du 11 au 15 avril, dans le cadre du Championnat canadien de ballon sur glace organisé au Manitoba. L'équipe mixte qui a remporté l'or dans la classe Élite comptait sur Steve Plourde de Packington, Stéphane Malenfant de St-Louis-du-Ha! Ha! et Angélie Beaulieu de Dégelis parmi ses rangs.

La formation Broom-Shak de Bécancour a ainsi vaincu, en finale, le Maritime Lobsters Fishermen du Nouveau-Brunswick par la marque de 5 à 1. Un doux retour du balancier, puisque les finalistes avaient battu le Broom-Shak en parties préliminaires.

L'équipe de Steve, Stéphane et Angélie ont cumulé une fiche de 3 victoires et 2 défaites lors du tournoi à la ronde. En demi-finale, elle a remporté son match contre le Vidéoclip du Québec au compte de 3 à 0.

C'est le 4e titre en cinq ans que remporte le Broom-Shak de Bécancour au Championnat canadien de ballon sur glace.

Source: Marc-Antoine PaquinPar Marc-Antoine Paquin, Journaliste http://www.infodimanche.com/actualites/sports/334187/trois-temiscouatains-gagnent-lor-au-championnat-canadien-de-ballon-sur-glace

Photo: Steve Plourde, Stéphane Malenfant et Angélie Beaulieu.

Fonds d'appui au rayonnement des régions (FAAR): Près de 889 000 $ pour la réalisation de neuf projets dans le secteur est du Bas-Saint-Laurent

Jean DamourEn soutien à la Stratégie gouvernementale pour assurer l'occupation et la vitalité des territoires 2018-2022, le gouvernement du Québec a annoncé une aide financière de près de 889 000 $ à la réalisation de neuf projets dans le secteur est du Bas-Saint-Laurent dans le cadre du nouveau Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR).

C'est le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D'Amour, qui a dévoilé aujourd'hui, au nom du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, la liste des projets sélectionnés (voir l'annexe au communiqué).

Pour l'occasion, il était accompagné de la préfète de la MRC de Témiscouata, membre du comité régional de sélection de projets du Fonds d'appui au rayonnement des régions et présidente du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent, Mme Guylaine Sirois.

Ces projets répondent aux priorités établies pour le Bas-Saint-Laurent, lesquelles se trouvent également au cœur de la nouvelle stratégie, à savoir :
•Agir pour l'attractivité de la région;
•Agir pour l'équité entre les personnes et les collectivités en s'assurant de placer le développement social au cœur de la vitalité et de l'occupation des territoires;
•Agir pour un environnement sain et une vie de qualité;
•Agir pour un entrepreneuriat et une main-d'œuvre dynamiques et diversifiés
•Agir pour la vitalité des communautés rurales;
•Agir pour faire du Bas-Saint-Laurent un leader innovant dans ses domaines identitaires tels que le bioalimentaire, le forestier, le maritime et l'eau, la tourbe, l'environnement et les énergies vertes et renouvelables.

«Le Fonds d'appui au rayonnement des régions permet de donner aux promoteurs le coup de pouce espéré pour entreprendre et mener à terme des projets novateurs et mobilisateurs, et ce, dans l'ensemble de la région du Bas-Saint-Laurent. Un travail sérieux et rigoureux d'analyse des propositions présentées dans le cadre de ces appels de projets a de nouveau été effectué par les membres du comité régional de sélection de projets et je les en remercie», souligne Jean D'Amour, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

«Je tiens à féliciter les promoteurs dont les projets ont suscité l'enthousiasme du jury. Ces projets ont retenu notre attention parce qu'ils contribueront à l'avancement
du Bas-Saint-Laurent et à son rayonnement. Ils relèvent également d'un domaine ayant un potentiel de croissance, de durabilité et de création d'emplois, éléments très importants au regard des priorités du FARR qui ont été établies, rappelons-le, par le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent. Nous suivrons avec grand intérêt leur réalisation», déclare Guylaine Sirois, préfète de la MRC de Témiscouata, membre du comité régional de sélection de projets du Fonds d'appui au rayonnement des régions et présidente du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent

Notons qu'il y a eu quatre appels de projets pour la région du Bas-Saint-Laurent. L'annonce d'aujourd'hui concerne les deuxième, troisième et quatrième appels de projets pour le secteur est du Bas-Saint-Laurent. Dans le cadre du premier appel de projets, une aide financière de près de 1,2 M$ pour la réalisation de sept initiatives a déjà été annoncée.

Voici la liste des 9 projets retenus :
•4 980 $ pour Écoconstruction et innovation ouverte (2017-2019), par : Corporation du service de recherche et d'expertise en transformation des produits de l'Est du Québec (SEREX)
•214 393 $ pour De l'école vers l'emploi (2018-2020), par Services spécialisés main-d'œuvre L'élan
•14 000 $ pour Plan de développement intégré (2017-2019), par Sentier international des Appalaches Québec (SIA)
•173 597$ pour Le Bas-Saint-Laurent : une région en appétit (2018-2020), par Les saveurs du Bas-Saint-Laurent inc.
•57 000 $ pour Validation terrain des milieux naturels d'intérêt pour la biodiversité (2018-2019), par l'Agence de mise en valeur des forêts privées du Bas-Saint-Laurent
•150 000 $pour le CAMO-FMI, agent de recrutement pour son secteur (2018-2021), par le Cégep de Rimouski - pour le Comité Action Main-d'œuvre en Fabrication Métallique Industrielle (CAMO-FMI)
•50 000 $ pour le développement d'un photobioréacteur pour la production de microalgues en isotopes stables (2017-2019), par Les Laboratoires Iso-BioKem inc.
•60 000 $ pour le Ciné-parc du Carrousel en tournée au Bas-Saint-Laurent (2017-2019), par Le Carrousel international du film
•165 000 $ pour l'amélioration des infrastructures du camp (2017-2019), par leCamp musical du lac Matapédia

source:  http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/334190/pres-de-889-000-$-pour-la-realisation-de-neuf-projets-dans-le-secteur-est-du-bas-saint-laurent

École secondaire de la Vallée-des-Lacs: Course Filles en forme de la CSFL

Filles en forme LacSt-Michel-du-Squatec – Le 7 mai prochain, au Parc national du Lac-Témiscouata, un groupe de jeunes femmes de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-lacs prendront part à une course de 3, 5 ou 10 km organisée par les élèves de l'École secondaire de la Vallée-des-lacs de St-Michel-du-Squatec.

En effet, 235 élèves féminines et leurs accompagnatrices de la CSFL ont répondu positivement à l'invitation d'un groupe d'élèves de l'École secondaire de la Vallée-des-lacs qui travaillent depuis le début de l'année scolaire à organiser un grand rassemblement de jeunes filles ayant pour but de se mettre en forme et de tisser des liens autour de la solidarité féminine. Les entraînements et la préparation à la course se tiennent donc présentement dans les 6 écoles secondaires de la Commission scolaire et les coureuses transiteront toutes, le 7 mai au matin pour le grand départ qui aura lieu à l'accueil du Petit Lac Touladi au Parc national du Lac Témiscouata.

Plusieurs partenaires se sont joints à cet événement : le Parc national du Lac-Témiscouata, Letraco, Métro de Cabano, URLS du Bas-St-Laurent, Coop de Squatec, Fromagerie le Détour, les Dragons du Témis, Service incendie de Squatec, Campor environnement (SaniLang), Patrick Tremblay chiropraticien, Familiprix de Cabano, le Coin du sport de Dégelis, École secondaire de la Vallée-des-Lacs de Squatec, la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, la piscine des Basques, Cœur action de Dégelis, la Cardiothèque de Squatec, Trans-forme de Pohénégamook, X-FIT TÉMIS de Témiscouata-sur-le-Lac, le Club optimiste de Lac-des-Aigles, la Place des jeunes de Squatec et Cindy-Bérubé Ouellet (Cindy Zumba).

Chaque participante recevra un chandail au couleur de son parcours et un échauffement de style zumba préparera les jeunes femmes à la course. Des prix seront remis aux participantes à la fin de la course. Plusieurs bénévoles de la communauté seront présents le long du parcours.

Le 29 mai prochain, plusieurs de ces élèves se rencontreront de nouveau à Rimouski pour participer à la course FillActive, mouvement canadien où des centaines de jeunes filles du Bas-St-Laurent, de la Gaspésie et des Îles-de-la Madeleine se regrouperont pour vivre un événement similaire à celui du 7 mai 2018.

45e Semaine de la dignité des personnes assistées sociales

logo RASST DCDDégelis à l'occasion de la 45e Semaine de la dignité des personnes assistées sociales, le RASST organise une activité qui aura lieu le 9 mai prochain dans les locaux de l'organisme situé au 465-B avenue Principale à Dégelis.

À 9h 30 aura lieu une formation sur les nouvelles règles à l'aide sociale. Parmi ces réformes notons le Programme Objectif emploi, nous aborderont les nouvelles règles concernant les héritages qui s'appliqueront à toutes les personnes à l'aide sociale, nouvelles règles qui concernent le travail autonome. Dans cette formation les personnes participantes seront informées sur le Revenu de base mis en place pour les personnes au Programme de solidarité sociale.
En après-midi, une performance sera livrée par la Brigade musicale, qui se fera un plaisir de vous faire chanter sur les pièces musicales créées pour votre plaisir. Vous avez de la voix ? Venez donc chanter avec nous ! Cette activité aura lieu à 13h30.
Vous pouvez vous inscrire en nous appelant au 418-853-2975 et demandez Sylvain ou Mario. Une petite collation sera servie à cette occasion...

Inscrivez-vous c'est gratuit!

Venez nous voir car on est là pour vous !

Le retour en force du Bois!

Industrie-Bois laetitiaphotographe-0347-2BRimouski– Pour marquer le lancement du Mois de l'arbre et des forêts au Bas-Saint-Laurent, l'Association forestière bas-laurentienne (AFBL), en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, l'Ordre des ingénieurs forestiers du Québec et le Créneau Écoconstruction du Bas-Saint-Laurent, vous invite à une activité conférence de type 5 à 7 qui sera présentée le jeudi 3 mai, dès 17 h, à l'Hôtel le Navigateur, salle Kendall. Monsieur Gérald Beaulieu, ingénieur forestier et directeur du Centre d'expertise sur la construction commerciale en bois (Cecobois) présentera une conférence intitulée «Le retour en force du bois».

Au coût de 20 $ (et de 5 $ pour les étudiants), cette conférence passe en revue les différentes démarches orchestrées au Québec pour favoriser l'utilisation accrue du bois dans la construction non résidentielle. En 2007, le gouvernement amorçait un vaste chantier de réflexion sur la diversification de l'industrie forestière au Québec qui faisait face à l'une des pires crises économiques de son histoire. Un constat s'est imposé, le Québec forestier devait s'engager dans une démarche de valorisation du matériau bois dans la construction autre que résidentielle. On a y abordera certaines statistiques sur les parts de marché, les intentions des architectes, les changements apportés au code la construction et les impacts de la Charte du bois.
Information sur le conférencier : Gérald Beaulieu a complété un baccalauréat en génie forestier à l'Université Laval en 1982. Depuis, il a notamment contribué à la mise en place d'un centre régional d'expertise en foresterie dans l'Est du Québec, dirigé plusieurs organisations forestières, dont le Regroupement des Sociétés d'aménagement du Québec (RESAM) et la Coopérative forestière Ferland-Boileau, et présidé le conseil d'administration de la Fédération des coopératives forestières du Québec. En 2000, il devient directeur de projet pour Socodevi au Guatemala et assume le leadership d'un projet régional d'aménagement forestier durable en Amérique latine. Il revient au Québec en 2003 pour occuper le poste de directeur du département de recherche sur les produits à valeur ajoutée chez FPInnovations. De 2012 à 2016, il devient directeur du développement des affaires chez GeoTraceability Ltd. Il est directeur de Cecobois depuis avril 2016.
D'une durée de 45 minutes, la conférence sera suivie d'une période de questions et d'un léger goûter. Réservez le plus tôt possible vos billets au www.afbl.info/activites.
Pour réservation de vos billets, vous pouvez remplir le formulaire d'inscription directement sur le site Web de l'AFBL ou contacter l'Association forestière bas-laurentienne au (581) 624-4730.

La région du Bas-Saint-Laurent recevra 833 807 $ pour les services d’urgence en milieu isolé

police-nuit3-1Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D'Amour, est fier d'annoncer au nom du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, une somme de 833 807 $ pour la région du Bas-Saint-Laurent dans le cadre du Programme d'aide financière pour le soutien à l'organisation des interventions d'urgence hors du réseau routier.

Ainsi, huit municipalités régionales de comté (MRC) se partageront les sommes afin d'accroître la protection offerte aux citoyens dans les secteurs non accessibles par le réseau routier au Québec en améliorant la préparation des intervenants de même que la coordination des interventions d'urgence.

Le programme prévoit le versement d'une aide financière en trois volets aux organisations admissibles afin, d'une part, de les aider à concrétiser leurs démarches d'organisation des services d'urgence hors du réseau routier et, d'autre part, d'assurer la disponibilité des équipements de sauvetage nécessaires aux interventions d'urgence sur leur territoire.

« Le territoire du Québec est vaste et nous voulons assurer la sécurité des citoyens, peu importe où ils se trouvent. La bonification financière de ce programme viendra appuyer les MRC notamment dans l'achat de matériel et d'équipements ainsi que dans l'organisation de leur travail, leur permettant ainsi d'intervenir plus efficacement » explique Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal.

« En cas d'accident, le pronostic de survie d'une personne blessée ou malade dépend de la rapidité et de l'efficacité de l'intervention des services d'urgence. Le soutien financier accordé aujourd'hui permettra ainsi d'appuyer les MRC de notre région dans leurs interventions » ajoute Jean D'Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent.

Norbert Morin, député de Côte-du-Sud et whip adjoint du gouvernement, se « réjouis de la bonification annoncée aujourd'hui dans le cadre du Programme d'aide financière pour le soutien à l'organisation des interventions d'urgence hors du réseau routier. Elle permettra de favoriser une meilleure concertation des divers intervenants qui participent à l'évacuation de blessés hors route. »

Par: Simon Philibert https://cimtchau.ca/nouvelles/la-region-du-bas-saint-laurent-recevra-833-807-pour-les-services-durgence-en-milieu-isole/

Le ministre Jean D'Amour annonce un soutien financier de 125 293 $ pour les services de garde éducatifs en milieu familial de la région du Bas-Saint-Laurent

petite enfanceQUÉBEC - Pour assurer la qualité des services de garde éducatifs à l'enfance offerts en milieu familial, le gouvernement du Québec octroie une aide financière de 125 293 $ à l'intention de six bureaux coordonnateurs (BC) de la garde en milieu familial de la région du Bas-Saint-Laurent.

Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D'Amour, a fait cette annonce le 17 avril dernier. Cette aide permettra ainsi la mise en œuvre de six projets visant à soutenir la qualité des services de garde en milieu familial.

Rappelons que le 21 mars dernier, le ministre de la Famille, M. Luc Fortin, annonçait l'attribution d'une somme de plus de 2,7 millions de dollars à l'intention des bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial pour la réalisation de 123 projets partout au Québec, en vue de favoriser le développement global des enfants. Des activités d'éveil à la lecture, aux sciences, à la musique et à l'écriture, des activités qui facilitent la transition vers l'école, encouragent l'adoption de saines habitudes de vie ou stimulent le développement du langage en sont quelques exemples.

Citations

« L'aide financière annoncée aujourd'hui permettra de mieux soutenir les personnes responsables d'un service de garde en milieu familial de notre région dans leur volonté d'offrir des milieux de vie de qualité et des activités stimulantes aux enfants qu'elles accueillent au quotidien. Cette annonce témoigne de l'engagement de notre gouvernement à contribuer au développement précoce des capacités et des apprentissages essentiels pour les enfants de notre région et de partout au Québec. »

Jean D'Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« Je me réjouis pour le bureau coordonnateur Les services de garde la farandole de notre circonscription qui, grâce à l'aide financière de 18 291 $, pourra outiller les RSG dans l'élaboration d'un plan d'intervention sur le langage et l'alimentation. »

Nobert Morin, député de Côte-du-Sud

« Notre gouvernement souhaite offrir aux tout-petits le meilleur départ possible dans la vie. Cette aide financière de plus de 2,7 millions de dollars annoncée le 21 mars dernier permettra d'assurer la qualité des services de garde éducatifs en milieu familial et de mettre en œuvre de nombreux projets stimulants pour nos tout-petits. Ils feront ainsi plus d'activités qui éveilleront leur curiosité et favoriseront leur développement global. »

Luc Fortin, ministre de la Famille

Faits saillants

BC Le CPE de Matane recevra 19 405 $ pour planifier et organiser des activités dans le but de favoriser la transition vers l'école de manière concertée entre les parents, les responsables de services de garde (RSG), l'école et les enfants.
BC CPE Les pinsons inc. recevra 19 256 $ pour la stimulation langagière des enfants.
BC CPE La Baleine Bricoleuse recevra 18 342 $ pour le développement moteur des enfants par l'organisation d'activités qui les feront bouger davantage, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur.
Le BC CPE de Rivière-du-Loup inc. recevra 25 000 $ pour l'animation d'activités musicales et pour l'organisation d'un programme d'activités hebdomadaires visant à développer la psychomotricité et les saines habitudes de vie chez les enfants.
Le BC CPE « Les Calinours » recevra 25 000 $ pour soutenir les RSG dans la mise en place d'une structure favorisant les saines habitudes de vie, notamment l'activité physique et l'alimentation.
Le BC Les services de garde la farandole recevra 18 291 $ pour outiller les RSG dans l'élaboration d'un plan d'intervention sur le langage et l'alimentation.
Le soutien annoncé aujourd'hui à l'intention des bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial fait suite à un appel de projets lancé en décembre 2017.
SOURCE Cabinet du ministre de la Famille

Une fin de semaine couronnée de succès pour les Vaillants

vaillants-du-temiscouata-medailles-athletisme-temiscouata-001-620x348Le dernier weekend était très occupé pour le club d'athlétisme Les Vaillants. Samedi le 14 avril, Pascale Dumont était en action du côté de San Diego, sur la côte-ouest américaine, lors du UCSD Triton Invitational. Le lendemain, une douzaine d'athlètes de l'équipe, ainsi que l'entraîneuse Karyn Thibault, étaient parmi la délégation de l'Est-du-Québec qui prenait part aux Championnats provinciaux scolaires du RSEQ, à Montréal.

Environ 450 athlètes du Québec étaient au Complexe Sportif Claude-Robillard, pour les Championnats Provinciaux Scolaires d'athlétisme en salle, dont 40 provenant du Bas St-Laurent. Les Témiscouatains ont récolté 3 médailles, deux athlètes ont été couronné champions provinciaux et plusieurs se sont dépassés.

Chez les cadettes, Coralie Robichaud de Rivière-Bleue, est passée bien près de faire la finale au 60m Haies. Elle a pris la 9e position, en plus de réaliser un record personnel. Dans la même catégorie, Audrey Caron (Sport-études) de St-Athanase a bien fait au concours de sauts en longueur.

Du côté masculin, Éloi Rousseau (Sport-études) est demeuré maître du saut en hauteur. En plus de sa médaille d'or, l'athlète de Pohénégamook a aussi fini 4e au 60m Haies (record personnel) et 5e en longueur. Un autre athlète cadet a remporté une médaille. Il s'agit de Tommy Blier, aussi de Pohénégamook. Ce dernier a remporté le bronze, grâce à son meilleur lancer de la saison. Deux autres garçons cadets étaient de la compétition. Il s'agit d'Alexis Fournier de Pohénégamook et de Nathan Lebrun (Sport-études) de St-Eusèbe. Alexis a amélioré ses meilleurs temps au 800m et au 1200m. Pour sa part, Nathan a établi une marque personnelle au 60m.

Chez les juvéniles, Vanessa Ayers (Sport-études) a une fois de plus triomphé au lancer du poids. L'athlète de Rivière-Bleue a de plus réussi son meilleur lancer avec le 3kg. En demi-fond, Marylie Plourde (Sport-études) s'est surpassée dans les courses de 800m et 1500m. Sur la plus longue distance, la Pohénégamookoise a abaissé son temps de près de 15 secondes! Ennuyée par une blessure, Jolianne Bernier de St-Athanase a connu des résultats plus modestes qu'à l'habitude. Elle s'est quand-même classée dans le top 10 au 200m.

Trois garçons juvéniles étaient aussi présents à Montréal. Pier-Olivier Lebrun (Sport-études) de St-Eusèbe a réalisé des records personnels dans toutes ses épreuves, soit le 60m, le 200m et le saut en longueur. Son coéquipier de St-Marc-du-Lac-Long, Olivier Bélanger (Sport-études), a aussi été rapide au 60m et au 200m, améliorant son temps sur cette dernière distance. Enfin, Marc-Olivier Lavoie de Pohénégamook, a failli se qualifier pour la finale de lancer du poids. Ce dernier a pris le 9e rang de l'épreuve.

PASCALE DUMONT

Le camp d'entraînement printanier de Pascale Dumont a pris fin, après une dizaine de jours passés en Californie. La lanceuse de javelot de Rivière-Bleue a participé à une deuxième compétition, cette fois du côté de l'Université de Californie à San Diego (UCSD). Elle a pris la 4e place sur 38 lanceuses, avec un résultat un peu plus bas que souhaité. Pascale prendra maintenant un peu de repos, avant de recommencer son entraînement en vue d'une grosse saison.

Source: http://www.infodimanche.com/actualites/sports/333863/une-fin-de-semaine-couronnee-de-succes-pour-les-vaillants 

Les écocentres du Témiscouata : pratiques, faciles d'accès et efficaces!

Vue écocentre Squatec - 3Témiscouata-sur-le-Lac. Construits en 2009, quatre écocentres desservent l'ensemble du Témiscouata. Situés à Dégelis, Témiscouata-sur-le-Lac (quartier Cabano), Squatec et Pohénégamook, ils sont gérés par la Régie Intermunicipale des déchets du Témiscouata (RIDT) qui a la compétence pour la gestion des matières résiduelles sur l'ensemble du territoire de la MRC. Ces lieux permettent aux citoyens de déposer gratuitement, à l'année et sans limite, une grande diversité de matières. En 2017, 87% des matériaux recueillis ont été revalorisés ou recyclés, contribuant ainsi à détourner du site d'enfouissement plus de 4 000 tonnes de matériaux pour l'année.

« Les investissements importants qui ont été faits pour la mise aux normes du lieu d'enfouissement technique et la construction de quatre écocentres portent fruit » mentionne monsieur Gilles Garon, président de la Régie. « Nous sommes très fiers des résultats! Les écocentres ont d'ailleurs connu une hausse de fréquentation de près de 40%, passant de 18 468 utilisateurs en 2010 à 25 697 en 2017 » ajoute-t-il.
La Régie a comme objectif de recycler et de valoriser un maximum de déchets, que ce soit par la collecte des matières recyclables, ses écocentres, la vidange systématique des installations septiques sur le territoire et divers autres projets tel que le recyclage des tubulures d'érablières ou le prêt de vaisselle réutilisable. Voici quelques données pour 2017 :
• 4 000 tonnes de matières ont été détournées du site d'enfouissement grâce aux quatre écocentres. Ainsi, 87% de ces matériaux ont été valorisés.
• 2 300 tonnes ont été acheminées au centre de tri par le biais de la collecte de matières recyclables (taux de rejet de 10%).
• 8 500 tonnes de déchets provenant de la collecte, de commerces et d'industries ont été enfouis au lieu d'enfouissement technique de Dégelis.
« Depuis 2007, toutes les municipalités de la MRC font partie de la Régie avec cette volonté commune d'offrir un service de qualité à notre population et de faire une saine gestion des matières résiduelles », souligne madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata. « Je félicite chacune des localités ainsi que la RIDT pour tout le travail accompli au fil des ans. En réutilisant et en recyclant un maximum de matériaux, nous prolongeons la durée d'utilisation de notre site d'enfouissement tout en préservant la qualité de notre environnement » conclut-elle.
Pour plus de détails et pour consulter les horaires des collectes et des écocentres, consultez le site : www.ridt.ca 

À propos des écocentres :
Les écocentres peuvent recueillir notamment des matériaux de construction, du bois, des agrégats, des meubles, du matériel électronique, des pneus, des métaux, des résidus domestiques dangereux, de la tubulure d'érablière, des résidus verts, des branches et des surplus de textiles. Ainsi, tout ce qui doit être jeté peut être apporté dans un écocentre, réutilisé ou recyclé lorsque c'est possible. Ces matériaux sont ensuite revalorisés de diverses manières. Par exemple, le bois peut servir pour le chauffage ou la fabrication de panneaux d'aggloméré. Le métal est déchiqueté puis refondu. Les vêtements sont redistribués à des friperies locales ou exportés dans d'autres régions. Les résidus verts servent à faire du compost. Le matériel électronique et informatique est démantelé. Les déchets dangereux sont traités dans des usines spécialisées. Les matériaux et objets réutilisables sont revendus.

MRC Temiscouata logo RIDT 20

Le Tremplin: 25 spectacles du 15 au 20 mai

Mario TessierDégelis– Le porte-parole Mario Tessier animera les spectacles de la 19e édition du Tremplin, le rendez-vous de la chanson et de l'humour de Dégelis, qui se tiendra du 15 au 20 mai prochain à Place Desjardins. Cinq spectacles différents mettant en vedette les 30 artistes de la relève et des professionnels seront au programme. S'ajouteront au menu de cette semaine des 5 à 7 musicaux, un midi et des pique-niques chantants sans oublier les jams de fin de soirée pour un total de 25 représentations.

Concours
Les demi-finales seront présentées du 16 au 18 mai et la finale le 20 mai. Ces spectacles se tiendront à Place Desjardins et le public pourra y découvrir 30 artistes de la relève dans les 5 différentes catégories en plus des lauréats de la précédente édition. En plus d'animer, Mario Tessier fera une prestation lors de chacune de ces soirées.

Souper-gala-bénéfice
Lors du souper-gala-bénéfice présenté le samedi 19 mai à Place Desjardins, un repas 4 services sera servi et le public aura la chance d'assister à un spectacle regroupant Mario Tessier, l'orchestre du Tremplin et leurs invités, Sylvie DesGroseilliers, Camille Caron, lauréate du Tremplin 2015, et Christian Poirier.

Programmation des activités gratuites
Toujours dans l'objectif de faire rayonner Le Tremplin dans toute la région, le comité organisateur a choisi de présenter à nouveau cette année plusieurs activités gratuites sur le territoire témiscouatain tout au long de la semaine des festivités. Des 5 à 7, un midi et des pique-niques chantants, des vitrines d'artistes ainsi que des jams auront lieu dans différents commerces, écoles ou établissements de la MRC.

Billetterie et programmation
Les billets pour les spectacles sont en prévente jusqu'au 1er mai. Ils sont en vente en ligne au www.festivalletremplin.com ou par téléphone au 418 853-3233 ou 1 877 334-3547, poste 203. La programmation détaillée est disponible sur le site Internet de l'événement.

La 19e édition est une présentation de la Caisse Desjardins des Lacs de Témiscouata en collaboration avec la Ville de Dégelis. Hydro-Québec s'associe à titre de partenaire « Prestige », la MRC de Témiscouata s'implique en tant que partenaire « Privilège » et Télé-Québec appuie l'événement en tant que partenaire « Officiel ». Plusieurs autres partenaires soutiennent Le Tremplin à différents niveaux.

Pour connaître les dernières nouvelles, le nom des participants, les finalistes, les gagnants, les juges, les formateurs, tous les partenaires ou toute autre nouvelle, le public est invité à consulter le site Internet de l'événement et à suivre sa page Facebook.

Voici les participants: 

Auteur-compositeur-interprète (16 ans et plus)

Interprète 18 ans et plus

 

Interprète 13-17 ans

Humour (13 ans et plus)


Trampoline (12 ans et moins)

Jeannine rencontre... Martin Pelletier, premier directeur de Cascades Cabano

MartinPelletier JeannineRencontre avril2018Témiscouata-sur-le-Lac– La prochaine édition de l'activité « Jeannine rencontre... » présente Martin Pelletier, premier directeur de Cascades Cabano. Les échanges mettront en lumière les débuts de la cartonnerie populaire et sa transition vers l'entreprise qu'elle est devenue. L'activité est présentée au BeauLieu Culturel du Témiscouata le 20 avril 2018 à compter de 17 h.

Jeannine rencontre... c'est le partage de l'univers d'une personne, d'un groupe, d'une organisation qui dévoile ses réussites, ses rêves, ses inquiétudes, ses recettes, sa folie, ses passions. L'activité est gratuite. Des amuse-gueules sont offerts sur réservation au www.blct.ca ou au 418 899-2528, poste 302.
À venir : Jeannine rencontre... l'équipe d'Horizon FM le 15 juin 2018.

Artisans et artisanes en récupération textile recherchés à la Chapelle au Pied-du-Lac de Rivière-Bleue

Méchoui 2017Rivière-Bleue, En pleine préparation de sa prochaine estivale, La Chapelle au Pied-du-Lac., organise également une journée-bénéfice qui aura lieu le 24 juin prochain à partir de 13 :30 heures. Au programme, défilé de mode de vêtements recyclés, exposition et vente de produits artisanaux, atelier de fabrication de marionnettes et de tricots pour les enfants, concours de desserts et souper spaghetti.

Pour faire de cet évènement un réel succès, les organisateurs invitent les artisans et artisanes en récupération textile de la région à participer en tant qu'exposants de leurs créations. Nous invitons également les personnes intéressées à participer au concours de desserts ou à titre de bénévole à nous contacter prochainement.

Même si la programmation estivale n'est pas complétée, nous pouvons d'ores et déjà annoncer une activité champêtre et gratuite organisée en collaboration avec l'organisme le Tremplin de Dégelis. La population est ainsi invitée à apporter un lunch et assister à un spectacle tout en chansons donné par les artistes Alain Hurt et Régis Archambault, mardi le 15 mai, à partir de midi à la Chapelle au Pied-du-Lac, au 27 rue St-Pierre (Pied-du-Lac) à Rivière-Bleue. Mais, aussi, même lieu, même poste... samedi le 28 juillet à partir de 13 :30 heures, un spectacle avec Jérôme Couture, notre héros de la Petite Séduction qui, dans le cadre du Festival du Bootlegger de Rivière-Bleue, prendra le temps de partager son talent avec les festivaliers présents. Les billets pour cet événement, au coût de 20 $, sont déjà en vente au bureau municipal de Rivière-Bleue. Faites-vite, les places sont limitées !

Pour toute information supplémentaire ou inscription, prière de communiquer avec Mme Ruth Lepage au 418 955-9889 ou à info@chapellepieddulac.com.

Bienvenue à toutes et tous,

Source : Ruth Lepage 418 955-9889

Le prochain Championnat canadien juvénile de ballon sur glace aura lieu à Rivière-du-Loup du 3 au 6 avril 2019

Championnat canadien 2018 photo 1Témiscouata-sur-le-Lac– Dans le cadre de son 15e anniversaire, le Ballon sur glace (BSG) mineur du Témiscouata a reçu la confirmation de la part de la Fédération canadienne de ballon sur glace que le prochain Championnat canadien juvénile de ballon sur glace aura lieu à Rivière-du-Loup du mercredi 3 au samedi 6 avril 2019.

Ainsi, c'est 16 équipes totalisant 320 joueurs de 19 ans et moins en plus du personnel d'encadrement et de nombreux parents qui sont attendus à Rivière-du-Loup dans un an. Le championnat canadien regroupera donc les 8 meilleures équipes au pays autant chez les garçons que chez les filles.

Depuis février 2017, l'idée de présenter un tel évènement mijotait dans la tête des membres de l'organisation du BSG mineur du Témiscouata, puisque l'alternance des provinces, pour le dépôt d'une mise en candidature, priorisait le Québec pour 2019.

Au mois d'août 2017, plusieurs démarches ont été faites afin de s'assurer que la présentation d'une telle compétition était réalisable au Témiscouata. Toutefois, les actuelles infrastructures sportives de la région ne répondent pas aux exigences de la Fédération canadienne de ballon sur glace, tout comme l'absence d'une salle pouvant accueillir plus de 400 personnes. Par conséquent, le BSG mineur du Témiscouata a dû trouver une autre alternative s'il voulait recevoir ce championnat en 2019. De là est venue l'idée de le présenter à Rivière-du-Loup. D'ailleurs, le BSG mineur du Témiscouata souhaite demander de nouveau le Championnat canadien juvénile au Témiscouata dès que les infrastructures de la région répondront aux exigences de la Fédération canadienne de ballon sur glace.

Même si plusieurs démarches ont été faites, il faut maintenant finaliser les ententes et mettre en place un comité organisateur afin de s'assurer de faire de ce Championnat canadien un grand succès à tous les points de vue.

« Le BSG mineur du Témiscouata est très heureux d'être l'hôte du prochain championnat canadien juvénile en avril 2019 à Rivière-du-Loup. Les joueurs de notre organisation auront enfin l'occasion de disputer un championnat canadien devant leurs familles et leurs amis. Beaucoup de travail nous attend, mais nos joueurs auront une motivation supplémentaire d'évoluer devant leurs partisans. Aussi, en tenant cette compétition nationale dans une ville où le ballon sur glace a déjà eu ses lettres de noblesse, nous souhaitons faire revivre de beaux moments à d'anciens joueurs et joueuses et permettre le développement de notre sport auprès de nouveaux adeptes » de conclure le président du BSG mineur du Témiscouata et coordonnateur du programme sportif ballon sur glace de l'École secondaire de Cabano, Alain Dugas

Profil de l'organisation du Ballon sur glace mineur du Témiscouata

Le BSG Mineur du Témiscouata existe depuis plus de 15 années. À chaque saison, il permet à plus d'une centaine de filles et garçons âgés entre 7 et 19 ans de pratiquer le ballon sur glace à des niveaux récréatifs et compétitifs et incite les jeunes à adopter de saines habitudes de vie. Au cours des cinq dernières années, les différentes équipes de l'organisation ont remporté près de 30 médailles lors de championnats provinciaux et nationaux.

Programme "Récompensons nos jeunes bénévoles"

bénévoles DégelisDégelis- Dans le cadre du programme de l'Unité régionale de loisirs et sports «Récompensons nos jeunes bénévoles», Mme Laurence Gravel de Dégelis s'est vue remettre une carte de remerciements ainsi qu'une carte de crédit prépayée, lors de la réunion de la Table de Concertation en loisirs tenue le 10 avril dernier. Par son travail bénévole dans la communauté et par son implication également au niveau scolaire depuis plusieurs années, il a été unanime de présenter Mme Gravel dans le cadre de ce programme pour récompenser des jeunes de chez- nous.

Nous remercions de tout cœur Mme Gravel pour son beau travail et l'incitons à poursuivre sur la même voie afin de démontrer l'importance de l'implication des jeunes dans la société.

 

Tourisme Témiscouata en mode séduction!

cover 2018Témiscouata-sur-le-Lac. Avec l'arrivée du printemps, la MRC de Témiscouata vous invite à planifier vos escapades estivales et à vous laisser charmer par sa belle région. Prenez le temps de respirer une bouffée de grand air, de bouger en pleine nature, de vous reposer, de vous régaler en plus de faire des découvertes et des rencontres passionnantes...le bonheur, quoi!

9e édition du concours
Tourisme Témiscouata vient de mettre en ligne la 9e édition de son concours annuel. Les internautes courent la chance de remporter un séjour d'une valeur de 520$ au Parc du Mont-Citadelle de Saint-Honoré-de-Témiscouata. Cette escapade pour deux personnes comprend deux nuitées en chalet avec l'accès aux différentes activités du site, deux soupers en formule table d'hôte, deux bouteilles de vin sélectionnées, un repas du midi ainsi que deux petits déjeuners. Pour participer, il suffit de s'inscrire d'ici le 2 décembre 2018 à partir de la page Facebook de Tourisme Témiscouata ou encore directement sur le site Internet : www.tourismetemiscouata.qc.ca/concours.

Guide touristique 2018
La nouvelle brochure touristique officielle du Témiscouata est actuellement disponible. Elle présente toutes les activités plein air à faire de même que les attraits, les établissements de restauration et d'hébergement. Le guide sera distribué en juin prochain dans les Centres Infotouriste de Québec, Montréal et Dégelis, dans le réseau d'information touristique du Bas-Saint-Laurent, à l'Office de tourisme Edmundston et région, dans diverses entreprises du Témiscouata ainsi que dans les publi-sacs des résidents pendant la semaine du 7 mai. Le guide a également été remis aux visiteurs du Salon vélo de Québec les 2, 3, 4 mars derniers. Il est possible de le télécharger en ligne dans la section des publications disponibles. Une brochure en version anglaise sera éditée sous peu.

On peut commander les versions papier en remplissant le formulaire: www.tourismetemiscouata.qc.ca/vacances-quebec/commande-de-brochures.aspx .

Stratégie de promotion touristique
La MRC coordonne une campagne publicitaire à l'échelle régionale et provinciale qui se déploie notamment dans diverses publications touristiques, sur des plates-formes Internet, sur les ondes de TVA ainsi que sur plusieurs chaînes de télévision spécialisées.

« Nous investissons près de 130 000$ cette année pour faire connaître et rayonner le Témiscouata » mentionne madame Guylaine Sirois, préfet. « Le tourisme est un secteur d'activité important chez nous et génère des retombées économiques très significatives. L'apport de nos entreprises et de nos attraits est essentiel. Nous sommes fiers de leur rayonnement à travers le Québec! »

Projet de l'autoroute Claude-Béchard - Lancement d'appels d'offres publics pour la phase III

Capture-decran-2018-04-11-a-110537-001-002-620x348RIMOUSKI, QC, le 11 avril 2018- Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports lance trois appels d'offres publics en lien avec la phase III du réaménagement de la route 185 en autoroute.

Un des appels d'offres concerne les travaux préparatoires qui seront effectués en 2018 sur le tronçon deux situé à Saint-Antonin. Les travaux prévus comprennent notamment :

la construction d'une route transversale de 300 m;
la construction d'une voie de desserte de 1,1 km;
la construction d'un chemin forestier de 500 m;
la construction de deux ponts d'étagement;
le déboisement du corridor de la future autoroute sur 7 km.

Les deux autres appels d'offres portent sur les mandats de surveillance et de contrôle de la qualité nécessaires à la réalisation des travaux préparatoires.

Citations

« Nous avons toujours réitéré l'importance de ce projet majeur dans la région du Bas-Saint-Laurent. Avec les travaux qui commenceront cette année, nous respectons les engagements pris en juillet 2015 lors de l'annonce de la reprise de la phase III. L'autoroute 85 est un axe de développement économique important pour le Québec et le Nouveau-Brunswick. À terme, ces travaux permettront d'avoir un lien routier plus sécuritaire au bénéfice des usagers de la route. »

La ministre déléguée aux Transports, Mme Véronyque Tremblay

« Le lancement de ces appels d'offres publics en lien avec le début des travaux de construction fait suite à la réalisation de travaux de déboisement entrepris à l'automne 2017. Les étapes s'enchaînent au rythme prévu, et l'échéancier qui nous mènera à une première mise en service en 2021 est respecté. C'est une excellente nouvelle! »

Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D'Amour

Faits saillants
Le projet global de réaménagement de la route 185 en autoroute totalise 94 km. Il a été scindé en trois phases.

La phase III représente l'étape finale de la conversion de la route 185 en autoroute 85, aussi nommée l'autoroute Claude-Béchard.
Cette phase, de près de 40 kilomètres de Saint-Antonin à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, comporte sept tronçons distincts pour lesquels une mise en service graduelle est prévue entre 2021 et 2025.
Le gouvernement du Canada contribue à ce projet par l'entremise du Nouveau Fonds Chantiers Canada, volet Infrastructures provinciales territoriales - Projets nationaux et régionaux.

De nouvelles subventions pour l'insertion au travail de 13 jeunes au Témiscouata

logoCJETTémiscouata-sur-le-Lac – Le Carrefour jeunesse-emploi de Témiscouata est heureux d'annoncer le retour du programme « Objectif Carrière » du gouvernement du Canada. Cet outil permettra l'embauche dans des entreprises de la MRC de Témiscouata, de 13 jeunes âgées entre 15 et 30 ans, diplômés de niveaux professionnel, collégial ou universitaire.
Le but ultime du présent projet est de favoriser la transition entre le monde scolaire et le marché du travail pour ces jeunes, qu'ils soient originaires de la MRC de Témiscouata, du Bas-Saint-Laurent ou d'ailleurs en province.
Un investissement total de 318 827 $ a été accordé par différents acteurs, tels que le gouvernement du Canada, les entreprises du milieu qui emploieront les candidats admissibles et le Carrefour jeunesse-emploi de Témiscouata.
Le recrutement des candidats s'effectue en continu jusqu'en mars 2019 et la période d'intégration en emploi sera de 26 semaines. Pendant cette période, l'employeur pourra bénéficier d'une contribution monétaire de 50 % du salaire versé aux jeunes travailleurs jusqu'à concurrence du salaire minimum en vigueur dans la province.
Afin d'assurer la réalisation du projet, Madame Marie-Soleil Labrie prendra en charge le recrutement des candidats, la sélection des entreprises d'accueil, l'encadrement, l'évaluation et le suivi des participants en milieu de travail. Vous pouvez la rejoindre au CJE de Témiscouata au 418-854-5530, poste 228.
Notons que ce projet est financé en partie par le gouvernement du Canada dans le cadre de la Stratégie emploi jeunesse.

La Municipalité de Rivière-Bleue souhaite la bienvenue à 43 nouveaux résidents

RiviereBleue-2CouleursRivière-Bleue – Comme le veut maintenant la tradition, la Municipalité de Rivière-Bleue a accueilli ses 43 nouveaux arrivants de la dernière année au cours du souper spaghetti du Club Optimiste le 7 avril dernier.

Au total, 16 familles comptant 35 personnes ont choisi Rivière-Bleue comme milieu de vie dans la dernière année. Huit familles riveraines ont aussi eu la chance d'accueillir un nouveau-né. Au cours de l'année, toutes ces personnes ont reçu diverses informations sur les services offerts à Rivière-Bleue ainsi qu'un cadeau de bienvenu. Le souper est l'occasion de les présenter à la population.

« Il est toujours intéressant pour une communauté d'accueillir de nouveaux citoyens. Quand en plus, un comité d'accueil s'applique à leur souhaiter la bienvenue, on constate qu'ils deviennent des gens engagés et fiers de leur village. On est donc doublement gagnant ! », souligne le maire, Claude H. Pelletier.

Si vous connaissez des nouveaux arrivants, faites-en part au comité d'accueil est composant le 418 893-5559 poste 4805. Les bénévoles se feront alors un plaisir d'aller leur souhaiter la bienvenue.

Activité de yoga sur chaise au Centre des femmes

Centre des femmes 6Saint-Louis-du-Ha!Ha!Dans le cadre de la semaine d'action bénévole, le Centre des Femmes du Témiscouata invite toutes les bénévoles impliquées dans leur communauté à venir se ressourcer, jeudi le 19 avril 2018, de 10 h à midi au Centre des Femmes, 233-2 rue Commerciale, Saint-Louis-du-Ha! Ha! Lors de cette activité, des exercices de prévention et de renforcement vous seront aussi proposés pour améliorer votre condition physique. Une activité gratuite! Bienvenue à TOUTES!
Merci de vous inscrire au 418-854-2399

Le Centre des Femmes du Témiscouata est un organisme communautaire qui vise l'amélioration des conditions de vie des femmes, par l'aide et l'entraide, l'éducation populaire et les actions collectives! ,

Dévoilement des 30 participants et de la programmation du Tremplin 2018

ParticipantsDégelis– Le comité organisateur du Tremplin, le rendez-vous de la chanson et de l'humour de Dégelis, invite la population à assister au dévoilement des participants et de la programmation de l'événement lors d'une conférence de presse qui se tiendra le lundi 16 avril prochain à 13 h 30 à l'Hôtel 1212 de Dégelis.

Venez découvrir qui seront les 30 participants de cette 19e édition ainsi que les formateurs, les juges et la programmation.

Mario Tessier, porte-parole, animera les spectacles qui se tiendront du 16 au 20 mai prochain. Les billets pour tous les spectacles sont en prévente au festivalletremplin.com ou au bureau du Tremplin jusqu'au 30 avril. La programmation complète sera disponible sur le site Internet de l'événement à compter du 16 avril.

Bienvenue à tous!

Accès optimal à Internet haute vitesse pour des entreprises acéricoles à Saint-Athanase.

Saint-Athanase 2Témiscouata-sur-le-Lac- De nouveaux équipements ont été récemment mis en place dans le secteur de la rivière Noire à Saint-Athanase afin d'offrir un service d'Internet haute vitesse à une vingtaine d'entreprises acéricoles. Initié par monsieur Sylvain Patry de l'Érablière La Coulée Creuse en partenariat avec l'entreprise Interspek, le projet totalise des investissements de près de 25 000$. Le projet a reçu l'appui financier de la MRC de Témiscouata, de monsieur Jean D'Amour, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata et ministre, de la municipalité et de la Corporation de développement économique de Saint-Athanase.

L'accès Internet prend sa source au bureau municipal pour ensuite être transmis par antenne micro-ondes vers la tour de télécommunication principale située en forêt à l'un des points les plus hauts de la région. À partir de cette tour, les entreprises acéricoles du secteur de la rivière Noire peuvent dorénavant être branchées à Internet haute vitesse et faire l'interconnexion de leurs bâtiments. Il leur est maintenant possible de faire la gestion de leurs opérations à distance, de la télémétrie, de la vidéosurveillance et d'avoir accès à la téléphonie cellulaire par Wi-Fi.

« Je tiens à féliciter tous les intervenants pour la concrétisation de cette belle initiative qui permettra aux acériculteurs d'accroître leur performance et de répondre à leurs besoins en matière d'expansion! » souligne madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata. Elle a aussi rappelé l'importance de ces moyens de communication pour assurer la sécurité des gens qui travaillent en forêt en leur offrant un accès rapide aux premiers répondants et aux divers services en cas d'urgence. « Nous sommes heureux de soutenir le virage technologique en acériculture, puisque c'est un secteur économique de premier ordre qui fait notre fierté au Témiscouata! » Le Témiscouata est d'ailleurs le plus important producteur de sirop d'érable au Bas-Saint-Laurent avec près de 300 entreprises, plus de 5,5 millions d'entailles et exportant dans plus de 30 pays, ce qui contribue à en faire la 2e région productrice au Québec.

« L'acériculture occupe une place des plus importantes dans notre économie locale, voire provinciale », de mentionner monsieur Jean D'Amour, député de Rivière-du-Loup‒Témiscouata. « Je suis convaincu que cette initiative facilitera grandement la vie de nos entrepreneurs acéricoles qui font rayonner notre expertise et notre savoir-faire au-delà de nos frontières. »

Monsieur André Saint-Pierre, maire de Saint-Athanase a profité de l'occasion pour remercier les partenaires financiers de même que tous les collaborateurs et les bénévoles impliqués dans cette démarche.

Saint-Athanase 1

À 47 ans, Diane Roy médaillée de bronze aux Jeux du Commonwealth

Diane Roy, athlète de course en fauteuil roulant originaire de Lac-des-Aigles, et vétéran de la formation d'athlétisme à l'âge de 47 ans, remporte une médaille de bronze Diane royau 1 500 mètres T4 féminin des Jeux du Commonweath, mardi à Gold Coast, en Australie.

Roy a tiré parti de son expérience, poussant aux derniers 400 mètres et enregistrant un chrono de 3:36.97 pour la médaille de bronze. « J'étais prête pour ça. Après 26 ans de course, j'ai tout vu. J'étais prête à tout », a déclaré Roy. « La course n'était pas rapide. Je voulais simplement rester en contrôle et avec 400 à 600 mètres à faire, tout laisser sur la piste. Je suis heureuse du résultat, une médaille de bronze pour le Canada. »

Diane Roy participe à ses 5e Jeux du Commonwealth. Elle a été médaillée à chaque fois depuis 2006 à Melbourne.

source; Par Alexandre D'Astous alexandre.dastous@tc.tc

https://www.lavantage.qc.ca/sports/2018/4/10/a-47-ans--diane-roy-medaillee-de-bronze-aux-jeux-du-commonwealth.html 

Les SADC contribuent à freiner l'exode des jeunes

DATA ART 2562028-001-620x348Les huit Sociétés d'aide au développement des collectivités (SADC) du Bas-Saint-Laurent dressent un bilan positif des actions réalisées au cours des vingt dernières années afin de freiner l'exode des jeunes en région.

Depuis 1997, les SADC de la région bas-laurentienne ont investi 17 417 647 $ permettant à 1 263 jeunes de bénéficier d'une aide financière afin de créer leur propre entreprise, faire une acquisition ou de prendre la relève d'une entreprise existante, et ce, sans compter les nombreux projets d'expansion auxquels elles ont participé.

Ces contributions ont été consenties dans le cadre du programme Stratégie Jeunesse qui fête ses vingt ans d'existence. Ce programme permet à de jeunes entrepreneurs âgés de 18 à 39 ans de bénéficier d'une contribution remboursable de 5 000 $ à 25 000 $ (sous forme de prêt personnel considéré comme mise de fonds personnelle) en plus de la possibilité d'obtenir un congé en capital (selon le cas) et intérêt pour une durée pouvant atteindre un maximum de 24 mois. Deux jeunes impliqués dans une même entreprise peuvent compter sur un montant pouvant atteindre au total 50 000 $, ce qui constitue un bon coup de pouce à la mise en œuvre de tout projet entrepreneurial.

La SADC des Basques a ainsi aidé 162 jeunes pour un total de 2 114 715 $ en prêts. Au Kamouraska, on parle de 220 jeunes pour 2 920 871 $ en prêts. La SADC de la MRC de Rivière-du-Loup a quant-à-elle supporté 181 jeunes pour un total de 2 287 313 $ en prêts. Finalement au KRTB, la SADC de Témiscouata a soutenu 165 jeunes avec des prêts de 2 330 406 $.

Non seulement les contributions financières représentent un apport important pour le développement de ces projets, mais l'assistance technique pour en assurer la réussite constitue également un atout majeur. Il n'est pas rare de voir ces jeunes entrepreneurs faire appel à nouveau à leur SADC pour obtenir une aide supplémentaire dans des projets d'expansion ou de modernisation. Les conseillers(ères) Jeunesse accompagnent aussi les promoteurs sous forme d'assistance au niveau du montage ou encore, de suivi financier ou de conseils touchant les différents aspects de la gestion.

«La relève entrepreneuriale est sans aucun doute l'une des principales clefs pour favoriser le maintien de nos jeunes dans nos régions et pour dynamiser l'activité économique régionale. Assurer cette relève est une responsabilité collective et il faut lever notre chapeau aujourd'hui aux SADC du Bas-Saint-Laurent qui mettent en œuvre la Stratégie Jeunesse. Je les remercie et je les encourage à poursuivre leur travail afin de soutenir les jeunes entrepreneurs de chez nous», a mentionné Rémi Massé, député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia. Rappelons que le programme Stratégie Jeunesse est né d'une collaboration entre le Réseau des SADC/CAE et de Développement économique Canada (DEC) pour les régions du Québec.

Le président de la SADC du Témiscouata et vice-président du conseil d'administration du Réseau des SADC et CAE, Vallier Daigle, ne cache pas sa fierté: «Nous sommes assurés que la Stratégie Jeunesse mise en place par les SADC et le gouvernement fédéral a contribué à la rétention des jeunes sur le territoire bas-laurentien. Pour ceux qui ont fait le choix de rester ou ceux qui sont venus s'établir, les moyens que nous leur avons offerts ont permis de développer des projets novateurs mettant en valeur leur créativité, tout en leur assurant une qualité de vie dans la région où ils ont choisi de vivre. Sans prétendre avoir résolu tous les problèmes liés à la migration des jeunes vers les grands centres, nous pouvons dire, fièrement, que notre apport a été important.»
source: http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/333255/les-sadc-contribuent-a-freiner-lexode-des-jeunes

photo: François-Xavier Gagnon de La Gagnonnière Meubles de Style inc., fabrication de composantes d’armoires et meubles sur mesure à Trois-Pistoles. 

Championnat canadien juvénile de ballon sur glace: l'or pour les filles et le bronze pour les gars pour les équipes du Témiscouata

ballon balaiTémiscouata-sur-le-Lac– Du 4 au 7 avril dernier derniers avait lieu le Championnat canadien juvénile de ballon sur glace à Owen Sound en Ontario. Le Ballon sur glace (BSG) mineur du Témiscouata était représenté par deux équipes qui ont d'ailleurs obtenu leur meilleur résultat canadien de l'histoire de l'organisation qui fête ses 15 ans en 2017-2018.

Dans un premier temps, dans la catégorie U-19 féminin, la formation T-Miss a gagné ses six matchs en ronde préliminaire pour terminer première au classement général. Puis, en demi-finale, les filles ont battu l'équipe hôte soient les Young Guns de Kilsyth au compte de 2 à 1 lors d'une joute nécessitant une prolongation. Ensuite, l'équipe Témiscouataine a gagné la finale par la marque de 3 à 0 contre les Devils de Seaway Valley de l'Ontario pour décrocher l'or. Les filles terminent ainsi ce championnat canadien avec une fiche parfaite soit de huit gains en autant de départs.

En second lieu, l'équipe Blitz du BSG mineur du Témiscouata a terminé au 2e rang de sa division dans la catégorie U-19 masculin à la suite d'une fiche de trois victoires et deux défaites en cinq joutes en ronde préliminaire. Par la suite, le Blitz affrontait en demi-finale les détenteurs du premier rang de l'autre division soient les grands favoris du championnat c'est-à-dire le Sting de l'Ontario qui a finalement emporté ce match tout comme la finale. Par conséquent, le Blitz devait alors batailler pour la médaille de bronze contre leurs grands rivaux du Québec soit le Frost et grâce à un gain de 2 à 1, les gars du BSG mineur du Témiscouata ont décroché la 3e marche du podium.

Sur le plan individuel, l'un des membres du Blitz U-19 a reçu une distinction alors que Gabriel Pellerin a été nommé sur la première équipe d'étoiles comme gardien de but. Puis, trois membres des T-Miss U19 ont vu leur nom se retrouver sur les équipes d'étoiles : Jade Picard sur la 2e équipe comme défenseur et les attaquantes Marie-Soleil Dumont et Alexa Lortie sur la 1ère équipe d'étoiles. De plus, Alexa Lortie a aussi été désignée comme joueuse par excellence de ce championnat canadien dans le U-19 féminin alors que Britanny Plourde Dubuc recevait le trophée pour la joueuse qui s'est le plus distinguée lors du match pour la médaille d'or. Notons que Marie-Soleil Dumont a terminé en tête des marqueurs du championnat avec une fiche de 6 buts et 4 passes pour un total de 10 points. De son côté, Maxime Dugas s'est mérité le titre d'entraîneur de l'année au pays dans la catégorie juvénile élite.

Maxime Dugas est également l'entraîneur en chef du programme sportif ballon sur glace de l'École secondaire de Cabano. Aussi, 12 élèves membres de ce programme sportif ont participé à ce Championnat canadien. D'ailleurs, le programme sportif ballon sur glace de l'École secondaire de Cabano tiendra une journée de sélection le samedi 14 avril prochain en vue de choisir les élèves qui feront partie de ce programme lors de l'année scolaire 2018-2019.

«Les joueuses et les joueurs de nos deux équipes ont été excellents tout au long de la semaine et ces jeunes récoltent le fruit de leurs efforts à la suite de plusieurs années de travail et d'implication. Certes, ces joueurs ont tous obtenu une médaille, mais plus important encore, ils pourront transposer cette expérience dans leur vie d'adulte » de conclure l'entraîneur de l'année de l'année au pays dans la catégorie juvénile élite et l'entraîneur en chef du programme sportif ballon sur glace de l'École secondaire de Cabano, Maxime Dugas.

Profil de l'organisation du Ballon sur glace mineur du Témiscouata

Le BSG Mineur du Témiscouata existe depuis plus de 15 années. À chaque saison, il permet à plus d'une centaine de filles et garçons âgés entre 7 et 19 ans de pratiquer le ballon sur glace à des niveaux récréatifs et compétitifs et incite les jeunes à adopter de saines habitudes de vie. Au cours des cinq dernières années, les différentes équipes de l'organisation ont remporté près de 30 médailles lors de championnats provinciaux et nationaux.Owen Sound gars

Owen Sound filles

Une patineuse des Perce-Neige rafle l'or aux championnats de l'Atlantique.

AtlantaTémiscouata-sur-le-Lac- Sarah Pelletier 14 ans, bien qu'elle représente le club de patinage artistique d'Edmundston, s'entraîne aussi avec Les Perce-Neige du Témiscouata depuis 2 ans. Cette année elle a rejoint les rangs du programme sportif ce qui a contribué à une progression remarquable. Forte d'une quatrième position en juvénile U14 aux derniers championnats de Patinage STAR du Nouveau Brunswick en mars dernier, elle s'est qualifiée pour les Championnats du Canada Atlantique 2018. Sa meilleure note technique de la saison lui a permis de rafler la médaille d'or à cette compétition qui s'est tenue du 6 au 8 avril à Lantz en Nouvelle-Écosse. Son entraîneuse Anne Soucy est très fière de son évolution malgré une blessure qui l'a incommodée en début de saison. Voilà qui clôt remarquablement la saison de compétition des Perce-Neige du Témiscouata!

Un nouveau coordonnateur au BeauLieu Culturel du Témiscouata

BeaulieuTémiscouata-sur-le-Lac – Le BeauLieu Culturel du Témiscouata est fier d'annoncer l'embauche de Francis Touzin à titre de coordonnateur. Ce dernier poursuivra – de concert avec l'équipe, les bénévoles et les partenaires – le travail de restructuration entamé par le conseil d'administration.

Francis Touzin détient une formation en techniques d'intervention en loisir du Cégep de Rivière-du-Loup ainsi qu'un baccalauréat en animation et recherche culturelles. Il souhaite avant tout « rencontrer les partenaires et acteurs culturels de la région afin d'ancrer le BLCT au cœur de la culture du Témiscouata et ainsi augmenter son accessibilité aux artistes.».
Les personnes et organismes intéressés à collaborer avec le BLCT ou qui désirent obtenir de l'information sont invités à communiquer avec l'équipe au 418 899-2528 ou à info@blct.ca.
Lieu culturel ouvert, solidaire, significatif et rassembleur, ancré dans la communauté témiscouataine, le BeauLieu Culturel du Témiscouata héberge la bibliothèque du quartier Notre-Dame-du-Lac, le Musée du Témiscouata, l'École de musique du Témiscouata et un espace café terrasse ouvert lors des événements. Une salle multifonctionnelle permet d'accueillir des spectacles professionnels, dont ceux de la programmation offerte par Les 4 scènes.

La corporation Verger patrimonial du Témiscouata porteuse d’une belle récolte

DATA ART 2547527-620x348Les membres du conseil d'administration, de gauche à droite : (à l'arrière) Pierre Breton, Francine Caron et Claude Liadouze; (à l'avant) Louise Labonté, Nadia Trudel et Anne-Sophie Renou. - Photo: Marilyn Labrecque

Le travail des bénévoles de la corporation Verger patrimonial du Témiscouata a été récompensé d'une autre façon récemment. Après une excellente récolte de pommes en 2017, voilà que l'organisme a reçu un coup de pouce de 100°, une initiative de Québec en Forme, qui lui a accordé une aide financière de près de 10 000 $.

En tout, neuf projets innovants de la région du Bas-Saint-Laurent ont retenu l'attention du comité de sélection et se partagent la somme de 72 270 $ afin d'améliorer la gestion et l'accessibilité des fruits et légumes. La Fondation Louis Bonduelle s'est également associée à cet appel de projets 100° Bas-Saint-Laurent, né grâce à l'implication de la démarche COSMOSS.

Avec cet argent, la corporation Verger patrimonial du Témiscouata entend créer un réseau de producteurs de fruits et légumes du Témiscouata et simplifier la logistique pour vendre leurs produits. «Ce n'est pas un marché public, mais plutôt un endroit où les producteurs pourront déposer leurs produits; il va y avoir quelqu'un sur place (au verger Maison Notre-Dame-des-Champs situé à Pohénégamook) qui va s'occuper de faire la vente», a expliqué Marilyn Labrecque, chargée de projet. La première étape consiste à identifier les producteurs locaux, que ce soit pour des fruits, des légumes ou des produits artisanaux. La réalisation des plans et devis d'un kiosque est également planifiée par les responsables.

La seconde phase du projet sera la construction du kiosque dans lequel la vente de produits pourrait débuter en 2019. «Nous sommes conscients que l'on peut avoir des demandes en 2018, mais il n'y a pas d'électricité au verger. Nous devons prendre le temps de bien faire les choses. Nous pensons qu'une somme minimale se situant entre 25 000 $ et 30 000 $ sera nécessaire», a mentionné Francine Caron, présidente de la corporation.

La corporation Verger patrimonial du Témiscouata a plusieurs partenaires : la Ville de Pohénégamook, la MRC de Témiscouata, la Corporation de développement économique du Transcontinental, la SADC de Témiscouata et la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs (propriétaire du verger).

16 000 LIVRES DE POMMES

La dernière année fut très productive pour le verger Maison Notre-Dame-des-Champs situé en face de l'École secondaire du Transcontinental et tout près du Centre de formation en acériculture de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs. Le verger en 2017, ce fut : 1,4 acres de superficie ; 149 pommiers en production ; 32 nouveaux pommiers ; 26 variétés de pommes ; 16 000 livres de pommes récoltées ; 1 400 heures de travail.

Ces données que l'on retrouve dans le rapport annuel sont le reflet du potentiel très intéressant du site. La corporation a multiplié les moyens pour rendre les pommes du verger accessibles aux consommateurs locaux : autocueillette, vente sur place, kiosque au marché champêtre de Pohénégamook, kiosque itinérant à Rivière-Bleue et à Saint-Marc-du-Lac-Long et épicerie écologique Amarante à Témiscouata-sur-le-Lac (Cabano). Ce sont ainsi plus de 6 000 livres de pommes qui se sont rendues sur la table des consommateurs.

Plus de 300 livres de pommes ont également été distribuées à différents groupes dont les écoles primaires et secondaire de Pohénégamook de même que la Petite Bouffe des Frontières. Finalement, les pommes tombées au sol et moins propres à la consommation humaine, ont été vendues aux chasseurs, qui s'en servent pour attirer les chevreuils sur leur territoire de chasse.

1 700 VISITEURS

«Les gens ont pris l'habitude de venir au verger, 1 700 visiteurs l'an dernier provenant de partout, des personnes venues chercher des pommes mais aussi pour découvrir les lieux», a noté Francine Caron. Plusieurs activités ont été organisées durant la belle saison afin de profiter du verger Maison Notre-Dame-des-Champs.

En mars 2017, Guy Langlais, arboriculteur et fondateur de l'entreprise Arbro-Vie, a procédé à la 2e taille de restructuration des vieux pommiers (la première ayant eu lieu en 2016). Cette opération permettra de revigorer les arbres et de prolonger la productivité du verger. 2017 fut aussi une bonne année pour le contrôle des ravageurs. Les réalisations décrites dans le rapport 2017 n'auraient pu être possibles sans le dévouement de 13 citoyens qui, ensemble, ont cumulé plus de 950 heures de travail bénévole.

300 ESPACES

À l'époque de sa plantation en 1933, les frères utilisaient le verger pour leur orphelinat-école afin de former de bons cultivateurs. Le verger Maison Notre-Dame-des-Champs compte environ 200 pommiers, dont une centaine qui ont plus de 80 ans. On y retrouve de vieilles variétés : Melba, Jaune transparente, Duchesse, Alexandre, Fameuse et Whealty. La deuxième partie regroupe des variétés plus récentes et commerciales.

Il comprend un potentiel de 300 espaces, un objectif qui pourrait possiblement être atteint en 2019. D'ailleurs, 50 pommiers seront plantés à l'automne 2018 à la suite de greffes réalisées afin de garder des variétés du verger ancestral. «Nous aurons également 10 poiriers, pour varier et voir si les gens aiment ça», a noté Mme Caron. La prochaine saison de récolte sera probablement aussi marquée par un premier essai de transformation de la pomme du verger, en un ou des produits que la présidente a refusé d'identifier pour le moment.

 

Par Mario Pelletier.

http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/332902/la-corporation-verger-patrimonial-du-temiscouata-porteuse-dune-belle-recolte