La MRC de Témiscouata
La Ville de Pohénégamook accueille deux nouveaux membres dans son équipe.

SGrenier MLabrecquePohénégamook – La Ville de Pohénégamook souligne l'arrivée de deux nouveaux membres au sein de l'équipe municipale : M. Simon Grenier qui succède à Mme Marie-Claude Pinet à la direction générale, et Mme Marilyn Labrecque qui vient combler un nouveau poste, soit celui d'agente de développement et communications.
M. Grenier est titulaire d'un baccalauréat en études internationales (développement, droit, économie et science politique) ainsi que d'une maîtrise en science politique. Sur le plan professionnel, M. Grenier a notamment oeuvré pendant plus de cinq ans au sein de la Municipalité de Tadoussac, à titre d'agent de développement économique et de responsable des infrastructures portuaires.
« C'est avec grand plaisir que je me joins à l'équipe municipale afin de contribuer positivement au rayonnement de la ville de Pohénégamook. Je suis persuadé que nous parviendrons, en travaillant de concert avec les acteurs locaux et en demeurant à l'écoute des citoyens, à faire de notre communauté un milieu offrant une qualité de vie exceptionnelle » déclare M. Grenier.
Pour sa part, Mme Labrecque cumule plus de neuf ans d'expérience dans la gestion de projets au sein d'organismes à but non lucratif. Son sens de l'organisation et ses aptitudes artistiques lui confèrent la polyvalence nécessaire pour occuper le poste d'agente de développement et communications.
Au nom de la Ville et de la communauté de Pohénégamook, la mairesse Louise Labonté souhaite la bienvenue aux deux nouveaux employés.

Accès-Loisirs au Témiscouata :Période d'inscription printemps 2019

Accès loisirsTémiscouata-sur-le-Lac- Les résidents du Témiscouata vivant en situation de faible revenu ont l'opportunité de s'inscrire au programme Accès-Loisirs. L'objectif est de rendre le loisir sportif, culturel et de plein air accessible. Pour le printemps 2019, les gens intéressés sont invités à se rendre en personne dans les maisons de la famille du territoire lundi le 8 avril entre 13h00 et 19h00.

Voici les endroits pour consulter les offres disponibles et pour s'inscrire :
Acti-Familles
474, rue des Étudiants,
Pohénégamook, 418 893-5389.

Maison de la famille du Témiscouata
2, rue Principale Est,
Biencourt, 418 499-2633.

Point de service
369, avenue Principale,
Dégelis, 418 853-2332 #131.

Re-Source Familles
95, rue Principale,
Saint-Honoré-de-Témiscouata, 418 497-1515.

Point de service
35, rue St-Philippe,
Témiscouata-sur-le-Lac (Bibliothèque) 418 854-6567.

Pour information
La personne à contacter pour information est Roxanne Morin, agente de développement communautaire en loisir, COSMOSS Témiscouata, dans les bureaux de la MRC de Témiscouata: 418 899-6725, sans frais : 1 877-303-6725, #4414, ou par courriel : rmorin@mrctemis.ca .

À propos d'Accès-Loisirs...
Accès-Loisirs a connu ses débuts dans la Ville de Québec. L'organisme partage maintenant son savoir et offre son soutien pour la mise en œuvre de la démarche dans diverses villes, MRC et municipalités. Sa mission est de rendre le loisir sportif, culturel et de plein air accessible gratuitement aux personnes de 0 à 99 ans vivant une situation de faible revenu et ce, en concertation avec les partenaires du milieu.

Seuil revenu 2018

Nomination d'une nouvelle direction générale à Tourisme Bas-Saint-Laurent

Pierre Lévesque DG 2019Rivière-du-Loup- Tourisme Bas-Saint-Laurent est heureux d'annoncer la nomination de monsieur Pierre Lévesque au poste de directeur général. À ce titre, il sera responsable de l'administration et de la gestion de l'ATR du Bas-Saint-Laurent et représentera l'industrie touristique au Bas-Saint-Laurent.

Bien connu dans le milieu culturel en tant que directeur de la Corporation du Rivière-du-Loup en spectacles de 2009 à 2019, monsieur Lévesque a fait ses preuves comme organisateur de nombreux événements. Il a également été un acteur du développement du milieu des affaires en tant que directeur de la Chambre de commerce de Rivière-du-Loup de 2004 à 2009. Il s'est impliqué au cours des dernières années au sein de nombreux conseils d'administration d'organismes culturels et de développement local et régional.

Les administrateurs de Tourisme Bas-Saint-Laurent sont donc heureux d'accueillir monsieur Pierre Lévesque à la tête de l'organisation afin d'assurer le développement de l'industrie touristique régionale dans les prochaines années. Monsieur Lévesque entrera en poste à compter du 8 avril 2019.

Le mandat de Tourisme Bas-Saint-Laurent est de positionner la région du Bas-Saint-Laurent comme une des principales destinations vacances au Québec, ainsi que de susciter le développement de l'offre touristique et d'en faire la mise en marché. Le tourisme au Bas-Saint-Laurent, c'est un secteur de l'économie essentiel : 850 entreprises, 7 800 emplois, 1,143 millions de visiteurs et plus de 345 M$ en retombées annuellement. Les actions de promotions de Tourisme Bas-Saint-Laurent sont rendues possibles grâce au partenariat avec Tourisme Québec.

Le CPA Les Perce-Neige du Témiscouata fête ses 40 ans!

Perce-Neige poster-01Témiscouata-sur-le-Lac- En 1979, Emery Bérubé, Nicole Dionne et Jeannine Viel, fondaient le club de patinage artistique Les Perce-Neige du Témiscouata. Les Perce-Neige fêteront avec éclat leur quarantième anniversaire lors de leur spectacle bisannuel du 30 mars prochain, à 18h30 à l'aréna Jacques-Dubé. Plus de soixante patineurs et patineuses vous présenteront des numéros de groupes, solos, duos et de danse sur glace. Faisant partie de la programmation du 150ième de la paroisse de Notre-Dame du Lac, nous y verrons un clin d'œil historique. Pour l'occasion, des anciennes patineuses se joindront à eux. Aussi, vous aurez l'occasion de voir évoluer une seconde fois pour votre plaisir nul autre que Nicolas Nadeau, vice-champion du monde junior 2016 et 6ième senior aux championnats canadiens 2019! Tout un spectacle vous attend!
Les billets sont en vente au coût de 10$ par adulte et 5$ par enfant auprès des membres, à l'entrée le soir du spectacle et à l'Intermarché Coop de Notre-Dame-du-Lac.

Déjeuner-rencontre avec le CALACS KRTB

Centre des femmes 6Saint-Louis-du-Ha!Ha! Le Centre des Femmes du Témiscouata invite les femmes de la région à un déjeuner-rencontre avec les intervenantes du CALACS KRTB (Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel). Lors de cette rencontre il y aura discussion autour des attitudes aidantes afin d'accompagner une personne qui nous confie avoir subi une agression sexuelle ainsi que des renseignements sur le consentement, à quel âge le consentement, etc... Nous vous attendons jeudi le 18 avril, à 8h30, au Centre des Femmes du Témiscouata, 233-2 rue Commerciale, Saint-Louis-du-Ha! Ha! Fruits, croissants et café vous seront servis gratuitement! Bienvenue à toutes !

Inscription nécessaire au : 418-854-2399

Le Centre des Femmes du Témiscouata est un organisme communautaire qui vise l'amélioration des conditions de vie des femmes, par l'aide et l'entraide, l'éducation populaire et les actions collectives!

Le Canada et Québec contribuent à bonifier l'offre sportive et récréative à Témiscouata-sur-le-Lac

Témiscouata-sur-le-Lacaréna — Les gouvernements du Canada et du Québec reconnaissent l'importance d'avoir de bonnes infrastructures récréatives qui incitent la population à adopter un mode de vie sain, qui permettent aux collectivités d'être plus inclusives et qui contribuent à créer des endroits de choix où il fait bon vivre.

Le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, l'honorable François-Philippe Champagne, et la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest, confirment un appui financier gouvernemental de près de 9,6 millions de dollars pour la construction d'un aréna dans le secteur Cabano et d'un centre communautaire, sportif et événementiel dans le secteur Notre-Dame-du-Lac.

L'aréna Phil-Latulippe, qui s'est effondré en avril 2017, sera reconstruit et comprendra notamment une patinoire, une estrade d'environ 800 places, des chambres des joueurs, un restaurant, un atelier d'aiguisage et des espaces administratifs. Quant au nouveau centre communautaire, sportif et événementiel, il sera doté, entre autres, de salles polyvalentes, d'un espace intergénérationnel et d'un stationnement d'environ 125 espaces. Il abritera également un centre d'interprétation de l'autoroute Claude-Béchard. Une fois les travaux complétés, les résidents de Témiscouata-sur-le-Lac pourront profiter d'une offre sportive et récréative plus variée, dans des installations spacieuses et modernes.

Citations

« Les administrations locales sont les mieux placées pour connaître les besoins de leurs collectivités. C'est en faisant preuve d'écoute et de flexibilité que le projet de Témiscouata-sur-le-Lac a pu être révisé afin de reconstruire l'aréna et d'aménager un centre communautaire. Il est essentiel d'investir dans les infrastructures récréatives pour favoriser un mode de vie sain et aider à bâtir des communautés dynamiques. »

Le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, l'honorable François-Philippe Champagne

« En travaillant conjointement avec ses partenaires du milieu municipal, notre gouvernement agit concrètement pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Investir dans les infrastructures et dans la diversification des services en sports, en loisirs et en culture, c'est contribuer à l'attractivité des villes et des régions. »

La ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest

« Notre gouvernement souhaite assurer un large accès aux infrastructures sportives et de loisir. Nous voulons ainsi que la population, notamment nos jeunes, pratique de façon régulière des activités physiques s'inscrivant dans un mode de vie physiquement actif. Mais surtout, nous voulons que ces infrastructures soient adaptées aux besoins et à la réalité de la population. Cet investissement à Témiscouata-sur-le-Lac en est un parfait exemple. »

La ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest

« Notre gouvernement, sensibilisé aux réalités de ses régions, est fier de contribuer à ce projet d'infrastructures sportives. Cet investissement, qui est une nécessité, permettra de répondre aux besoins des citoyens et des organismes sportifs du Témiscouata. »

Le député de Rivière-du-Loup–Témiscouata, M. Denis Tardif

« Nous sommes heureux de l'annonce des gouvernements pour un projet qui offrira des infrastructures complémentaires et tournées vers l'avenir, tout en respectant la capacité de payer des citoyens. »

Le maire de Témiscouata-sur-le-Lac, M. Gaétan Ouellet

Faits en bref

Rappelons qu'en mai 2017, les gouvernements du Canada et du Québec ont annoncé une contribution financière de près de 9,6 millions de dollars pour la rénovation et l'agrandissement de l'aréna Jacques-Dubé pour y aménager un centre communautaire. Depuis cette annonce, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a modifié son projet. L'aide financière gouvernementale demeure toutefois la même.

L'aide financière provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec, volet Infrastructures provinciales-territoriales – Fonds des petites collectivités, un programme fédéral-provincial coordonné par Infrastructure Canada, en partenariat avec les provinces et les territoires. Au Québec, il est administré par le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation. Ce programme vise à offrir aux municipalités canadiennes de moins de 100 000 habitants un soutien financier pour qu'elles puissent, notamment, se doter d'infrastructures qui contribuent à leur essor culturel, sportif, récréatif et touristique ou à la protection des biens publics.

Par l'entremise du plan d'infrastructure Investir dans le Canada, le gouvernement du Canada investit plus de 180 milliards de dollars sur une période de 12 ans dans le transport en commun, dans les infrastructures vertes et sociales, dans les infrastructures de transport à l'appui du commerce ainsi que dans les collectivités rurales et nordiques du Canada. De cette somme, 25,3 milliards de dollars sont consacrés à des projets d'infrastructures sociales réalisés dans les collectivités canadiennes.

Le Plan québécois des infrastructures 2018-2028 prévoit des investissements de près de 7,3 milliards de dollars dans le secteur des infrastructures municipales, sous la responsabilité du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation. En ajoutant les contributions du gouvernement du Canada et des municipalités, plus de 14,3 milliards de dollars seront investis dans les infrastructures municipales au Québec au cours de cette période.

Championnat canadien Hershey – trois en trois pour Les Vaillants

Championnat canadien HersheyPohénégamook – Lors du weekend, les 16 et 17 mars, trois athlètes du club d'athlétisme Les Vaillants du Témiscouata ont participé au Championnat canadien Hershey d'athlétisme en salle, qui se déroulait au Centre Claude-Robillard à Montréal.
Vanessa Ayers, Pier-Olivier Lebrun et Éloi Rousseau, trois athlètes juvéniles membres du programme Sport-études Athlétisme de l'école secondaire du Transcontinental, ont eu la chance de comparer leurs talents avec les représentants des autres provinces. Les trois athlètes du Témiscouata sont revenus de la Métropole avec chacun une médaille au cou.
Troisième titre canadien pour Vanessa Ayers
La favorite, Vanessa Ayers de Rivière-Bleue, a connu un début de compétition difficile. Elle est demeurée au 5e rang durant une bonne partie de son épreuve au lancer du poids. Au 5e essai, un bon lancer lui a permis de retrouver sa confiance et de s'emparer provisoirement de la 2e place. Au 6e et dernier lancer, Vanessa a réussi un record personnel de 14,26m devançant ainsi toutes ses rivales par plus de 35 centimètres.
Une médaille de bronze pour Pier-Olivier Lebrun
Pier-Olivier Lebrun de Saint-Eusèbe, qui a remporté le championnat provincial au triple-sauts, a réitéré ce choix au Championnat canadien Hershey. Malgré des sauts moins longs qu'il espérait, Pier-Olivier a tout de même complété la compétition en remportant médaille de bronze. Il s'agissait pour lui d'un premier podium dans le cadre d'une compétition de niveau national.
Éloi Rousseau imite ses coéquipiers
Pour Éloi Rousseau, la compétition ne s'est pas amorcée comme souhaité. En effet, lors de la qualification du 60m haies U18, l'athlète de Pohénégamook a été disqualifié en commettant un faux départ. Toutefois, Éloi s'est repris au saut en hauteur et a égalé sa marque personnelle de 1,83m, ce qui lui a permis, lui aussi, de décrocher une médaille de bronze.

La saison s'achève pour les compétitions intérieures
Éloi Rousseau et Pier-Olivier Lebrun se rendront aux Championnats provinciaux scolaires qui se tiendront les 23 et 24 mars prochains. Ils accompagneront d'autres membres du club Les Vaillants et représentants de l'Est-du-Québec. Quant à Vanessa Ayers, le Championnat canadien Hershey fut pour elle une belle façon de conclure sa saison intérieure. Elle prend donc une courte pause avant de se préparer pour la saison extérieure.

Championnat canadien Hershey – trois en trois pour Les Vaillants

Championnat canadien HersheyPohénégamook – Lors du weekend, les 16 et 17 mars, trois athlètes du club d'athlétisme Les Vaillants du Témiscouata ont participé au Championnat canadien Hershey d'athlétisme en salle, qui se déroulait au Centre Claude-Robillard à Montréal.
Vanessa Ayers, Pier-Olivier Lebrun et Éloi Rousseau, trois athlètes juvéniles membres du programme Sport-études Athlétisme de l'école secondaire du Transcontinental, ont eu la chance de comparer leurs talents avec les représentants des autres provinces. Les trois athlètes du Témiscouata sont revenus de la Métropole avec chacun une médaille au cou.
Troisième titre canadien pour Vanessa Ayers
La favorite, Vanessa Ayers de Rivière-Bleue, a connu un début de compétition difficile. Elle est demeurée au 5e rang durant une bonne partie de son épreuve au lancer du poids. Au 5e essai, un bon lancer lui a permis de retrouver sa confiance et de s'emparer provisoirement de la 2e place. Au 6e et dernier lancer, Vanessa a réussi un record personnel de 14,26m devançant ainsi toutes ses rivales par plus de 35 centimètres.
Une médaille de bronze pour Pier-Olivier Lebrun
Pier-Olivier Lebrun de Saint-Eusèbe, qui a remporté le championnat provincial au triple-sauts, a réitéré ce choix au Championnat canadien Hershey. Malgré des sauts moins longs qu'il espérait, Pier-Olivier a tout de même complété la compétition en remportant médaille de bronze. Il s'agissait pour lui d'un premier podium dans le cadre d'une compétition de niveau national.
Éloi Rousseau imite ses coéquipiers
Pour Éloi Rousseau, la compétition ne s'est pas amorcée comme souhaité. En effet, lors de la qualification du 60m haies U18, l'athlète de Pohénégamook a été disqualifié en commettant un faux départ. Toutefois, Éloi s'est repris au saut en hauteur et a égalé sa marque personnelle de 1,83m, ce qui lui a permis, lui aussi, de décrocher une médaille de bronze.

La saison s'achève pour les compétitions intérieures
Éloi Rousseau et Pier-Olivier Lebrun se rendront aux Championnats provinciaux scolaires qui se tiendront les 23 et 24 mars prochains. Ils accompagneront d'autres membres du club Les Vaillants et représentants de l'Est-du-Québec. Quant à Vanessa Ayers, le Championnat canadien Hershey fut pour elle une belle façon de conclure sa saison intérieure. Elle prend donc une courte pause avant de se préparer pour la saison extérieure.

Une stratégie régionale de gestion du myriophylle à épi et autres plantes aquatiques exotiques envahissantes au Bas-Saint-Laurent

OBVTÉMISCOUATA-SUR-LE-LAC – Près de 50 personnes provenant de différents organismes, de municipalités, de MRC et de ministères ont participé à une consultation sur la gestion du myriophylle à épi et autres plantes aquatiques exotiques envahissantes (PAEE) au Bas-Saint-Laurent. La journée, organisée par l'Organisme de bassin versant du fleuve Saint-Jean, s'est déroulée le 14 mars dernier à Rimouski. L'objectif est d'établir une stratégie régionale de gestion des PAEE.

L'avant-midi a été consacré à des présentations sur le myriophylle à épi, l'impact des PAEE, les mesures de prévention et l'état de situation au Bas-Saint-Laurent. Les participants ont ensuite contribué à établir les priorités d'une stratégie régionale de gestion des PAEE. Pour Michel Grégoire, directeur de l'OBV du fleuve Saint-Jean, « la journée place le Bas-Saint-Laurent à l'avant-garde au Québec dans la gestion des PAEE. Contenir la propagation des PAEE n'est pas une tâche simple, mais la participation d'organisations de différents horizons est un élément important pour le succès de la stratégie ».
Le myriophylle à épi : agir maintenant!
Le myriophylle à épi a été détecté au Bas-Saint-Laurent en 2016 dans les lacs du Gros Ruisseau et Témiscouata. Cette PAEE forme des herbiers si denses qu'elle déloge les plantes aquatiques naturelles. Le myriophylle à épi peut aussi nuire à la pratique d'activités nautiques – comme la baignade, la pêche et la navigation – ou encore occasionner une diminution de la valeur foncière des propriétés riveraines. Elle se développe très vite et se propage facilement, surtout par les tiges coupées puis dispersées par les courants ou transportées d'un lac à l'autre par une remorque ou une embarcation.
Le conférencier Jean-Claude Thibault est président du RAPPEL, une coopérative de solidarité en protection de l'eau. Il mentionne que le Bas-Saint-Laurent a un avantage majeur comparativement à l'Estrie où 42 % des lacs sont atteints. Dans le contexte où le myriophylle à épi est pratiquement impossible à éradiquer une fois implanté, le Bas-Saint-Laurent a l'occasion d'agir là où c'est le plus efficace : dans la prévention afin d'éviter que la plante n'apparaisse dans d'autres lacs. Mais pour saisir cette opportunité, il faut agir dès maintenant.

La consultation sur la gestion du myriophylle à épi et autres PAEE au Bas-Saint-Laurent a été réalisée grâce à la contribution financière du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR) du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation ainsi qu'avec la collaboration de l'OBV du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent, l'OBV de Kamouraska, L'Islet et Rivière-du-Loup et l'OBV Matapédia-Restigouche.
Les OBV sont mandatés par le gouvernement, en vertu de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l'eau et des milieux associés, pour élaborer un plan directeur de l'eau et en assurer le suivi de sa mise en œuvre de concert avec les acteurs de l'eau du bassin versant.

logo OBV 2

 

Notre-Dame-du-Lac : un 150e anniversaire riche en activités et en plaisir

DATA ART 3544360-620x348Le comité organisateur du 150e anniversaire de l'érection canonique de la Paroisse de Notre-Dame-du-Lac nous promet bien du plaisir à l'occasion des festivités qui se dérouleront toute l'année 2019 avec une période plus intense du 19 juillet au 4 aout.

Ces activités ont d'ailleurs débuté le 31 décembre dernier par une soirée familiale à la salle Témiscouata suivie le lendemain, le 1er janvier, par une messe solennelle. Chaque mois de l'année sera marqué par la présentation de familles souches de Notre-Dame-du-Lac.

«Le 23 novembre 1869, l'érection canonique de la Paroisse de Notre-Dame-du-Lac créait la première entité juridique couvrant la totalité de la vallée du Témiscouata. L'érection civile suivra le 22 mai 1871. Ce territoire, occupé et baptisé à l'origine Le Détour devenait alors le berceau du Témiscouata», a relaté Gaston Ouellet, président du comité du 150e.

Quelques années plus tard, des parties de ce territoire étaient cédées pour créer les Paroisses de Saint-Louis-du-Ha1 Ha! et Saint-Honoré. La dernière Paroisse fondée à la fin de ce siècle fut Sainte-Rose-du-Dégelis en 1885. Il faudra attendre en 1906 pour que survienne la création des Paroisses de Saint-Mathias-de-Cabano et de Saint-Eusèbe. Les autres Paroisses situées au Témiscouata suivront tout au long des années 1900.

LES FESTIVITÉS

On note des activités tant sociales que religieuses dans la programmation. Du 19 juillet au 4 aout plus précisément, le Centre des loisirs avec sa salle du Détour, celle Témiscouata et son stationnement constitueront «La Place du 150e». Quelques autres infrastructures municipales seront utilisées pour des évènements particuliers : la marina, la plage et l'Aréna régional Jacques Dubé.

Parmi les points forts de la programmation, il y aura la Journée retrouvailles le 27 juillet avec son party hotdog le jour et le groupe Les Brothers en soirée. D'autres formations musicales connues agrémenteront également les festivités telles que Round The Clock, Ayoye (hommage à Offenbach) et Beat Trip.

Cette période intensive d'activités sera aussi marquée par la tenue de la compétition Firefit à caractère international les 20 et 21 juillet, organisée par les pompiers. Il y aura également une partie de balle molle humoristique avec les Chevaliers Easton, anciennement les Chevaliers O'Keefe. Toujours sur le plan sportif, notons le spectacle du CPA Les Perce-Neige du Témiscouata le 30 mars, qui soulignera le 40e anniversaire de leur existence. Une parade de voitures anciennes est prévue le 3 aout et une soirée retrouvailles des institutions scolaires le 31 aout.

Sur le plan religieux, plusieurs évènements sont au programme dont la commémoration de l'arrivée des Filles de Jésus le 1er mai, la procession de la Fête-Dieu le 23 juin, le concert d'orgue avec la chorale de l'église le 7 juillet, la messe commémorative du 50e anniversaire de l'incendie du Repos du Vieillard le 1er décembre et la messe de clôture le 29 décembre. Une soirée est aussi planifiée le 31 décembre 2019 pour terminer ces festivités en beauté.

Des articles souvenirs ont été mis en vente dont un calendrier historique comprenant une quarantaine de photos d'époque. Grâce à la collaboration de la microbrasserie Le Secret des Dieux de Pohénégamook, une bière officielle du 150e sera présentée le 19 juillet.

L'ORGANISATION

Tout au long de l'année, des activités permettront donc de souligner des facettes de la vie dans la Paroisse de Notre-Dame-du-Lac. «Nos festivités sont orientées pour favoriser la rencontre des familles avec la venue chez nous de bon nombre de citoyens natifs d'ici», a souligné le comité du 150e. Les billets pour les diverses activités seront en prévente sous peu à prix populaire chez certains commerçants locaux. Pour les groupes musicaux, ils seront disponibles via Les 4 scènes. Consultez la page Facebook «150e paroisse Notre-Dame-du-Lac» pour en savoir davantage.

Mentionnons en terminant que le comité organisateur a prévu un budget de 180 000 $ pour la tenue de toutes les activités. L'organisation est composée de cinq comités regroupant 30 bénévoles qui seront appuyés par plus de 40 autres personnes. La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac est un partenaire majeur. Notons aussi la participation de la Caisse Desjardins Transcontinental / Portage, la fromagerie Le Détour et la famille Morin (Carrefour du Camion R-D-L).

Source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/357875/notre-dame-du-lac-un-150e-anniversaire-riche-en-activites-et-en-plaisir 

Ballon sur glace mineur du Témiscouata : 3 médailles d'or obtenues en prolongation!

St Leonard Aston 3 U12 masculinSaint-Louis-du-Ha! Ha! – Les 16 et 17 mars derniers avait lieu le tournoi de ballon sur glace Amigo à St-Léonard-d'Aston situé dans la MRC de Nicolet/Yamaska. Le Ballon sur glace (BSG) mineur du Témiscouata était représenté par 4 équipes qui ont fait belle figure en récoltant 3 médailles d'or lors de finales qui se sont toutes terminées en surtemps. D'ailleurs, 23 élèves membres du programme sportif ballon sur glace de l'École secondaire de Cabano étaient sur place.

Résultats du tournoi de St-Léonard-d'Aston

Tout d'abord, le Blitz U-12 masculin du Témiscouata a vaincu le Buck-é de Saint-Jean-de-Mantha par un pointage de 2 à 1. Ensuite, leurs grands frères du U-15 masculin l'ont également emporté en prolongation en défaisant St-David 1 à 0. Puis, les T-Miss U-17 féminin l'ont elles aussi emporté par la marque de 1 à 0 en prolongation au dépend du Blizzard du Centre-du-Québec lors de la finale U-19 féminin. D'autre part, le Blitz U-10 s'est incliné en demi-finale 1 à 0 contre le Dynamite de Lanaudière.

«Ce tournoi fut une excellente préparation pour nos joueuses de l'équipes U-17 féminin qui vont participer au Championnat canadien juvénile qui aura lieu du 3 au 6 avril à Rivière-du-Loup ainsi que pour certains garçons de l'équipe U-15 qui y seront également dans le U-19. Par ailleurs, ce Championnat aura lieu dans environ 15 jours et nous sommes très fébriles à l'approche de l'événement» de mentionner le président du BSG mineur du Témiscouata, Alain Dugas.

Journée de sélection pour le programme sportif ''Ballon sur glace'' 2019-2020

Par ailleurs, l'École secondaire de Cabano en collaboration avec le BSG mineur du Témiscouata tiendra une journée de sélection le samedi 23 mars prochain en vue de choisir les élèves qui participeront au programme sportif ''Ballon sur glace'' lors de l'année scolaire 2019-2020.

Les élèves qui seront en 1ère secondaire et en 2e secondaire l'an prochain sont attendus à 9h15 à l'École Gérard-Collin de Cabano (primaire) alors que ceux qui seront en 3e, 4e secondaire et 5e secondaire en 2019-2020 devront se présenter à 13h00 à l'aréna Jacques-Dubé de Témiscouata-sur-le-Lac.

Dans ce programme sportif, l'élève athlète s'entraîne tous les jours et il bénéficie de 15 heures d'encadrement sportif par semaine. Si un élève n'est pas inscrit à l'École secondaire de Cabano l'an prochain, il peut quand même participer à cette journée de sélection, mais il doit au préalable s'inscrire avant le vendredi 22 mars à 15h30 auprès de Mme Nathalie Malenfant au 418-854-3640 poste 2554.

Profil de l'organisation du Ballon sur glace mineur du Témiscouata

Le BSG Mineur du Témiscouata existe depuis plus de 16 années. À chaque saison, il permet à plus d'une centaine de filles et garçons âgés entre 6 et 19 ans de pratiquer le ballon sur glace à des niveaux récréatifs et compétitifs et incite les jeunes à adopter de saines habitudes de vie. Depuis la fondation de l'organisation, ses différentes équipes ont remporté près de 60 médailles lors de championnats provinciaux et nationaux.

St Leonard Aston 2 U15 masculin

St Leonard Aston 1 U17 feminin

Plus de 300 000 $ pour les sentiers de motoneige régionaux

motoneige-001-620x348Afin de rehausser la qualité de leurs sentiers et pour continuer d'assurer la sécurité des amateurs qui les fréquentent, le Club Les Amis de la forêt et le Club de Motoneiges du Témiscouata bénéficieront de contributions totalisant plus de 300 000 $ de Développement économique Canada. Des sommes qui serviront à faire l'achat de surfaceuses de nouvelle génération.

Cette nouvelle a été annoncée par le député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, ce lundi 11 mars, à Saint-Antonin. Concrètement, le Club Les Amis de la forêt a reçu 168 000 $ sur un investissement de 280 000 $, alors que le Club de Motoneiges du Témiscouata a mis la main sur 133 980 $ pour son acquisition évaluée à 267 960 $.

«Le tourisme hivernal contribue grandement à la vitalité économique du Bas-Saint-Lauren et la pratique de la motoneige attire les adeptes non seulement localement, mais aussi une clientèle internationale. Des pistes de meilleure qualité ne pourront que renforcer la réputation et la notoriété de la région», a partagé M. Massé.

«FAIRE UNE DIFFÉRENCE»

Autant à Saint-Antonin qu'au Témiscouata, cette aide du gouvernement fédéral est évidemment la bienvenue. Déjà, le Club Les Amis de la forêt utilise sa nouvelle surfaceuse depuis le début de la présente saison. Au Témiscouata, elle sera acquise à l'automne 2019.

«Nous avions déjà une surfaceuse 1998 et un tracteur, mais naturellement quand tu as de bonnes machines, c'est plus facile. Tout le monde profite des bonnes conditions de neige. Nous sommes très heureux», a souligné le président du club de Saint-Antonin, Paul-Émile Sirois, précisant que chaque hiver, une quinzaine de bénévoles assure l'entretien de 88 km de sentiers autour de la municipalité.

Même discours du côté de Jean-Eudes Bouchard, président du Club de Motoneiges du Témiscouata. Constitué en 2001, ce club s'occupe de l'entretien de 267 km de sentiers, dont 123 km sont des sentiers Trans-Québec et transrégionaux. Il possède aussi des entrées au Nouveau-Brunswick et au Maine.

«Nos machines faisaient le travail, mais il y avait là une belle opportunité de se moderniser. C'est un beau coup de pouce», a-t-il mentionné. «Cette nouvelle surfaceuse pourra être utilisée pour les 10, 15 ou 20 prochaines années.»

Notons que le Club de motoneiges de L'Islet a également reçu une contribution non remboursable de 233 719 $. Les fonds ont été consentis en vertu de l'Initiative de tourisme hivernal du Proframme de développement économique du Québec de Développement économique Canada. En vigueur jusqu'au 31 mars, elle est dotée d'une enveloppe de 10 M$ et elle vise à accroitre les retombées issues du tourisme hors Québec en région.

Source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/357611/plus-de-300-000-$-pour-les-sentiers-de-motoneige-regionaux 

Préavis de vente pour défaut de paiement d'impôt foncier- Jeudi le 14 mars 10h00.

P34-1-AIR-2007-1030-RMise à jour: 11 mars 2019-
PRÉAVIS DE VENTE POUR DÉFAUT DE PAIEMENT D'IMPÔT FONCIER EN VERTU DE L'ARTICLE 1026 DU CODE MUNICIPAL DU QUÉBEC

AVIS PUBLIC est, par les présentes, donné par le soussigné, directeur général et secrétaire-trésorier de la Municipalité Régionale de Comté de Témiscouata, qu'en vertu des articles 1026 et suivants du Code municipal, les immeubles ci-après désignés seront vendus à l'enchère publique, au bureau de la MRC de Témiscouata, au 5, rue Hôtel-de-Ville, bureau 101, à Témiscouata-sur-le-Lac, secteur Notre-Dame-du-Lac, Province de Québec, G0L 1X0, LE JEUDI, 14 MARS 2019, À DIX HEURES (10 h 00 A.M.), pour satisfaire au paiement des taxes municipales et scolaires, comprenant les frais, plus les frais encourus à moins que les taxes, intérêts et frais n'aient été payés avant cette date.

Ces immeubles seront vendus avec les bâtisses et dépendances dessus construites, et sujets à toutes les servitudes actives et passives pouvant les affecter.

Conformément aux dispositions du Code municipal du Québec, un propriétaire a un (1) an pour exercer un droit de retrait sur un immeuble vendu pour défaut de paiement de taxes. Le propriétaire dont l'immeuble sera ainsi vendu, pourra en tout temps durant la prochaine année qui suit la date de l'adjudication, racheter l'immeuble vendu.

Lors de cette vente, seuls les paiements comptants, par chèque certifié, par traite bancaire ou par mandat-poste, à l'ordre de la MRC de Témiscouata seront acceptés. À défaut d'un paiement immédiat, la personne faisant la vente remet sans délai l'immeuble en vente.

De plus, la MRC ne percevra pas les taxes de vente fédérale et provinciale lors de la tenue de la vente pour défaut de paiement des taxes. L'adjudicataire devra payer les taxes applicables lors de la signature de l'acte de vente définitif du terrain adjugé.

Enfin, l'adjudicataire devra produire les documents suivants :

- Personne physique : document attestant de son identité, de la date et du lieu de sa naissance.

- Personne morale : copie de ses lettres patentes et résolution indiquant le nom du représentant autorisé à enchérir pour la personne morale lors de la vente.

- Représentants municipaux et scolaires : être mandaté par une résolution de son conseil municipal ou scolaire, pour s'assurer d'une mise initiale du montant réclamé.

Voyez le document complet: 

pdfMRC de Témiscouata- Avis vente taxes 2019 en date 11-03-2019

Les Perce-Neige du Témiscouata à La Pocatière

perceneige xTémiscouata-sur-le-Lac- La troisième édition de la compétition Invitation Donald Chiasson qui oppose les patineurs et patineuses de l'Est du Québec, de la Capitale Nationale et de Chaudière-Appalaches a eu lieu à La Pocatière du 8 au 10 mars derniers. Des patineuses du CPA Les Perce-Neige du Témiscouata y prenaient part. Voici les résultats : en STAR 2 Maïka Pelletier a obtenu le ruban mérite tandis que Clothilde Ouellet s'est vu remettre le ruban argent en STAR 3. Pour les catégories avec médaille, Delphine Dumont-Michaud a remporté la médaille d'or en STAR 5 moins de 13 ans. En STAR 5 moins de 13 ans pour la première fois, Laurence Lang a pris la 7ième place. Pour sa première fois également en Star 5 plus de 13 ans, Julianne Lajoie a terminé au pied du podium. Enfin, Sarah-Maude Lang s'est classé au 7ième rang en STAR 6. Vous pourrez admirer les performances de ces patineuses et bien d'autre à leur spectacle bisannuel le 30 mars prochain!

Une autre collection de médailles pour les Vaillants

les-vaillants-du-temiscouata-001-620x348Les bons résultats continuent de s'accumuler pour le club Les Vaillants, dont sept athlètes étaient en compétition à Québec, lors du dernier weekend. Il s'agissait du championnat québécois en salle pour les catégories benjamin-cadet-junior, ainsi qu'en épreuves combinées juvénile et vétéran. Le club est de retour de la capitale nationale, avec sept médailles de plus. Ce qui porte le total à 14 médailles, si on ajoute cette cuvée à celle de la première portion du championnat provincial, qui a eu lieu à Sherbrooke, il y a deux semaines.

La première journée était relativement chargée, puisque tous les représentants du Témiscouata, étaient à l'action dans au moins une épreuve. Éloi Rousseau (sport-études) de Pohénégamook a été le plus actif, lui qui prenait part au pentathlon juvénile. Ce dernier a cumulé un total de 3060 points au terme de cinq épreuves, afin de mettre la main sur la médaille d'argent, en plus d'établir un record de club.

Dominic Lahey a aussi connu beaucoup de succès le samedi. Le lanceur de St-Marc-du-Lac-Long a récolté deux médailles dans les épreuves de lancers, chez les cadets. Ses records personnels au marteau et au poids, lui ont permis de gagner l'argent et le bronze. Une autre athlète faisait ses deux épreuves le samedi, soit Rosaly Noël-Ouellet (sport-études) de Pohénégamook. Cette dernière a réussi un record personnel au saut en hauteur, en plus de faire le lancer du poids dans la catégorie cadette.

Pour les quatre autres Vaillants, les épreuves étaient échelonnées sur les deux journées. Coralie Robichaud (sport-études) s'est encore fait remarquer. L'athlète cadette de Rivière-Bleue a raflé des médailles de bronze au saut en longueur et au triple-sauts, réalisant des marques personnelles dans les deux disciplines et possiblement des records de club. Elle a aussi pris la cinquième position dans une finale de 60m haies, qui était très relevée.

Sa partenaire du programme sport-études de l'école secondaire du Transcontinental, Marylou Caron, participait au saut en hauteur, au 60m et au 200m. La Pohénégamookoise a d'ailleurs abaissé son meilleur chrono dans cette dernière épreuve.

Finalement, les frères Nathan et Pier-Olivier Lebrun (sport-études) de St-Eusèbe, n'ont pas été en reste. Nathan est monté sur la troisième marche du podium au triple-sauts, en plus d'égaler son meilleur temps au 60m. Pour sa part, l'aîné de la famille, Pier-Olivier, a obtenu la deuxième meilleure performance du concours de triple-sauts junior. C'est un bel accomplissement pour un athlète qui était surclassé d'une catégorie. Il a également amélioré ses résultats en longueur et au 200m.

La saison tire maintenant à sa fin. Trois athlètes seront à Montréal les 16-17 mars, dans le cadre du Championnat canadien Hershey's en salle. Le club devrait aussi avoir un certain nombre de représentants, lors des championnats provinciaux scolaires, qui seront aussi à Montréal, les 23 et 24 mars.

source: https://www.infodimanche.com/actualites/societe/357334/une-autre-collection-de-medailles-pour-les-vaillants 

Jeux du Québec: Médaille d'or pour Adora Seni, d'Auclair!

Est du QcLa patineuse de vitesse d'Auclair Adora Seni a dominé l'épreuve du 400 mètres et a remporté la médaille d'or. Il s'agit de la troisième médaille por elle en autant d'épreuve jusqu'à présent aux Jeux du Québec. Elle a également terminé en deuxième position au 1 500 mètres et a pris la troisième place au 1 000 mètres. 

L'Est-du-Québec termine au 15e rang du classement des régions

« Appel Wi-Fi » : 51 points d'accès Internet sont maintenant en fonction dans le Témiscouata, les Basques, le Kamouraska, la Matapédia et la Matanie.

Lac-des-AiglesTémiscouata-sur-le-Lac. Grâce à l'obtention d'un financement du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR) du ministère des Affaires municipales et Habitation, la MRC de Témiscouata a mis en place des points d'accès Internet Wi-Fi dans 19 municipalités du Bas-Saint-Laurent ayant des problématiques majeures de couverture cellulaire. Bien qu'il s'agisse d'une solution de dépannage, ces municipalités peuvent maintenant bénéficier, dans des endroits spécifiques, d'un accès Internet facile et sans frais permettant aux citoyens, aux visiteurs de passage de même qu'aux services d'urgence de faire et de recevoir des appels Wi-Fi.

Un total de 51 points d'accès sont répartis dans 11 municipalités au Témiscouata, 3 dans les Basques, 2 dans la MRC de Kamouraska, 1 dans la MRC de la Matapédia, 2 dans la MRC de la Matanie. « Bien entendu, il s'agit d'une solution temporaire et nous travaillons toujours à résoudre le problème téléphonie cellulaire sur notre territoire » explique madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata. « Quelques derniers détails techniques seront réglés dans les prochains jours à certains endroits pour finaliser l'ensemble des installations. »

Les emplacements concernés, tels que des dépanneurs et des bureaux municipaux, peuvent être repérés grâce à une affiche apposée sur les bâtiments. Dans un rayon de 30 mètres, il est possible de se stationner et d'accéder sans frais au réseau sans fil. La liste des emplacements par municipalité est accessible sur le site : mrctemiscouata.qc.ca/wifi-acces-internet .

Au sujet de la fonction Appel Wi-Fi :
Pour utiliser la fonction Appel Wi-Fi, d'abord se connecter à un réseau Internet sans fil, activer le service d'appels Wi-Fi dans les paramètres de réglage de son téléphone et ce, dépendamment du type de l'appareil et du forfait dont dispose le propriétaire. Il faut faire la vérification auprès de son fournisseur de services.

Guylaine Sirois préfet élue au suffrage universel MRC de TémiscouataCouverture cellulaire : un dossier à suivre
Au Témiscouata, plus de 13 tours seraient requises pour obtenir une couverture cellulaire satisfaisante. Les coûts sont évalués à plus de 10 M$ de dollars, sans compter tous les frais d'opérations annuels qui peuvent aller jusqu'à 50 000$ par tour, par année. « Nous sommes constamment en démarche avec les instances gouvernementales et les fournisseurs de services. » indique madame Sirois. « Ce sont des coûts extrêmement importants que nous ne pouvons pas assumer seuls. Soyez assurés que nous sommes prêts à nous impliquer mais nous aurons besoin d'une aide substantielle de nos gouvernements pour aller de l'avant dans les plus brefs délais possibles », conclut-elle.

Un nouveau laboratoire acéricole à Pohénégamook

sirop-derable-laboratoire 1.pngLes producteurs acéricoles de la région pourront bientôt compter sur un nouveau service pour évaluer la pureté de leur sirop à Pohénégamook.

Le Centre de recherche, de développement et de transfert technologique acéricole ACER, qui inspecte le sirop produit au Québec depuis 2006, mettra en place un laboratoire qui utilisera la lumière pour catégoriser le sirop d'érable.

Ce laboratoire verra le jour à temps pour la prochaine saison des sucres. Il sera situé au Centre d'expérimentation et de transfert technologique en acériculture du Bas-Saint-Laurent (CETTA) à Pohénégamook.

Le mandat d'ouvrir ce nouveau laboratoire a été donné par le syndicat des producteurs et productrices acéricoles du Québec.

Selon le directeur général d'ACER, Yves Bois, deux appareils de classification à la lumière sont déjà en fonction soit à Plessisville et à Saint-Norbert-d'Arthabaska. "Il s'agit d'un équipement beaucoup plus précis et qui permettra d'affiner nos techniques de classification du sirop."

En plus des deux centres qui utilisent cet appareil, le centre ACER compte sur une quinzaine d'équipes mobiles qui se rendent chez les producteurs autorisés. Au total, entre 70 et 80 personnes travaillent à la catégorisation du sirop d'érable au Québec.

Pour Vincent More, vice-président de l'entreprise Nokomis, l'arrivée de ce nouveau laboratoire viendra aider autant les industriels que les producteurs acéricoles. Son entreprise, qui est située à Trois-Pistoles, transforme les produits acéricoles et en exporte dans une vingtaine de pays.

"L'arrivée de ce nouveau laboratoire viendra désengorger tout le système de classification du sirop d'érable au Québec." Vincent More, vice-président - développement international chez Nokomis

Qui plus est, depuis quelques années, les producteurs acéricoles demandent à ce que leurs quotas de production soient augmentés. Ce nouveau laboratoire permettra de gérer cette hausse.

Selon des données de l'organisme Producteurs et productrices acéricoles du Québec, les 48 millions d'entailles devraient permettre de produire 140 millions de livres de sirop d'érable cette année.

Source: Patrick Bergeron, https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1156896/un-nouveau-laboratoire-acericole-a-pohenegamook?fbclid=IwAR0dIL-OZBEpoKdUZ6PfuAWou1ThMtwlS9Rl-MEFfLIagN7UwPmerEw4wQU

54e finale des jeux du Québec Une autre faste journée pour l'Est-du-Québec et une 2e médaille pour Adora Seni d'Auclair.

Est du QcQuébec– La cueillette des médailles s'est poursuivie à cette deuxième journée du deuxième bloc des compétitions. Comme la veille, les athlètes de la région ont remporté cinq médailles en haltérophilie et en patinage de vitesse. Le tableau de l'Est-du- Québec compte 22 médailles jusqu'à présent à cette 54e Finale des Jeux du Québec. Des fondeurs et une pongiste ont également réalisé d'excellentes performances, passant près de monter sur le podium.

Haltérophilie
Les haltérophiles se sont de nouveau démarquées à Québec. L'athlète de Gaspé Louana Côté a gagné une médaille d'argent et deux médailles de bronze chez les moins de 59 kg. Elle a soulevé 46 kg à l'arraché, ce qui lui a permis de monter sur la troisième marche du podium. Elle a ensuite réussi ses trois essais à l'épaulé-jeté, le dernier à 59 kg, pour remporter l'argent à cette épreuve. Elle a terminé en troisième position au total avec 105 kg. Du côté des plus de 76 kg, Camille LeGuédard de Gaspé a terminé 4e à l'arraché en soulevant 44 kg. Par la suite, elle a fracassé son record personnel de 10 kg en soulevant 54 kg à l'épaulé-jeté. Avec un total de 98 kg, elle s'est classée en 4e position.

Patinage de vitesse
Deux patineuses de la région ont gagné des médailles à l'épreuve du 1 500 mètres. Émanuelle Leclerc (Lac-au-Saumon) a remporté l'argent chez les 12 ans grâce à un temps de 2 :41.577. Il s'agit de sa deuxième médaille d'argent en autant d'épreuves depuis le début des Jeux du Québec. «C'était vraiment magique comme expérience !», a dit Émanuelle après sa course. «Toute l'ambiance qu'il y a ici et les encouragements, j'adore ça !» a-t-elle ajouté. Ayant entamé son sprint à 10 tours de la fin, elle a su garder le rythme pour finir en deuxième position. «J'ai donné tout ce que je pouvais», a-t-elle affirmé après son épreuve. Après avoir décroché le bronze au 1 000 mètres hier, Adora Seni (Auclair) est montée sur la deuxième marche du podium chez les 13 ans avec un chrono de 2:45.751. Chez les garçons, le Rimouskois Maxence Létourneau a fait belle figure. Avec un temps de 2 :42.164, il a fini 5e chez les 13 ans. À l'épreuve du 2 000 m en relais, l'équipe composée d'Aurélie Ayotte (Sainte-Irène), Rosalie Deschênes (Rimouski), Émanuelle Leclerc (Lac-au-Saumon) et Adora Seni s'est taillée une place pour la finale qui aura lieu demain.

Ski de fond
Une équipe de l'Est-du-Québec a offert une excellente performance et est passée près de monter sur le podium à l'épreuve du relais sprint mixte de 4 km. En effet, le duo composé de Flora Deschênes (Rimouski) et William Gagné-Duplisea (Grand-Métis) a fini en 4e position avec un temps de 11 :34.01, à seulement 2,1 secondes des médaillés de bronze.

Tennis de table
La pongiste de Saint-Fabien Jade Michaud a terminé au pied du podium à l'épreuve individuelle. Elle a atteint la finale de bronze après s'être inclinée en demi finale contre une adversaire du Centre-du-Québec. Elle a par la suite perdu son affrontement contre une athlète de Laval, terminant ainsi au 4e rang.

Hockey féminin
Les joueuses de l'Est-du-Québec ont subi la défaite contre leurs adversaires de l'Outaouais. Elles n'ont accordé qu'un seul but à égalité numérique dans cette partie qui s'est terminée par un pointage de 3 à 0 en faveur des représentantes de l'Outaouais.

À surveiller!
Les escrimeurs de la région entreront en scène pour l'épreuve de l'épée. Les patineurs de vitesse seront de leur côté en action au 400 mètres ainsi qu'au relais féminin. Les skieurs alpin participeront au slalom et les fondeurs prendront part à l'épreuve de style classique. Ce sera la partie de classement pour la 15e position en hockey féminin alors que les joueuses de la région affronteront celles de Laval. Les compétitions se poursuivront en haltérophilie, et les
pongistes de la région affronteront ceux de Montréal au tournoi par équipe.

Photo Au centre, Adora Seni d'Auclair – Patinage de vitesse

Réaménagement de la route 185 en autoroute – Phase III: Une rencontre sous le signe de l’efficacité

Rencontre Autoroute-185Le 25 février dernier, les élus municipaux, les préfets des municipalités régionales de comté de Rivière-du-Loup et de Témiscouata ainsi que les représentants de la Première Nation Malécite de Viger étaient rassemblés au bureau du député M. Denis Tardif pour une présentation du ministère des Transports sur l'état d'avancement du projet de réaménagement de la route 185 en autoroute.

« Ce fut une excellente rencontre. Chacune des étapes de cet important chantier, qui débutera dès l'été 2019, fut très bien expliquée. Les préparatifs vont bon train et tout est bien planifié pour le début des travaux. Nous nous sommes également entendus avec le ministère sur une stratégie de communication rapide et efficace qui informera la population sur l'avancement du projet », mentionne Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup-Témiscouata.

Pour une troisième année consécutive, la rencontre était animée par le gérant de ce projet depuis 2002, Simon Lavoie. Parmi les grands titres de sa présentation : déboisement, amorce des travaux de construction dans le secteur de Saint-Antonin, avancée importante dans les dossiers d'acquisition et confirmation des appels d'offres pour entreprendre, dès 2019, la construction de quatre des sept tronçons constituant la phase III de ce projet. Les personnes présentes en ont aussi profité pour faire part de leurs préoccupations. « L'échéancier global de ce grand projet est respecté et je tiens à souligner l'excellente collaboration des différents partenaires, dont entre autres les municipalités, les MRC et ainsi que la première Nation des Malécites de Viger », a précisé M. Lavoie. Le député, pour sa part, a félicité le Ministère pour la transparence dont il fait preuve et a exprimé le souhait que de tels liens soient maintenus afin que la population concernée bénéficie d'une information juste et cohérente.

La construction de la phase III : c'est parti!

L'année 2018 a été marquée par le début des travaux de construction d'une partie du tronçon 2 à Saint-Antonin. Le lancement prochain de nouveaux appels d'offres permettra d'amorcer, dès l'été 2019, la construction de trois autres tronçons (1, 3 et 6) dans les municipalités de Saint-Antonin et de Saint-Honoré-de-Témiscouata. Toujours en 2018, le Ministère a poursuivi le déboisement du futur corridor de l'autoroute, les études de sol et le processus d'acquisition des propriétés en plus de se pencher sur la conception de l'ensemble du tracé.

Travaux de conception en cours

• Préparation des plans et devis des tronçons 1, 2, 3 et 6. Cette étape consiste en la préparation des plans détaillés de construction, et la rédaction des clauses administratives et techniques particulières des devis, afin de procéder aux appels d'offres et à la réalisation des travaux.
• Étude des avant-projets définitifs des tronçons 4, 5 et 7. Il s'agit de l'étape où la conception de tous les ouvrages est terminée en tenant compte des contraintes, des résultats des avis et des études effectuées. C'est également à cette étape qu'une estimation des coûts est réalisée.

Construction du tronçon 2 à Saint-Antonin

Les travaux amorcés à l'automne 2018 sur le tronçon 2 progressent comme prévu. Ils comprennent la construction de différents ouvrages, dont deux ponts d'étagement, ainsi que des activités de déboisement.

Études en cours

Depuis 2016, des études géotechniques et pédologiques, visant à connaître la nature des sols, ont été réalisées sur l'ensemble du tracé.

À ce jour, 3 600 puits d'exploration et 1 600 forages ont été requis pour sonder les sols où l'autoroute sera construite. Nécessaire à la conception du projet, cette opération devrait être entièrement terminée à l'été 2019.

Par ailleurs, plus de 200 propriétaires riverains ont autorisé le Ministère à accéder à leur terrain pour y réaliser des relevés, des études et des inventaires. Cette collaboration, très appréciée, contribue à faire avancer la conception et la réalisation du projet.

Acquisition de terrains

Pour réaliser la phase III de l'autoroute, le Ministère doit procéder à l'acquisition d'environ 260 propriétés, dont près de 50 comportent des résidences et des commerces. En date du 25 février 2019, le Ministère avait réglé 92 dossiers d'acquisition et commencé le processus pour 59 autres.

Les propriétaires qui n'ont pas encore été rencontrés le seront en 2019 lorsque les plans d'acquisition seront terminés. Les rencontres seront planifiées en fonction de l'avancement du projet.

Les propriétaires qui le souhaitent peuvent joindre le Ministère dont les coordonnées se trouvent à la fin du bulletin.

Déplacement des installations de services publics

La construction d'une autoroute de cette ampleur exige de déplacer des installations de services publics. Ainsi, depuis l'automne 2017, près de 145 poteaux (Hydro-Québec, Bell, Vidéotron) ont été installés dans les secteurs de Saint-Antonin et de Saint-Honoré. Dès le printemps 2019, des pylônes électriques permettant de rehausser deux lignes de haute tension seront ajoutés dans la municipalité de Saint-Antonin. Le rehaussement des lignes vise à se conformer aux normes de dégagement vertical au-dessus de l'autoroute

Jaimie Plourde lance son deuxième album, intitulé «Je reviens demain»

jaimie-plourde-saint-michel-du-squatec-album-country-musique-temiscouata-002-620x348Après avoir connu du succès avec son premier opus, l'auteure-compositrice-interprète Jaimie Plourde de Saint-Michel-du-Squatec lancera son deuxième album de musique country pop intitulé «Je reviens demain» à l'auditorium de l'école secondaire Vallée-des-Lacs de Saint-Michel-du-Squatec le samedi 2 mars dès 20h.

«Lors du lancement de mon premier album, c'est comme si j'avais vécu dans le tourbillon d'une période intense avec la création des chansons, l'enregistrement en studio et le spectacle. Pendant deux semaines, j'ai vécu un deuil de cette période, quand j'ai réalisé que mon projet était fini. J'ai composé une chanson, ''Jeux de cartes'', en me disant que ça allait boucler la boucle. Je n'ai pas été capable d'arrêter d'écrire. J'avais des idées et ça se faisait tout seul», raconte Jaimie Plourde.

Elle ajoute que ses chansons ayant connu le plus de succès, dont «L'amour c'est ça» et «À ma manière», ont une sonorité country plus prononcée. C'est ce qu'elle a décidé d'exploiter pour son deuxième album, réalisé en collaboration avec Maurice Deschênes, bien connu dans la région pour son implication avec le Tremplin de Dégelis. Ce nouvel opus aborde divers sujets dont la liberté, le rêve, la fidélité et l'amour.

«Mes chansons ont eu une vie radiophonique. J'ai l'impression que c'est irréel, mais j'ai réalisé que ça se peut que mes chansons passent à la radio. J'ai envie que ça continue», précise l'auteure-compositrice-interprète. Avec le succès de ses chansons sur le web et sur les ondes radio, elle a été repérée par PUR Records et Distribution Sélect.

Lorsque son premier album a été lancé, Jaimie Plourde était enseignante à l'école primaire de Lac-des-Aigles. Elle a transmis à ses élèves notamment sa passion pour l'écriture de chansons et la musique. Depuis septembre dernier, elle occupe le poste de directrice adjointe dans quelques écoles du Témiscouata. Elle sera également en spectacle lors du 125e de la municipalité de Squatec le 3 aout prochain.

source: https://www.infodimanche.com/actualites/culture/356875/jaimie-plourde-lance-son-deuxieme-album-intitule-je-reviens-demain

photo: David Lord.

La 2e édition de la Soirée Spécialités Féminines et Masculines de Rivière-Bleue aura lieu le 26 avril prochain!

Affiche Mode RB webLe changement dans le nom de l'activité perdurera dans le temps, mais ne changera en rien la qualité de la soirée qui vous sera présentée le 26 avril prochain à la salle de réception du Complexe sportif Rosaire-Bélanger. Encore une fois, ce sera le moment idéal pour découvrir la mode printanière pour elle et lui.

La Soirée Spécialités Féminines et Masculines vous en mettra plein la vue puisque la boutique vous concocte un défilé mode allongé. Vous êtes conviées à 19 h pour un cocktail de bienvenue. Dès 20h, le défilé de mode vous présentera les nouvelles collections estivales. Cadeaux à chaque invitées, grignotines, prix de présence, service de bar et surprises! Tout pour vous faire vivre une soirée inoubliable !

Il est déjà possible de réserver vos tables en achetant vos billets auprès des employées de Spécialités féminines et masculines. Pour cette édition, toutes les tables seront de 6 personnes et le coût du billet est de 25 $. La sélection des tables se fera donc selon la règle premier arrivé, premier servi. Faites vite pour bénéficier des meilleures places !

Suivez la page Facebook de l'événement afin de tout savoir sur la préparation de la soirée.

Le 26 avril, laissez-vous gâter l'espace d'une soirée !

Le Bal Masqué de la Mi-Carême, la tradition continue!

bal masque nbSaint-Juste-du-Lac, le 4 mars2019. - Le Comptoir de linge à la Boutonnière invite toute la population à venir danser au Bal Masqué de la Mi-Carême qui aura lieu le 30 mars 2019 dès 19h, au BeauLieu Culturel du Témiscouata, situé au 2448 rue Commerciale Sud à Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac.

*10$ costumé *15$ non costumé * Gratuit pour les moins de 18 ans *

Pour cette sixième édition, la musique sera présentée par DJ Risa (onderground-Bemba) de Sherbrooke - Mexico qui nous concoctera pour l'occasion des rythmes électro-swing-balkan-pirate. Une exposition, dévoilant les nouvelles œuvres de Mia, vous sera aussi présentée, agrémentée de personnages excentriques et de projections vidéo. L'événement invitera à la danse et à la fantaisie; plusieurs artistes seront présents pour célébrer avec vous l'arrivée du printemps.

Chaque personne costumée obtiendra un rabais sur son prix d'entrée, ainsi qu'un cadeau spécial de la part de la Boutonnière. Les personnages les plus originaux courront la chance de gagner un des prix de présence.

De plus, en nouveauté pour 2019, des artisans locaux exposeront des pièces uniques faites de textiles récupérés. Une friperie sera aussi installée à même le BeauLieu Culturel pour ensoleiller votre garde-robe avec des vêtements flamboyants spécialement choisis pour l'événement.

Le Comptoir de linge à la Boutonnière, situé au sous-sol de l'église de Saint-Juste-du-Lac, œuvre dans la communauté depuis plus de trente ans. Cette soirée a comme but, d'amasser des fonds pour l'organisme et de briser l'isolement, tout en étant un excellent moyen de redonner à la population, qui contribue généreusement à l'approvisionnement des textiles de La Boutonnière grâce à son bac de dons situé dans le stationnement de la MRC de Témiscouata, rue Hôtel-de-Ville à Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac.

Costumez-vous et venez-vous amuser dans une ambiance festive, samedi le 30 mars dès 19h00 au BeauLieu Culturel du Témiscouata. Musique, danse et plusieurs surprises vous attendent!

Championnat canadien juvénile de ballon sur glace en avril à Rivière-du-Loup: près de 400 joueurs et accompagnateurs sont attendus!

Logo championnatRivière-du-Loup, le 5 mars 2019 – Du 3 au 6 avril prochain aura lieu le Championnat canadien juvénile de ballon sur glace à Rivière-du-Loup. Ce championnat regroupe les meilleures équipes de ballon sur glace du Canada chez les 19 ans et moins, et ce, autant chez les filles que les garçons. Ainsi, ce sont 8 formations qui se disputeront l'or chez les filles et 7 clubs viseront la première marche du podium chez les garçons. Ces 15 équipes proviendront de la Saskatchewan, du Manitoba, de l'Ontario et du Québec. Cette dernière province présentera 5 formations dont 3 qui porteront les couleurs de Ballon sur glace (BSG) mineur du Témiscouata. C'est donc 300 joueuses et joueurs et près de 100 accompagnatrices et accompagnateurs qui sont attendus à Rivière-du-Loup au début d'avril prochain.

Le BSG mineur du Témiscouata est d'ailleurs le club hôte de ce Championnat canadien. Afin de bien préparer et organiser l'événement, un Comité organisateur a été créé et il est composé de : Alain Dugas, président; Sylvie Bégin, trésorière; Rachel Proulx, vice-présidente Accueil; Stéphane Paradis, vice-président Finances; Mélanie Roussel, vice-présidente Technique; Véronique Moreau, vice-présidente Protocole.

Horaire de l'événement et activités spéciales

Les équipes arriveront à Rivière-du-Loup le mardi 2 avril. La même journée, elles procéderont à leur accréditation officielle et elles tiendront une pratique. Ensuite, la ronde préliminaire du Championnat canadien aura lieu du mercredi 3 avril au vendredi 5 avril. Chaque formation féminine disputera 5 parties au premier tour alors que les clubs masculins joueront chacun 6 matchs. En ronde préliminaire, les rencontres débuteront dès 7 h 00 le matin pour se terminer vers 21 h 00. C'est donc 48 matchs qui seront disputés au premier tour. Puis, les finales auront lieu le samedi 6 avril alors que 7 joutes sont prévues au programme, déterminant ainsi le classement des équipes au niveau canadien. Les deux arénas de Rivière-du-Loup, c'est-à-dire celui du Centre Premier Tech et celui du Stade de la Cité des Jeunes, seront sollicités tout au long de la compétition.

De plus, les cérémonies d'ouverture auront lieu le mercredi 3 avril à 20 h 00 tout juste avant le match mettant en vedette les champions masculins de l'an dernier ainsi que l'équipe hôte soit le Blitz du Témiscouata. Un autre événement retiendra l'attention lors de ce Championnat canadien. En effet, un banquet se tiendra le vendredi 5 avril à 19 h 30 à l'Hôtel Universel de Rivière-du-Loup. C'est près de 600 personnes qui sont attendues lors de cette soirée où l'on dévoilera l'identité du joueur le plus utile de chaque équipe, la composition des 2 équipes d'étoiles ainsi que l'entraîneur de l'année toutes catégories confondues.

Pour faciliter le déroulement du Championnat canadien, le Comité organisateur de l'événement a créé un site web : www.canadienjuvenile2019ballonsurglace.com. Aussi, pour les gens de l'extérieur de la région, il sera possible de voir en direct tous les matchs du Championnat canadien en se dirigeant sur le site web de la compétition. À partir de ce site, il sera également possible de suivre les résultats des matchs de l'événement.

Par ailleurs, le Comité organisateur a aussi accompagné le Championnat canadien d'un logo afin que les participants puissent s'identifier à l'événement. Ce logo est une idée de Sylvie Bégin et une création de Denis Pilon, tous deux rattachés à l'organisation de BSG mineur du Témiscouata, respectivement administratrice et père d'un joueur. À partir des couleurs de BSG mineur du Témiscouata qui sont le bourgogne et l'or, le logo du Championnat canadien contient un balai (identification du sport) ainsi que le logo de la Ville de Rivière-du-Loup (Ville hôte de la compétition). On y retrouve également une fleur de lys, qui représente la province hôte, qui est à l'intérieur de la feuille d'érable, représentant la compétition de niveau national. Les concepteurs voulaient aussi y ajouter un signe distinctif de Rivière-du-Loup. Si on y regarde de plus près, à la base de la feuille d'érable et du balai, on y retrouve subtilement les clochers de la Ville de Rivière-du-Loup. Puis, pour ce qui est de l'anneau bleu, il représente la couleur de la province de Québec ainsi que celle de la glace.

Budget et retombées économiques

Un budget de 75 000 $ est prévu pour la tenue de l'événement. D'ailleurs, une part des revenus doit provenir des coûts d'admission qui ont été fixés à 5 $ pour la journée ou à 15 $ pour l'ensemble du Championnat.

D'autre part, la tenue de ce Championnat canadien aura des retombées économiques importantes pour la région. Selon Tourisme Rivière-du-Loup, les retombées économiques seront de plus de 220 000 $ uniquement en hébergement si l'on se base sur les chiffres de l'Association des professionnels de Congrès du Québec. Le Comité organisateur du Championnat évalue à près de 500 000 $ les retombées économiques totales de l'événement provenant de l'ensemble des visiteurs qui séjourneront à Rivière-du-Loup.

Bien-entendu, plus de 80 bénévoles viennent épauler le travail du Comité organisateur et fournissent un apport inestimable au Championnat. « Nous sommes encore à la recherche de quelques bénévoles pour combler certaines plages horaires, mais l'organisation et la préparation du Championnat va bon train! » de conclure le président du Comité organisateur du Championnat canadien juvénile, Alain Dugas.

Profil de l'organisation de Ballon sur glace mineur du Témiscouata :

Le BSG Mineur du Témiscouata existe depuis plus de 16 années. À chaque saison, il permet à plus d'une centaine de filles et garçons âgés entre 6 et 19 ans de pratiquer le ballon sur glace à des niveaux récréatifs et compétitifs et incite les jeunes à adopter de saines habitudes de vie. Depuis la fondation de l'organisation, ses différentes équipes ont remporté près de 60 médailles lors de championnats provinciaux et nationaux.

Des élèves entrepreneurs soutenus par les Dragons du Témis

DATA ART 3494663-620x348Le 21 février dernier, des élèves du Témiscouata ont été entendus par les Dragons du Témis au BeauLieu Culturel à Témiscouata-sur-le-Lac. Les membres de ces quatre jeunes entreprises ont ainsi reçu des conseils, de l'argent et de l'accompagnement de mentors qui les aideront à poursuivre leurs aventures entrepreneuriales.

Organisée par le Carrefour Jeunesse Emploi de Témiscouata, cette activité vise à développer l'entrepreneuriat chez les jeunes. Pour les écouter et les guider lors de cette sixième édition, on retrouvait les Dragons suivants : Nicolas Cervant Caron, directeur des ressources humaines chez Bégin & Bégin / Groupe NBG de même que président du Conseil des dirigeants d'entreprises du Témiscouata, Marie-Myriam Dumais Synnott, conseillère au développement local à la SADC de Témiscouata et Alex Nadeau Pelletier, propriétaire de Letraco.

LES PROJETS

Quatre équipes ont donc présenté leurs projets entrepreneuriaux aux trois Dragons. Les élèves du projet Les Équerres de la Vallée de l'École secondaire de la Vallée des Lacs à Squatec sont des passionnés par le travail du bois; ils ont décidé d'utiliser leur talent afin de contribuer positivement à leur milieu scolaire. Les membres du projet utilisent du bois recyclé afin d'en faire des créations, plus précisément des décorations et petits objets. C'est le Dragon Nicolas Cervant Caron qui leur a détaillé l'aide accordée : 300 $ pour l'achat d'outillage, une visite industrielle d'une usine de sciage de bois et de la matière première pour leur petite entreprise.

Le deuxième groupe a déjà attiré l'attention de la population. Il s'agit du projet Serre-Vie de l'École secondaire de Cabano à Témiscouata-sur-le-Lac. D'abord pour cultiver des légumes avec la participation des élèves, mais aussi pour les consommer et les transformer sur place, on a également partagé les récoltes avec la communauté. Les membres de cette équipe ont décidé de pousser le projet encore plus loin. Ils ont présenté un modèle de jardins verticaux conçus avec des matériaux recyclés; l'objectif étant de partir à Cuba afin d'enseigner, dans une communauté, une nouvelle pratique agricole accessible à tous. La Dragonne Marie-Myriam Dumais Synnott leur a mentionné qu'ils recevaient une bourse de 800 $ et de l'accompagnement de sa part.

La troisième équipe, pour le projet Le grand rassemblement d'improvisation de l'École secondaire de la Vallée des Lacs, a choisi d'organiser un évènement qui permettra à différents jeunes de développer leur talent sur scène. Ce groupe désire susciter l'intérêt pour les étudiants de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs à faire de l'improvisation et à démarrer une ligue. C'est au BeauLieu Culturel que pourront se déplacer les étudiants et vivre une journée stimulante offrant différentes formations. Le Dragon Alex Nadeau Pelletier leur a remis une bourse de 400 $ et réalisera de l'accompagnement technique.

La quatrième équipe, de l'École secondaire de Dégelis, a présenté le projet Productions Ados Média. Ces élèves ont utilisé la technologie et les médias pour développer une entreprise scolaire. Ces jeunes dynamiques proposent une couverture médiatique pour les entreprises de la région en offrant des services tels que des entrevues radiophoniques et la production de capsules vidéo. Les trois Dragons leur ont prodigué des conseils. Ils ont également reçu un montant de 500 $, un lot de cartes d'affaires et un disque dur. On leur a également indiqué la possibilité d'un contrat lors du prochain Gala de l'entreprise du Témiscouata.

COLLABORATION

Mélanie Bélanger, coordonnatrice générale du Carrefour Jeunesse Emploi de Témiscouata, a remercié les jeunes pour avoir présenté leurs beaux projets et les Dragons pour leur participation à cette sixième édition. «Ces projets se perpétuent dans le temps», a-t-elle souligné. De plus à travers leurs initiatives, les jeunes développent différentes qualités entrepreneuriales telles que la persévérance, la créativité, le leadership et l'esprit d'équipe.

Le Carrefour Jeunesse Emploi de Témiscouata remercie ses partenaires dans les Dragons du Témis: Cascades emballage carton-caisses Cabano, le Conseil des dirigeants d'entreprises du Témiscouata (CDET), la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) de Témiscouata, le BeauLieu Culturel du Témiscouata, la MRC de Témiscouata, la Caisse Desjardins des Lacs de Témiscouata et la Caisse Desjardins Transcontinental-Portage.

https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/356515/des-eleves-entrepreneurs-soutenus-par-les-dragons-du-temis

Témiscouata-sur-le-Lac accueillera le Défi Everest en septembre 2019

temiscouata-sur-le-lac-accueillera-le-defi-everest-en-septembre-2019-001-620x348La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac accueillera son tout premier Défi Everest le 14 septembre prochain. Le Défi se tiendra dans un environnement enchanteur puisque les rues Ouellet et Ménard ont été choisies. Les participants pourront ainsi profiter de la vue sur le lac Témiscouata.

La journée de l'événement, des équipes de 3 à 20 grimpeurs affronteront cette côte et réaliseront les 165 montées nécessaires afin d'équivaloir au dénivelé du Mont Everest, chacun donnant ce qu'il peut pour arriver au but collectif et toucher, ensemble, le sommet.

Rappelons qu'en prenant part à cet événement, les grimpeurs participent ainsi à une levée de fonds afin d'amasser des dons remis intégralement à l'organisme local ou régional de leur choix.

Le maire, Gaétan Ouellet, se dit très heureux d'accueillir cet événement rassembleur dans la région : « ce sera un événement d'envergure et de grande qualité pour notre milieu. Cette activité s'adresse à tous les citoyens, de tous âges et de toute condition physique, souhaitant faire une différence d'abord dans leur propre vie, puis dans la vie de notre communauté. J'invite donc la population à y participer en grand nombre ! ».

Le fondateur Yvan L'Heureux s'est dit fier de participer au dynamisme et à l'attractivité du Témiscouata. « Avec sa double mission et son rayonnement sur plusieurs régions, le Défi Everest crée des gagnants : les participants, les communautés, les organismes, les gens d'affaires, tout le monde s'unit autour d'un but positif ».

C'est une citoyenne de Témiscouata-sur-le-Lac, Mayane Cyr Paradis qui, ayant vécu le défi par équipe ainsi que le Macadam Ultra en 2018 à Rivière-du-Loup, a demandé à ce que l'événement soit accueilli dans sa municipalité. La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac s'est empressée de répondre positivement à sa requête et offre une importante collaboration à la réalisation du premier Défi Everest – Témiscouata-sur-le-Lac.

Afin de mieux présenter le Défi Everest à la population, aux organismes de la MRC de Témiscouata, aux gens d'affaires ainsi qu'aux médias, une soirée d'information se tiendra le 10 avril 2019 à 19 h à la salle Témiscouata du Centre des loisirs de Témiscouata-sur-le-Lac. Bienvenue à tous.
https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/356884/temiscouata-sur-le-lac-accueillera-le-defi-everest-en-septembre-2019

La campagne 2018 de Centraide Bas-Saint-Laurent permet d’amasser 992 920 $

IMG 4644

L'événement de clôture de la grande campagne 2018 de Centraide s'est tenu jeudi soir à l'amphithéâtre Ernest-Simard de l'Université du Québec à Rimouski.

Le dévouement et l'engagement de centaines de bénévoles ont permis d'amasser la somme de 992 920 $, qui sera redistribuée à des organismes du Bas Saint-Laurent.

Ce montant a été annoncé en présence d'Eve Lavoie et de Sylvain Roy, conseiller en développement philanthropique chez Centraide Bas-Saint-Laurent, accompagnés des coprésidentes régionales de la campagne Centraide 2018, Guylaine Sirois, préfète élue du Témiscouata et Chantale Lavoie, préfète élue de la Matapédia.

« On complète un marathon très demandant, qui dure cinq mois et qui couvre l'ensemble du territoire. Au cours de la dernière année, il a fallu s'adapter à l'aspect gouvernance et aux volets administratifs et légaux de notre nouveau regroupement, mais nous avons réussi à tirer notre épingle du jeu et nous sommes en augmentation cette année. Ce résultat de campagne illustre l'importance que les gens du Bas-Saint-Laurent accordent au bien-être de leur communauté. Cette solidarité régionale est forte et tellement inspirante! » témoigne Eve Lavoie, directrice régionale de Centraide Bas-Saint-Laurent. Centraide

De son côté, Chantale Lavoie, coprésidente d'honneur de cette campagne se dit très satisfaite des résultats cette année. « L'argent amassé par Centraide est toujours "un plus" pour nos régions et nos organisations. Cet argent revient dans nos collectivités et c'est pour ça qu'il ne faut jamais arrêter, on en a besoin sur notre territoire et on est toujours très fiers après une campagne comme celle-là. »

Cette célébration a permis à Centraide de remercier ses nombreux partenaires, parmi lesquels six sont repartis avec un prix Coup de cœur.

Dans la catégorie Grands partenaires : la campagne d'Entraide Desjardins au Bas-Saint-Laurent. / Catégorie Campagne en milieu de travail secteur public et parapublic : le Cégep de Matane. / Catégorie Campagne en milieu de travail secteur privé : Technologies Lanka de La Pocatière. / Catégorie Activités de campagne : Cocktail dînatoire du Kamouraska et Défi Centraide-FTQ-Domaine Valga. / Catégorie Bénévole de campagne : Marjolaine Émond du Kamouraska.

Dans la région du Bas-Saint-Laurent, une personne sur cinq a recours aux services offerts par les organismes communautaires soutenus par Centraide. En 2018, Centraide Bas-Saint-Laurent appuie près de 70 ressources et projets reconnus pour leur gestion, leurs services et la différence qu'ils font au quotidien.

https://www.lavantage.qc.ca/article/2019/02/28/la-campagne-2018-de-centraide-bas-saint-laurent-permet-d-amasser-992%E2%80%89920

Photo: Les coprésidentes régionales de la campagne Centraide 2018, Chantale Lavoie, préfète élue de la Matapédia et Guylaine Sirois, préfète élue du Témiscouata.

 

Le Témiscouata, où la vie se concilie avec le travail!

salonTémiscouata– Le Salon de l'emploi du Témiscouata 2019 se tiendra le samedi 23 mars prochain, de 10 h à 17 h, à Témiscouata-sur-le-Lac, à l'École secondaire de Cabano. Depuis 20 ans, le Salon de l'emploi du Témiscouata permet d'obtenir un portrait complet du marché du travail au Témiscouata en faisant découvrir la région sous l'angle de l'emploi, de l'entrepreneuriat et de la formation, tout en leur faisant découvrir un milieu de vie agréable et stimulant. Le Salon de l'emploi du Témiscouata a acquis une solide notoriété régionale et est devenu le grand rendez-vous annuel des différents acteurs de l'emploi, de la formation et de l'entrepreneuriat.
On est prêt à recevoir de la visite
L'événement se tiendra cette année un samedi, permettant ainsi aux étudiants, aux familles et aux travailleurs de partout de visiter le Salon de l'emploi du Témiscouata. L'aménagement sera adapté et des services seront offerts pour accueillir petits et grands, avec ou sans expérience!
De la diversité... pour tous les goûts
Tous les types d'emplois et tous les secteurs d'activités seront représentés encore cette année. L'année dernière, 536 offres d'emploi ont été affichées. Donc, peu importe votre situation et vos besoins, que vous cherchiez à obtenir un premier emploi, à réorienter votre carrière ou à occuper une préretraite, venez découvrir le Témiscouata. Le travail autonome vous intéresse ou l'entrepreneuriat vous attire? Vous réfléchissez à un retour en région? Vous songez à une formation de courte durée ou à un retour aux études? Le Salon de l'emploi du Témiscouata répondra à toutes vos questions!
Choisir le Témiscouata!
Aspirant à offrir un portrait complet du marché du travail du Témiscouata, le Salon de l'emploi du Témiscouata accueillera, dans ses sections, différentes organisations offrant des services à la population. Donc, en plus de rencontrer des employeurs et consulter des centaines d'offres d'emploi, les visiteurs, jeunes et moins jeunes, pourront voir une image positive et attrayante de la région (section Vivre ici), découvrir d'autres options professionnelles (section Entrepreneuriat), lever le voile sur les formations pouvant être offertes ici (section Formation), connaître les ressources dédiées aux étudiants et aux jeunes de la région (section Jeunesse) ainsi que celles s'adressant aux travailleurs et aux chercheurs d'emploi (section Services).
Année après année, le Salon de l'emploi du Témiscouata démontre qu'il fait bon vivre ici et que la qualité de vie fait partie de l'équation lorsque vient le temps de choisir une région, un nouvel emploi ou un lieu pour son projet entrepreneurial.
La Semaine de l'emploi au Bas-Saint-Laurent
Le Salon de l'emploi du Témiscouata s'inscrit dans le cadre de la Semaine de l'emploi du Bas-Saint-Laurent qui se tient du 18 au 23 mars 2019. Au cours de cette semaine, une grande variété d'activités sera proposée à la population, aux chercheurs d'emploi et aux employeurs. Pour connaître la liste complète des activités, consultez le site emploiquebec.gouv.qc.ca/activitesbsl.
La force d'un partenariat
Pour plus d'information, il est possible de communiquer avec Mme Emmanuelle Rivard par téléphone au 418 893-5837, poste 102, ou au 1 877 593-5837 (sans frais) ou par courriel au emmanuelle.rivard@accesemploi.org. Il est aussi possible de suivre la page Facebook de l'événement (@SalonEmploiTemiscouata) et de consulter la page Web (accesemploi.org/salonemploitemiscouata).
L'organisation du Salon de l'emploi du Témiscouata a été confiée à Service Accès-Emploi par une Table ad hoc de partenaires avec la collaboration du Centre local d'emploi de Témiscouata. Soulignons également la participation de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, du Carrefour jeunesse-emploi de Témiscouata, de la Société d'aide au développement de la collectivité de Témiscouata et de la Municipalité régionale de comté de Témiscouata.

Derniers jours pour s'inscrire au Défi OSEntreprendre!

oseentreprendreLe Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent rappelle que la date limite de dépôt des candidatures au Défi OSEntreprendre est le 12 mars prochain à 16 h.

Les personnes intéressées à poser leur candidature sont invitées à se rendre sur la plateforme du Défi OSEntreprendre à l'adresse suivante : www.osentreprendre.quebec. Ils y trouveront notamment les critères d'admissibilité, les formulaires d'inscription ainsi que les coordonnées de leur responsable local à contacter pour bénéficier d'un soutien dans leur démarche.

Une compétition d'envergure pour les jeunes et les adultes inspirés par le désir d'entreprendre
Le Défi OSEntreprendre comporte trois volets : Entrepreneuriat étudiant, destiné aux jeunes du primaire jusqu'au niveau universitaire, Création d'entreprise qui appuie les nouveaux entrepreneurs et Réussite inc. qui vise à mettre en valeur des parcours inspirants. Après avoir franchi l'étape de sélection locale, les lauréats se partageront environ 26 000 $ en bourses lors du gala régional qui se tiendra le 26 avril prochain. Les gagnants de ce dernier se qualifieront par la suite à la grande finale du Défi OSEntreprendre qui aura lieu le 12 juin à Québec.

De plus, au Bas-Saint-Laurent, un quatrième volet intitulé Transmission-Relève d'entreprise a été ajouté afin de permettre aux entrepreneurs ayant acquis une entreprise dans la dernière année de participer aussi au Défi OSEntreprendre. Toutefois, ce volet s'arrête à l'échelon régional. Pour connaître les critères d'admissibilité, les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec le responsable local de leur MRC.

Mentionnons que l'an dernier, le Bas-Saint-Laurent a connu une participation notable à cette compétition d'envergure avec près de 300 inscriptions, se classant au 1er rang québécois pour le volet Entrepreneuriat étudiant et au 2e rang pour le volet Création d'entreprise, au prorata de la population.

Rappelons que le Défi OSEntreprendre est un grand mouvement québécois qui fait rayonner les initiatives entrepreneuriales des jeunes du primaire jusqu'à l'université avec son volet Entrepreneuriat étudiant, les nouveaux entrepreneurs avec son volet Création d'entreprise et les parcours inspirants avec son volet Réussite inc. Il se déploie et s'enracine aux échelons local, régional et national. Pour sa mise en œuvre, plus de 350 agents responsables se mobilisent dans les 17 régions du Québec afin de mettre en lumière les projets issus de leur milieu.

L'épicerie est de nouveau ouverte à Biencourt

DATA ART 3494806-620x348Grâce à la volonté de la nouvelle propriétaire, Lucie Rodrigue, à l'implication de citoyens et à la participation de la Municipalité de Biencourt et de la MRC de Témiscouata, l'épicerie du village est de nouveau ouverte dans cette petite communauté de près de 460 habitants.

Biencourt n'avait plus d'épicerie depuis le 31 octobre 2018 et il n'y a pas de dépanneur dans cette localité. Mme Rodrigue, qui réside et opère un restaurant depuis six ans à Lac-des-Aigles, y pensait depuis deux ans. C'est cependant quand l'ancien propriétaire, Magella Bouchard, a fermé l'établissement pour prendre sa retraite que l'opportunité s'est concrétisée. «J'aime beaucoup relever des défis et celui-là en est tout un», a lancé la propriétaire de l'Épicerie Chez Lelou, du nom amical qu'on lui avait décerné à l'école primaire.

La transaction a été officialisée chez un notaire le 24 janvier dernier. Tout est alors mis en branle pour réaliser une première journée d'opération qui a eu lieu le 21 février. «Les gens me disent ''Bravo, vous êtes notre sauveuse''. J'ai vu des clients qui provenaient de Biencourt et de Lac-des-Aigles où il y a seulement un dépanneur», a mentionné Lucie Rodrigue.

L'entreprise créera entre quatre et six emplois, selon la propriétaire. Au-delà de cet apport à la vie économique, l'épicerie du village est un service de base. D'ailleurs, toute la communauté de Biencourt est ravie. «Le maire Daniel Boucher avait tellement hâte, il est même venu dimanche pour nous aider à laver des cannes qui avaient de la poussière», a souligné Mme Rodrigue.

L'Épicerie Chez Lelou opère sous la bannière Marché Ami de Metro. Elle offre à la clientèle les départements de l'épicerie, de la boucherie et du prêt-à-manger de même qu'un service de traiteur. Seule propriétaire, Lucie Rodrigue reçoit l'aide de son mari, son bras droit comme elle l'appelle, André Beaulieu.

APPORT DU MILIEU

L'investissement global s'élève à 215 000 $. Lucie Rodrique a reçu un appui important de la communauté. D'abord, la Municipalité de Biencourt a accordé une subvention de 20 000 $, une première tranche de 10 000 $ déjà versée et une autre semblable qui sera octroyée lorsque le comptoir de prêt-à-manger sera opérationnel.

La MRC de Témiscouata a pour sa part accordé un prêt de 40 000 $ à l'aide de son Fonds éolien. Les gens du milieu ont aussi apporté leur contribution, pour une somme d'environ 30 000 $, dans le cadre d'un programme d'appui financier qui leur sera remboursé à la septième année d'opération sous forme de cartes prépayées. «Ils récupèreront ainsi leur argent, mais sans intérêt», a précisé la propriétaire.

Source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/356517/lepicerie-est-de-nouveau-ouverte-a-biencourt 

Photo: Lucie Rodrique et son mari André Beaulieu