La MRC de Témiscouata
L’enjeu de la relève non apparentée en agriculture

DATA ART 3375462-620x348Au Bas-Saint-Laurent comme dans plusieurs autres régions du Québec, de plus en plus de producteurs se rapprochent de la retraite et la pérennité des entreprises agricoles et la vitalité de nos milieux sont préoccupantes.

C'est ainsi que le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), en collaboration avec le comité relève de la Table de concertation bioalimentaire du Bas-Saint-Laurent, invite la population à une rencontre de sensibilisation sur l'enjeu de la relève non apparentée en agriculture.

Au Bas-Saint-Laurent, ce sont 652 entreprises à risque de démantèlement qui ont été identifiées sur 2070 exploitations agricoles, soit près d'une sur trois (31,5%). Cela signifie autant d'occasions possibles de transferts non apparentés.

En participant à cette demi-journée d'information, vous connaitrez mieux les différentes ressources qui peuvent accompagner les propriétaires agricoles dans leur démarche. Transférer sa ferme à une relève non apparentée est une solution plutôt que de démanteler. On souhaite mieux vous outiller pour que vous puissiez contribuer à l'établissement de nouvelles relèves en agriculture et conserver le patrimoine agricole bas-laurentien.

Pour la MRC de Témiscouata, l'activité aura lieu le vendredi 25 janvier de 9 h à 11 h 45, au Centre d'études collégiales du Témiscouata, 71-A, rue Pelletier, Témiscouata-sur-le-Lac. Afin de faciliter l'organisation de la rencontre, on vous demande de bien vouloir confirmer votre présence auprès de Marie-Carmen Dumont au info@tcbbsl.org ou par téléphone au 418 723-1939 poste 4610.

D'autres rencontres sont prévues, entre autres pour les MRC des Basques et de Rivière-du-Loup le 21 février et la MRC de Kamouraska le 9 avril.

source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/353299/lenjeu-de-la-releve-non-apparentee-en-agriculture 

La MRC de Témiscouata incite les nouveaux entrepreneurs à participer au Défi OSEntreprendre !

Guylaine Sirois préfet élue au suffrage universel MRC de TémiscouataTémiscouata-sur-le-Lac- La MRC de Témiscouata invite les nouveaux et futurs entrepreneurs à s'inscrire à la 21e édition du Défi OSEntreprendre qui comprend trois échelons : local, régional et national. Divers prix sont en jeu à chacune des étapes du concours. Lancée le 5 décembre dernier, la période d'inscription se poursuit jusqu'au mercredi 12 mars 2019 à 16h00.

Les initiatives entrepreneuriales seront mises en valeur!
Plus de 350 agents responsables se mobilisent dans les 17 régions du Québec pour la mise en œuvre de ce défi rassembleur qui vise à faire rayonner les initiatives et à susciter le désir d'entreprendre partout en province. « La MRC est fière de faire partie de ce projet collectif » indique madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata et présidente du Collectif régional de développement (CRD) du Bas-Saint-Laurent. « L'entreprenariat contribue à créer des emplois chez nous en plus de diversifier l'offre de services à notre population. Nous en sommes donc tous gagnants! Je félicite tous ces gens passionnés et créatifs et je souhaite la meilleure des chances à tous les participants! »

Le Bas-Saint-Laurent, une région entreprenante
Au classement des 17 régions administratives du Québec selon le prorata de la population, le Bas-Saint-Laurent s'est classé au 1er rang pour le volet Entrepreneuriat étudiant et au 2e rang pour le nombre de projets déposés au volet Création d'entreprise, rejoignant plus de 4225 participants bas-laurentiens pour un total de 293 projets. Rappelons que deux lauréats du Témiscouata se sont démarqués en 2018. La Halte au P'tit gibier à Saint-Louis-du-Ha! Ha! a remporté dans la catégorie Commerce alors que le Verger patrimonial du Témiscouata a reçu le Prix Coup de cœur Étudiant créateurs d'entreprises et Économie sociale.

Osez entreprendre et... lancez-vous le Défi!
Tous les critères d'admissibilité aux volets Création d'entreprise et Réussite Inc., ainsi que la liste des catégories et des prix spéciaux sont accessibles sur le site Internet www.OSEntreprendre.quebec. Il est possible de s'inscrire en ligne dans l'une ou l'autre des sept catégories officielles du Défi OSEntreprendre. La date limite de dépôt des candidatures est fixée au mercredi 12 mars 2019 à 16h00. Une activité de remise de prix aura lieu par la suite au cours de laquelle seront couronnés les lauréats au volet local. Ceux-ci poursuivront le défi au régional et au national par la suite. Pour des informations supplémentaires au sujet des catégories Création d'entreprise, Réussite Inc. et Transmission d'entreprise, il est possible de rejoindre monsieur Simon Bossé, conseiller en développement à la MRC de Témiscouata au 418-899-6725 ou sans frais : 1-877-303-6725 poste 4435.

Osentreprendre

Projet de la mise aux normes de l'eau potable: La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac conserve son orientation en développement durable et informe sa population

TSSLTémiscouata-sur-le-Lac – La Ville désire informer sa population relativement au projet de la mise aux normes de l'eau potable du quartier Notre-Dame-du-Lac.

Le projet de raccordement entre les deux quartiers est toujours évalué à 12,9 M$ comparativement au coût d'une deuxième usine de filtration estimé à ce jour à 10,3 M$. Cette dernière mise à jour de l'estimation tient compte des coûts supplémentaires reliés au remplacement d'un surpresseur sur la rue de l'Église et à la relocalisation de la prise d'eau du quartier Notre-Dame-du-Lac, et ce, tel que recommandé par l'Agence de la santé de même que le ministère de l'Environnement, étant donné la vulnérabilité à la contamination de la prise d'eau existante. « Des économies importantes reliées à l'absence de frais d'exploitation pour une seconde usine représentent un montant minimum de 160 000 $ par année, lequel doit être indexé annuellement de 2%. Cela signifie que sur une période de 40 ans, la Ville économisera plus de 9,6 M$ en frais d'exploitation reliés à une deuxième usine », mentionne le maire Gaétan Ouellet.

Malgré le fait que le coût du raccordement est plus élevé à l'acquisition, l'économie reliée aux frais d'exploitation d'une deuxième usine fait en sorte que l'option de raccordement est la plus avantageuse financièrement, et ce, dès la première année. En résumé, le raccord coûte moins cher à court, moyen et
long terme. Après 40 ans, l'économie globale de la Ville est de 4,2 M$. Au surplus, le maire ajoute que « ce projet de raccordement s'inscrit dans l'orientation de
développement durable de la Ville et que la durée de vie utile de la conduite est établie à 100 ans par le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH) ».
Pour une meilleure compréhension, la Ville joint au présent communiqué, un document incluant divers tableaux expliquant les informations mentionnées ci-dessus. pdfTableau_-_VF_10-01-19.pdf

AVIS RELATIF À LA TENUE DES SÉANCES PUBLIQUES
Suite aux événements survenus lors de la séance publique du 17 décembre dernier, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac a procédé à l'analyse des divers aspects visant la sécurité des lieux, l'évacuation en cas d'incendie et le maintien de l'ordre lors des séances publiques, et ce, en collaboration avec la Sûreté du Québec et le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH).
Par conséquent, les prochaines séances publiques du conseil se tiendront, tel que prévu, à la salle du conseil de l'hôtel de ville, située au 861, rue Commerciale Nord. De plus, la Ville a réaménagé la salle et un maximum de 70 personnes fut établi. L'accès à la salle du conseil sera possible uniquement à compter de
19 h 20.
Le maintien de l'ordre sera assuré par des agents de sécurité et aucun comportement inapproprié ne respectant pas le décorum ne sera toléré. Une fois le nombre de places maximum atteint, les personnes qui n'auront pu assister à la séance sur place pourront visionner la séance en différé, le mercredi à 20 h et

le jeudi à 13 h 30, sur les ondes de MAtv Rivière-du-Loup, au canal 9 (numérique), 10 (analogique) et le 609 en HD. Les vidéos des séances ainsi que les procès-verbaux sont également mis en ligne sur notre site web au www.temiscouatasurlelac.ca.
Nous comptons sur votre collaboration pour assurer le bon déroulement des séances !

Beaucoup de sourires et de plaisir au tournoi « À bout de souffle ».

Ballon BSamedi le 8 décembre que se tenait le tournoi « À bout de souffle » organisé par les élèves du programme sportif en ballon sur glace de l'École secondaire de Cabano. Pour l'occasion, 32 équipes formées de 5 joueurs(euses) ont compétitionné dans les 4 catégories au programme soit : familiale, participation et compétition homme et femme.

Dans ce tournoi, le plaisir, les sourires et la satisfaction de jouer en famille ont vite pris le dessus sur la compétition.

Il est certain qu'une quatrième édition sera présentée l'an prochain, donc les familles, commencez à préparer votre prochaine partie de plaisir.

La prochaine activité du Ballon sur glace mineur du Témiscouata sera le « Tournoi interprovincial Desjardins du Témiscouata», les 15-16 et 17 février 2019.

Source: Alain Dugas

Ballon BB

Cryothérapie : rappel préventif de 312 patientes

CISSS BasStLaurent inbÀ des fins préventives, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent rappelle 312 femmes qui ont reçu un traitement de cryothérapie à la clinique de gynécologie du Centre hospitalier régional du Grand-Portage (CHRGP) entre le 1er janvier 2011 et le 15 novembre 2017.

Après avoir constaté que la procédure de désinfection du système de cryothérapie utilisé à la clinique de gynécologie du CHRGP n'était pas conforme aux normes actuelles, le CISSS a rapidement mis en place les correctifs nécessaires. Dans les prochains jours, des analyses sanguines ainsi qu'un examen gynécologique pour procéder à une cytologie du col de l'utérus ou Pap Test seront proposés aux femmes visées par le rappel.
Risque de transmission d'infection très faible
L'analyse rigoureuse d'évaluation du risque infectieux, réalisée par le Centre d'expertise en retraitement des dispositifs médicaux (CERDM) de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), confirme que le risque d'infection est très faible, soit de 1 cas sur 100 000. Toutefois, par souci de transparence et afin de s'assurer qu'aucun risque n'est pris, un dépistage sera proposé aux femmes concernées au cours des prochaines semaines.
Le directeur des services professionnels, Dr Jean-Christophe Carvalho se veut rassurant quant au risque de transmission. « Ce rappel préventif vise d'abord et avant tout à dissiper tout doute de transmission d'infection. Dès que nous avons constaté un écart de procédure, les correctifs nécessaires ont été mis en
place. Une révision complète de la procédure de retraitement a été réalisée afin qu'elle soit conforme aux normes actuelles. Nous savons aussi que cette annonce peut susciter des préoccupations chez les femmes concernées et nous nous concentrons actuellement à leur fournir le soutien nécessaire », explique
le Dr Jean Christophe Carvalho.
Procédure de rappel
Le CISSS joindra les femmes concernées en deux temps. Dans un premier temps, ces dernières recevront un appel téléphonique d'un professionnel de l'établissement. Par la suite, une lettre explicative leur sera envoyée avec toutes les informations pertinentes, dont le numéro d'une ligne téléphonique dédiée afin de répondre à leurs questions. Les femmes seront invitées à se rendre au point de service du CLSC de Rivière-du-Loup pour réaliser les analyses sanguines ainsi que l'examen gynécologique. Les professionnels du CISSS rappelleront toutes les personnes pour leur faire part des résultats.
Qu'est-ce que la cryothérapie?
La cryothérapie est une intervention ayant recours au froid extrême (azote liquide ou dioxyde de carbone liquide) pour geler et détruire les cellules ou les tissus anormaux. Le système de cryothérapie sert, entre autres, à arrêter les hémorragies ou encore à geler et à détruire les condylomes ou les lésions précancéreuses au niveau de la vulve et du col utérin.

À propos du CISSS du Bas-Saint-Laurent
Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent est un établissement qui a pour mission de maintenir, améliorer et restaurer la santé et le bien-être de la population bas-laurentienne en rendant accessible un ensemble de services de santé et de services sociaux, intégrés et de qualité, contribuant ainsi au développement social et économique du Bas-Saint-Laurent. Avec un budget de plus de 709 M$, le CISSS emploie quelque 7500 employés, peut compter sur 582 médecins, dentistes et pharmaciens et des centaines de bénévoles qui ont à coeur les soins et services à la population ainsi que les valeurs de l'établissement, soit la collaboration, l'humanisation, l'engagement et la responsabilisation.

Gala des saveurs du Bas-Saint-Laurent

cHambre de commerce TLe 4e Gala des saveurs 2019 de la Chambre de commerce du Témiscouata se tiendra le 2 février 2019 à 18h30 pm au Gymnase de l’École Georges Gauvin Georges Gauvin à Saint-Louis-du Ha ! Ha !

Le coût du billet est de $ 100.00 ch. Pour vous en procurer; info@cctemiscouata.com
Cell.: 418-714-2263 ( Martine Lemieux)

Cette année, le Gala sera sous la présidence d'honneur de Mme Julie Côté, DG de la nouvelle Caisse Desjardins Transcontinental-Portage. Forte de 24 années d'expérience dans différentes caisses du Mouvement Desjardins, dont 14 à titre de gestionnaire, Madame Côté est reconnue comme une leader née. En poste comme directrice de la Caisse Desjardins du Transcontinental depuis 2015, elle saura poursuivre sa vision d'une institution financière ancrée dans son milieu. Sa connaissance du milieu, son grand leadership, appuyés d'une équipe dévouée et unifiée, seront des atouts indéniables dans la création
de la nouvelle Caisse Desjardins Transcontinental-Portage, qui verra le jour officiellement le 1er janvier 2019.
Lors de cet événement, nous prévoyons recevoir environ de 200 à 250 invité(es) du milieu des affaires du Bas St-Laurent.
La CCT ainsi que madame Côté comptent sur votre participation à cet événement d'importance au Témiscouata et qui fera de cette activité, une
grande réussite. Nous profiterons aussi de l'occasion pour faire le tirage de beaux prix de présence.

Journée de formation portant sur le web

déjeunerEt si l'atteinte de vos objectifs passait par une réflexion en profondeur? Où en êtes-vous avec votre présence Web? Quelle est la prochaine étape pour vous? Comment y arriver malgré les contraintes? Et surtout comment s'assurer que vos objectifs Web vont de pair avec vos objectifs d'affaires et de rentabilité?

Participez à une journée de formation, de réflexion et d'exercices concrets pour répondre à ces questions, le 23 janvier prochain.Eric Morin de Synergie Communication Web et Cindy Rivard d'Oyez Communications allient leurs forces et vous accompagneront dans la formation « Les 3 piliers du Web ».

Une formation de 6h et vous repartirez avec un plan de match efficace en main!
À la fin de la formation, vous aurez en tête des objectifs clairs pour votre entreprise, un plan d'action et une bonne connaissance de vos besoins en termes de technologies et d'accompagnement. De plus, vous saurez quels sont les investissements nécessaires en argent et en temps.
Pour participer à cette formation qui se tiendra le 23 janvier de 9h à 16h à la salle du conseil de la MRC de Témiscouata, inscrivez-vous maintenant par téléphone au 418714-2263 ou par courriel à --˃ info@cctemiscouata.com

D'une valeur de 395$ (plus taxes), cette formation vous est offerte à 197,50$ (plus taxes) par entreprise grâce à la participation financière du gouvernement du Québec.Deux personnes peuvent y participer, de préférence la personne responsable des communications et celle responsable des décisions. Le dîner est aux frais des participants.

Inscrivez-vous dès maintenant, les places sont limitées à dix entreprises afin d'offrir un accompagnement personnalisé.Au plaisir de vous y voir!

Conférence sur la Chine et ses opportunités d'affaires

Chine visionExporter dans un pays de plus d'un milliard d'habitants, y avez-vous déjà pensé? Innov. et Export PME et Chine Vision vous donnent un aperçu... Mardi le 15 janvier 2019, vous êtes invité(es) à assister à une conférence sur la Chine et ses opportunités d'affaires.  Marie-Pierre Beaubien sera accompagnée de Carole Doussin de Innov&Export PME pour parler de l'exportation de vos produits vers la Chine et d'immigration de travailleurs chinois. Le déjeuner-conférence présenté par la Chambre de Commerce du Témiscouata aura lieu à 8h00 au Restaurant Mikes à Témiscouata-sur-le-Lac. Le coût est de 20 $ pour les membres et 25 $ pour les non-membres. Pour inscription, contactez Martine Lemieux au 418-714-2263 ou info@cctemiscouata.com Au plaisir de vous y accueillir. Martine Lemieux, directrice générale.

La traverse du lac Témiscouata a plus que doublé son achalandage en 2018

traverseLe Corégone, qui effectue la traversée du lac Témiscouata, a connu une hausse d'achalandage de plus de 250 % en 2018, selon le président de la Corporation de la Traverse du lac Témiscouata. Plus de 660 cartes-rabais, offertes aux résidents de la MRC de Témiscouata, ont été vendues. C'est environ six fois plus de ventes par rapport à 2017.

"Le nombre de passagers à vélo ou en quatre roues a aussi augmenté en 2018, selon le président de la Corporation, Claude Ouellet. Des gens qui ont repris le bateau, des gens de la MRC... Alors, ça a été très très bon, puis on a diminué nos tarifs pour les intéresser plus." Claude Ouellet, président de la Corporation de la Traverse du lac Témiscouata

Selon M. Ouellet, le Corégone pourrait attirer encore plus de touristes si les systèmes de géolocalisation comme Google Maps répertoriaient le navire dans leurs propositions de trajet, ce qui n'est pas le cas présentement.

Ces informations-là n'amènent pas à prendre le traversier, soutient-il. Il affirme que la résolution de ce problème est une priorité en vue de la prochaine saison. 

Le traversier en cale sèche pour l'hiver

Le Corégone est entré en cale sèche pour l'hiver au début du mois de janvier. Une inspection de routine sera effectuée en prévision de la prochaine saison. Selon le président de la Corporation de la Traverse du lac Témiscouata, Claude Ouellet, le traversier est en bon état.

L'année passée, on a refait tout l'extérieur du bateau avec de la nouvelle peinture [...]. Cette année, c'était plus au niveau de Transports Canada, de faire l'inspection au niveau mécanique, affirme M. Ouellet.

Le financement du Corégone est assuré pour l'été 2018, mais devra être renouvelé en 2019. Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Le Corégone a une capacité d'embarquement de 20 véhicules et de 50 passagers. Il assure la liaison maritime entre Saint-Juste-du-Lac et Notre-Dame-du-Lac pendant la période estivale.

En 2017, le gouvernement du Québec a accordé une aide financière de 60 000 $ à la Corporation qui gère le traversier. Cette somme était nécessaire à l'opération du navire. La Corporation doit renouveler son financement pour 2019.

D'après les informations de Geneviève Génier Carrier

source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1145270/coregone-traversier-traverse-lac-temiscouata

Activités hivernales au Témiscouata : Trois journées à rabais pour bouger !

 D2 2843 raquette  MJdphoto 2018 lowTémiscouata-sur-le-Lac – Dans un souci de bien-être des citoyens, la MRC de Témiscouata et l'équipe de COSMOSS Témiscouata ont mis sur pied la campagne « Samedis de bouger au Témiscouata ». L'objectif est de sensibiliser la population à l'importance de l'activité physique tout en mettant en valeur des attraits et des activités hivernales offertes sur le territoire.

Grâce à la participation de six organismes, les Témiscouatains pourront profiter de diverses promotions le 3e samedi des mois de janvier, février et mars.

Voici les rabais offerts :
• Accès gratuit aux sentiers de raquette et de ski de fond du Club de ski de fond Pleins Poumons de Dégelis;
• Accès gratuit aux sentiers de raquette et de ski de fond du Club Les Sentiers du Lac de Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac;
• Accès gratuit aux sentiers du Club de ski de fond et raquette de Squatec;
• 25 % de rabais sur les billets de remontée au Club de ski Mont Biencourt;
• 25 % de rabais sur les billets de remontée au Centre de plein air familial de Cabano à Témiscouata-sur-le-Lac;
• 25 % sur la glissade, la patinoire, le sentier de raquette et la pêche sur glace au Parc du Mont-Citadelle à Saint-Honoré-de-Témiscouata.

Un carton promotionnel sera envoyé dans tous les foyers du Témiscouata dans les prochains jours. Toutefois sa présentation n'est pas requise lors de ces journées.

2019 01 08 samedisbouger recto print v2C'est un rendez-vous pour être actifs les 19 janvier, 16 février et 16 mars prochains !

À propos de COSMOSS
COSMOSS Témiscouata regroupe des organisations qui travaillent ensemble au développement du potentiel des enfants et des jeunes, de leur conception jusqu'à 30 ans. Cette démarche concertée s'appuie sur l'engagement volontaire des réseaux de la santé, du municipal, de l'éducation, de l'emploi, des services de garde et du milieu communautaire. Les partenaires COSMOSS travaillent sur 4 enjeux : une entrée scolaire réussie, le développement de saines habitudes de vie, la réussite scolaire et l'intégration socioprofessionnelle. COSMOSS est l'acronyme de Communauté ouverte et solidaire pour un monde outillé scolarisé et en santé

Photo: Marie-Josée Dubé.

Comité Entraide bénévole du Haut-Pays : Période de recrutement pour la reprise des services.

centre action région TémisLac-des-Aigles– Entraide du Haut-Pays est un comité bénévole qui a comme mission d'offrir des services aux personnes de 65 ans et plus qui demeurent à domicile et qui vivent une perte d'autonomie. Les services sont offerts dans quatre paroisses soit: Trinité-des-Monts, Esprit-Saint, Saint-Guy et Lac-des-Aigles. Il était actif depuis plus de 20 ans et offrait des services comme l'accompagnement en transport médical mais par manque de bénévoles, les membres du comité actuel ont dû suspendre les services temporairement et ce depuis juin 2018.

En conséquence, plusieurs personnes, souvent isolées, ont dû trouver des alternatives pour se rendre à leurs rendez-vous médicaux et parfois même les annuler par manque de ressources. Afin de remettre sur pied rapidement le service d'accompagnement en transport médical, nous avons besoin de personnes qui désirent s'impliquer dans leur communauté. Nous nous assurons que les bénévoles soient orientés au bon endroit. Il est important pour nous que chacun se sente bien dans leurs responsabilités et que leurs disponibilités soient respectées. Si vous avez envie de vous impliquer pour le bien-être de nos aînés, une équipe dynamique vous attend.

Si vous êtes intéressé ou pour de plus amples informations, veuillez contacter Annie Desrosiers au (418)853-2546, bencabtemis@bellnet.ca ou Elzéar Lepage au (418) 779-2624

Offre d'emploi à la MRC de Témiscouata: Agent de développement-tourisme et économie

MRC Temiscouata regulierLa MRC de Témiscouata est à la recherche d'une perle rare pour un poste nouvellement créé. La personne recherchée viendra compléter son équipe de développement par ses compétences en soutien technique des entreprises et sa connaissance du monde du tourisme.

Responsabilités :
L'agent de développement aura comme principal mandat de favoriser la création et le développement des projets d'entreprises touristiques, des projets communautaires et régionaux sur le territoire de la MRC de Témiscouata. À cet effet, il devra soutenir les promoteurs privés, les groupes d'entrepreneuriat collectif et les municipalités dans l'élaboration et la réalisation de leurs projets. L'agent aura également à collaborer étroitement avec la conseillère en communication et en promotion touristique.

Fonctions :
Sous l'autorité du coordonnateur du service de développement, la personne titulaire de ce poste devra :
• Rencontrer les promoteurs et les promotrices touristiques et les informer sur les programmes et le processus de réalisation d'une idée de projet.
• Assurer l'aide technique à la préparation de plans d'affaires et aux demandes de financement.
• Identifier des sources de financement, incluant les fonds disponibles à la MRC.
• Faire l'analyse financière des dossiers d'investissement.
• Offrir des conseils en matière de marketing, de tendances de l'industrie touristique et ressources humaines.
• Être à l'écoute des besoins des entreprises établies, en développement et toutes autres tâches reliées à l'emploi.
• Conseiller les entreprises clientes selon leurs besoins en gestion, en comptabilité.
• Recommander les dossiers au comité d'investissement.
• Alimenter la direction générale, le conseil de la MRC et les municipalités par de nouvelles opportunités de projets et de financement;
• Établir de bonnes relations de travail avec l'équipe de la MRC, les représentants des municipalités locales, ministères et autres organismes de développement.
• Travailler sur des projets particuliers à la demande de la MRC.
• Effectuer la recherche d'informations pertinentes pour le développement des milieux, ainsi que des outils disponibles et des ressources (veille stratégique) et voir à la diffusion des initiatives stimulantes et mobilisatrices.
Exigences et profil recherché :
• Baccalauréat en administration des affaires ou expérience en administration et en gestion;
• Expérience d'un minimum de 3 ans dans un poste similaire;
• Facilité à s'approprier un dossier et à en comprendre tous les enjeux;
• Polyvalence et esprit d'équipe;
• Grande efficacité dans la planification et la coordination de projets;
• Aptitudes à analyser et à synthétiser l'information;
• À l'aise en rédaction (suite Microsoft Office) et présentation de rapports;
• Autonomie et leadership;
• Français impeccable;
• Excellente communication;
• Bonne connaissance du milieu témiscouatain;
• Bonnes connaissances en informatique (Word, Excel, etc.).
Conditions salariales :
Selon l'échelle salariale en vigueur.

Bien vouloir déposer votre candidature par courriel avant le 25 janvier 16h00  : admin@mrctemis.ca 
ou par la poste:MRC de Témiscouata, 5, rue de l'Hôtel-de-Ville, Bureau 101, Témiscouata-sur-le-Lac, (Québec) G0L 1X0

Un nouveau rôle d’évaluation municipal à Saint-Louis-du-Ha! Ha!

DATA ART 3344878-620x348À Saint-Louis-du-Ha! Ha!, le budget 2019 a été déposé le 17 décembre en séance extraordinaire. Avec le nouveau rôle d'évaluation municipal s'élevant à 76 millions, une augmentation de 19 millions, le contribuable aura une baisse du taux de la taxe foncière s'élevant à 1.15 $ du 100 $ d'évaluation.

Notons que c'est une baisse de .10 $ comparativement à l'année 2018. Le taux de la taxe pour le service d'égout sera de 161.50 $ pour une résidence unifamiliale. La taxe sur les vidanges et la récupération sera de 186 $ et la taxe pour les fausses septiques et les puisards sera de 97.50 $.

Soulignons que pour l'année 2018, le conseil municipal avait planifié des investissements s'élevant à 500 000 $ pour les infrastructures routières, l'achat de matériel roulant au garage municipal, l'équipement hors route en sécurité civile ainsi que le projet domiciliaire. Le conseil municipal prévoit pour l'année 2019 des investissements totalisants 700 000 $ à même les prévisions budgétaires.

Les citoyens ont pu bénéficier d'investissements de 2,8 millions de dollars au cours des cinq dernières années pour le bienêtre de la population.

Source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/352245/un-nouveau-role-devaluation-municipal-a-saint-louis-du-ha-ha 

Photo: madame Sonia Larrivée, mairesse. 

Tournoi de pêche sur la glace à l'Éco-site de la Tête du lac Témiscouata le 2 février 2019

slide-hiver-1L'Éco-site de la tête du lac Témiscouata de St-Cyprien tiendra son tournoi annuel de pêche sur la glace le samedi 2 février.Venez pêcher la truite mouchetée à la tête du lac Témiscouata! Une façon de profiter de l'hiver en famille dans un environnement sauvage. Des bourses intéressantes seront remises aux détenteurs de la plus grosse prise dans deux catégories (perchaude et truite).Vous pourrez vous réchauffer au chalet d'accueil et aussi autour d'un feu de joie. Un service de cantine sera sur les lieux. Le tirage de la campagne de financement (pour l'amélioration des services de l'Éco-site) aura lieu le jour même avec la remise des prix. (kayak, GPS, 500 $ et excursion de pêche) pour une valeur totale de 3000 $.

INSCRIPTION :
dès 7 h au chalet de l'Éco-site ( 140 route 232 est)
COÛT:
7.50 $/participant (membre)
15 $/participant (non membre)
12 H : DÎNER ET FEU DE CAMP À L'ÉCO-SITE
Hot dog, hamburger et breuvages
Deux catégories :
Perchaude et truite
Les mesures seront prises avant 16 h
Bourses remises aux détenteurs de la plus grosse prise
Prix de présences et tirage.

Au 140 route 232 est (St-Cyprien)) à la tête du lac Témiscouata
Sur la 232 entre Cabano et Squatec.

Information:
ecosite@hotmail.ca
Tél.: 418 551-0811
Site internet: www.ecositelactemiscouata.com
Facebook: www.facebook.com/Ecositetemiscouata/
Merci de votre attention et de votre collaboration.
Colette Drouin
Coordonnatrice de l'Éco-site

Alcools à base d'érable : un marché en pleine effervescence

DSC 0332AUCLAIR — L'industrie des boissons alcoolisées à base d'érable connaît un engouement qui ne cesse de croître. De plus en plus d'entrepreneurs, pour la plupart des artisans, se lancent dans la production de bières, de mousseux, de vins, de vins fortifiés ou de spiritueux dont l'ingrédient de base est le sirop d'érable. Pour l'instant, une douzaine d'exploitations québécoises possèdent un permis. Parmi elles, le Domaine Acer, situé dans le Témiscouata, au Bas-Saint-Laurent, fait figure de pionnier dans la fabrication de boissons issues de la fermentation de la sève d'érable.
L'histoire du Domaine Acer remonte à 1972, « avec très peu de moyens et beaucoup d'ingéniosité », mentionne Nathalie Decaigny, qui dirige depuis plus de 21 ans l'entreprise avec son conjoint, Vallier Robert. Le père de celui-ci, Charles-Aimé, possédait une petite érablière sur le lot où est situé le Domaine Acer, qui fait partie du réseau des Économusées. « Ça a commencé tout simplement avec 200 érables à la chaudière, raconte Mme Decaigny. Très rapidement, l'acériculture est devenue une passion. »

Tout allait bien jusqu'à ce que survienne la crise du sirop d'érable en 1990, qui a fait chuter les prix. Devant le découragement de son père, Vallier Robert a proposé de donner une valeur ajoutée au produit. « Qui dit sucre, dit alcool potentiel, indique Nathalie Decaigny. C'est ça que Vallier a compris, un jour. C'est ainsi qu'est née toute cette aventure du Domaine Acer. »

Naissance et croissance du Domaine Acer

En 1997, quatre vins d'érable appelés « acer » ont été commercialisés sous les noms de Prémices d'avril, Mousse des bois, Val ambré et Charles-Aimé Robert. Dans un proche avenir, le Domaine Acer lancera une édition limitée d'un tout nouveau produit vieilli 20 ans.

De 200 entailles à ses débuts, le Domaine Acer en possède maintenant 20 000 sur une superficie de 250 hectares répartis sur six lots en propriété. Ouverte à l'année, l'entreprise a à son service sept employés à temps plein. Selon les périodes de l'année, le nombre de travailleurs peut monter jusqu'à 25.

Le Domaine Acer utilise 75 % de sa production pour la fabrication de ses alcools. Les fermentations, qui durent de deux à quatre semaines, se produisent majoritairement dans des cuves en acier inoxydable, puis en partie en fût de chêne. Une fois la fermentation terminée, Vallier Robert laisse le liquide se clarifier naturellement. Après la clarification, l'artisan procède aux assemblages. « Ça veut dire qu'on va mélanger différentes cuves et barriques selon des proportions à déterminer chaque fois, explique sa conjointe. Le but, c'est d'offrir quelque chose qui est homogène, qui va correspondre au style de la maison, à la signature du Domaine Acer. Ce qu'on recherche, c'est la finesse et l'équilibre qu'on veut insuffler à chacun de nos produits. C'est du vivant. Ce n'est pas une recette qu'on fait, c'est une méthode qu'on applique. »

En 1997, quatre vins d'érable appelés « acer » sont commercialisés sous les noms de Prémices d'avril, Mousse des bois, Val ambré et Charles-Aimé Robert.

Les quatre sortes d'acer

Le premier produit demeure un an et demi en cuve avant d'être filtré et embouteillé, ce qui donnera l'acer blanc à 12 % d'alcool. C'est le Prémices d'avril. Une fois fermenté, assemblé et embouteillé, le deuxième produit subira une seconde fermentation. On obtiendra alors l'acer mousseux à 12 % d'alcool, soit le Mousse des bois.

Le troisième produit est le Val ambré. « Il sera muté, c'est-à-dire qu'une fois les assemblages faits, on le renvoie en barrique en lui ajoutant un petit peu d'alcool de grains et de sirop d'érable », décrit la copropriétaire. On le laissera vieillir de 5 à 20 ans en barrique, ce qui donnera un acer doux à 16 % d'alcool. » Puis, le tout dernier est majoritairement fermenté en barrique. « On l'assemble, puis on ne le mute pas, indique Mme Decaigny. On l'envoie vieillir de 5 à 20 ans en barrique avant de l'embouteiller pour obtenir l'acer réserve, soit le Charles-Aimé Robert, à 16 ou 17 % d'alcool. C'est pour remercier Charles-Aimé, qui était ici tous les jours pour travailler avec nous. Il est d'ailleurs mort ici, dans la cabane à sucre. »

Un marché à développer

Selon Nathalie Decaigny, le marché des alcools à base d'érable est à développer. « Pour l'instant, il est anecdotique parce qu'on n'a pas de masse critique de producteurs qui en fabriquent, croit-elle. Dans le vin, il y a plein de vignerons. Chacun a sa signature, ses couleurs. Après, c'est à chacun de se démarquer. Nous, on mise sur la qualité de nos produits et sur une histoire de plus de 20 ans. Ce marché est jeune, à l'échelle des boissons alcoolisées. Mais à l'échelle des boissons alcoolisées à base d'érable, on est quand même les premiers! Tout a été à développer et à créer et tout est encore à développer et à créer. »

Acerum : de l'eau d'érable à l'eau-de-vie

L'Union des distillateurs de spiritueux d'érable (USDE) a été fondée en janvier 2018. Pour l'instant, elle compte trois membres : la Distillerie du St. Laurent, la Distillerie Shefford et le Domaine Acer. L'organisme à but non lucratif s'est donné comme mission de protéger le nom « acerum » pour les alcools produits à base d'érable auprès de l'Office de la propriété intellectuelle du Canada et d'établir un cahier des charges. « Acerum, c'est une marque de commerce et de certification, précise Joël Pelletier, de la Distillerie du St. Laurent, l'un des fondateurs de l'Union. Si un producteur veut faire de l'acerum, il doit en premier lieu être membre de l'Union. De plus, il doit faire partie d'une compagnie 100 % québécoise, utiliser des produits de l'érable pour faire sa fermentation et respecter le cahier des charges. »

Si le distillateur de Rimouski cherche à œuvrer en équipe, c'est parce qu'à son avis, les boissons alcoolisées à base d'érable ne sont pas assez reconnues au Québec et ailleurs dans le monde. « Plutôt que chacun travaille en silo et utilise des appellations différentes, on s'est dit qu'on pourrait travailler ensemble en adoptant une appellation commune pour qu'après, le consommateur sache ce qu'il boit », explique M. Pelletier.

Seize barils d'acerum dorment à la distillerie rimouskoise. Cela représente environ 4 800 bouteilles de 750 ml. Après un an de vieillissement, une certaine partie de ces bouteilles se retrouvera sur le marché l'été prochain. Pour leur part, certains barils continueront leur vieillissement.

« Distiller de l'érable, c'est une idée qui remonte à très longtemps, indique M. Pelletier. Mais le problème, c'est que c'est extrêmement cher! Ça prend 40 litres d'eau d'érable pour faire un seul litre de sirop d'érable. De plus, de ce litre de sirop d'érable, on convertit tout le sucre en alcool. Donc, d'un litre, on obtient 140 millilitres d'alcool qu'on va distiller et faire vieillir. C'est un alcool qui va se vendre plus cher, mais il y a des passionnés. Certains whiskys écossais se vendent 150 $ la bouteille parce que la rareté est là. On va viser des niches de consommateurs qui aiment ce genre de produit-là. »

Avant même la formation de l'UDSE, la Distillerie Shefford, en Montérégie, produisait déjà deux sortes d'acerum : un blanc et un brun. En décembre 2017, la Société des alcools du Québec a commandé 3 600 bouteilles des deux produits. La Distillerie Mitis, qui prévoit ouvrir ses portes à Mont-Joli en juin, a déjà dans ses cartons le projet de produire un acerum.

« À l'échelle mondiale, ça fait des années qu'il n'y a pas eu de nouvelles sources de sucre fermentées et distillées, soutient le copropriétaire de la Distillerie du St. Laurent. Les Écossais ont le scotch, les Français le cognac, les Mexicains le mezcal et les Américains le bourbon. Les Québécois ont maintenant l'acerum. »

Cet article est paru dans l'édition de novembre 2018 du magazine Forêts de chez nous.

Par Johanne Fournier

https://www.laterre.ca/actualites/foret/alcools-a-base-derable-marche-pleine-effervescence#.XDNtKusGkKg.email 

Une aide financière pour l'Éco-site de la Tête du lac-Témiscouata

slide-hiver-3Le gouvernement du Québec est fier d'accorder une aide financière de 39 700 $ à l'Éco-site de la tête du lac Témiscouata pour effectuer des travaux d'aménagement sur son site, améliorant ainsi le débarcadère, le bâtiment d'accueil, la plage et les habitations. Ce projet totalise des investissements de près de 157 000 $ dans la région.

C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui la ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx.

L'aide financière provient du Programme de soutien aux stratégies de développement touristique, volet 3 ‒ Appui à la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d'aventure du ministère du Tourisme.

Citations :

« Les travaux d'aménagement prévus par l'Éco-site de la tête du lac Témiscouata généreront certainement une augmentation du nombre de visiteurs qu'accueillera cette destination touristique, et ce, dans le respect de l'environnement. Le tourisme étant un vecteur important de l'économie du Québec, je suis heureuse de constater que l'investissement annoncé aujourd'hui contribuera à vitaliser la région du Bas-Saint-Laurent et à bonifier son offre touristique. »

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

« En tant que député de Rivière-du-Loup – Témiscouata, je suis fier de l'appui financier consenti par le gouvernement du Québec à l'Éco-site de la tête du lac Témiscouata, qui propose une destination mettant en valeur le milieu naturel du Bas-Saint-Laurent. Ce soutien permettra au promoteur de bonifier son site, qui a beaucoup à offrir aux visiteurs, et favorisera la création d'emplois dans la circonscription.»

Denis Tardif, député de Rivière-du-Loup – Témiscouata

Faits saillants :

• L'organisme l'Éco-site de la tête du lac a essentiellement pour vocation de gérer un site récréotouristique en développant des concepts et des activités de nature écologique, en respect de l'environnement et en mettant en valeur les ressources du milieu, dans un esprit de développement durable.

• L'investissement du gouvernement du Québec permettra, entre autres, de stimuler la création d'emplois et entraînera une augmentation du nombre de visiteurs ainsi qu'un accroissement des dépenses touristiques dans la région.

Léa Laplante-Simard, nouvelle directrice générale du Centre d'archives du Témiscouata.

Léa LaplanteTémiscouata-sur-le-lac. Monsieur Charles-Aimé Bélanger, président du conseil d'administration, est heureux d'annoncer que madame Léa Laplante-Simard occupera maintenant la fonction de directrice générale du Centre d'archives du Témiscouata (CAT).

Madame Laplante-Simard, détentrice d'un BAC en littérature et d'un certificat universitaire en archivistique, occupait déjà le poste d'archiviste et de directrice-générale adjointe au sein de l'organisation.

Originaire du quartier Cabano, elle a pris charge de la gestion archivistique dès la fondation de ce dernier en 2016. Depuis plusieurs mois, des charges administratives se sont ajoutées faisant de cette dernière une incontournable pour cette fonction.

Le conseil d'administration considère que madame Laplante-Simard représente l'avenir de son organisation au Témiscouata.

Monsieur Gaston Pelletier, qui œuvrait au développement archivistique depuis 2011 sur le territoire témiscouatain, a accepté un mandat de mentorat au sein du CAT.

Le maire Richard F. Dubé commente le budget de Saint-Honoré

Logo St-Honoré 2015Le conseil municipal de Saint-Honoré-de-Témiscouata a préparé le budget 2019. Le maire Richard F. Dubé a commenté les décisions prises afin d'atténuer l'impact d'une hausse du compte de taxes.

«Le budget 2019 est maintenant complété et comme les années précédentes ce n'est pas toujours facile de maintenir les augmentations en bas du cout de la vie, car notre transfert de péréquation a été réduit de plus de 60 000 $. Le cout de récupération des ordures et de recyclage a aussi augmenté de 21 $, mais grâce au surplus accumulé nous verrons notre taxe foncière augmentée de 0.02 $ du 100 $ d'évaluation et passer à 0.77 $ / 100 $ comme en 2016. Il faut aussi remarquer que durant l'année 2019, les dettes de l'unité d'urgence, de la niveleuse et du Mont-Citadelle seront complètement remboursées», a mentionné M. Dubé.

source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/352332/le-maire-richard-f-dube-commente-le-budget-de-saint-honore 

La Paroisse de Notre-Dame-du-Lac fêtera ses 150 ans en 2019

DATA ART 3345005-620x348Depuis quelques mois, des bénévoles s'activent à préparer les festivités qui marqueront le 150e anniversaire de l'érection canonique de la Paroisse de Notre-Dame-du-Lac. Le premier rendez-vous aura lieu le 31 décembre prochain par une soirée familiale à la salle Témiscouata.

«Il sera intéressant d'y rencontrer, non seulement nos familles locales, mais toute la parenté en visite à l'occasion des Fêtes», a mentionné Gaston Ouellet, président du comité du 150e. Le lendemain, le 1er janvier, on vous invite à la messe solennelle à compter de 11 h. «Notre église résonnera joyeusement de notre orgue récemment revampée sous la touche exceptionnelle de l'organiste émérite, Jean-Guy Proulx», a précisé M. Ouellet.

LE BERCEAU DU TÉMISCOUATA

«Le 23 novembre 1869, l'érection canonique de la Paroisse de Notre-Dame-du-Lac créait la première entité juridique couvrant la totalité de la vallée du Témiscouata. L'érection civile suivra le 22 mai 1871. Ce territoire, occupé et baptisé à l'origine Le Détour devenait alors le berceau du Témiscouata», a expliqué le comité du 150e.

Quelques années plus tard, des parties de ce territoire étaient cédées pour créer les Paroisses de Saint-Louis-du-Ha1 Ha! et Saint-Honoré. La dernière Paroisse fondée à la fin de ce siècle fut Sainte-Rose-du-Dégelis en 1885. Il faudra attendre en 1906 pour que survienne la création des Paroisses de Saint-Mathias-de-Cabano et de Saint-Eusèbe. Les autres Paroisses situées au Témiscouata suivront tout au long des années 1900.

LES FESTIVITÉS

Outre en ce changement d'année, d'autres activités sont planifiées en 2019 avec une période plus active du 19 juillet au 4 aout. «Toutes nos festivités sont orientées pour favoriser la rencontre des familles avec la venue chez nous de bon nombre de citoyens natifs d'ici», a souligné le comité du 150e. D'ailleurs, chaque mois de l'année sera l'occasion de présenter des familles souches de Notre-Dame-du-Lac par l'affichage d'un tableau réalisé par l'artiste et bénévole Alain Morin. De plus, un calendrier historique comprenant une quarantaine de photos d'époque sera mis en vente prochainement.

La Place du 150e sera située au Centre Témiscouata (salle). Certaines activités se dérouleront également à la marina, à la plage et à l'Aréna régional Jacques-Dubé. Mentionnons notamment la Journée des Retrouvailles le 27 juillet avec son Party Hot Dog et de l'animation en soirée.

DES ACTIVITÉS DIVERSIFIÉES

Tout au long de l'année, des activités permettront se souligner des facettes de la vie dans la Paroisse de Notre-Dame-du-Lac : spectacle du club de patinage artistique Les Perce-Neige du Témiscouata le 30 mars, la commémoration de l'arrivée des Filles de Jésus le 1er mai, la journée remémorant le Festival des Sucres des années 70 le 4 mai, la procession de la Fête-Dieu le 23 juin, une parade de voitures anciennes, un concert d'orgue avec la chorale le 7 juillet, une soirée retrouvailles des institutions scolaires le 31 aout, la messe commémorative du 50e anniversaire de l'incendie du Repos du Vieillard le 1er décembre, la messe de clôture des Fêtes du 150e le 29 décembre et la soirée du 31 décembre 2019 qui complètera cette année de festivités.

«Ce ne sont évidemment ici qu'un sommaire de nos activités qui inviteront notre population à partager pleinement nos plus beaux moments de réjouissances, comme nos quelques moments de tristesse. Nous souhaitons surtout que cette année soit festive», a conclu le comité du 150e de la Paroisse de Notre-Dame-du-Lac.

L'église de la Paroisse de Notre-Dame-du-Lac. - Photo: Mario Pelletier

Source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/352248/la-paroisse-de-notre-dame-du-lac-fetera-ses-150-ans-en-2019 

Saint-Louis-du-Ha! Ha! investit dans la sécurité hors route

saint-louis-du-ha-ha-pompiers-001-620x348Grâce au programme gouvernemental de 2017 en service d'urgence en milieu isolé, la Municipalité de Saint-Louis-du-Ha! Ha! a fait l'acquisition d'un camion avec remorque et d'un quatre roues totalisant un montant de 94 000 $.

«Le programme gouvernemental octroyé à la MRC nous a donné une somme de 30 000 $. De plus la Municipalité dessert la Ville de Témiscouata-dur-le-Lac quartier Cabano, Saint-Elzéar, Saint-Honoré et Saint-Pierre de Lamy», a expliqué la mairesse Sonia Larrivée.

Bien que le développement des activités commerciales et du tourisme dans des zones plus isolées a d'importantes retombées économiques pour toute la région de la MRC du Témiscouata, l'accroissement de l'affluence dans ces zones entraine inévitablement une recrudescence des interventions de sauvetage afin de secourir des travailleurs ou des usagers dans des circonstances parfois difficiles. Il était donc impératif que Saint-Louis-du Ha! Ha! se dote de capacités et de plans de mesures d'urgence afin d'assurer l'efficacité des interventions de sauvetage et la sécurité tant de la victime que des intervenants.

En effet, les conséquences de mauvaises pratiques et le manque de planification d'urgence peuvent avoir des répercussions particulièrement graves. C'est pourquoi le service incendie de Saint-Louis-du-Ha! Ha! doit se conformer à plusieurs règles et normes pour assurer la protection, la santé et le bienêtre de la population et qu'il doit adapter ces mesures d'urgence à leurs réalités.

Avec une clientèle composée de milliers de personnes, la responsabilité des services incendies est considérable. Dans un tel contexte, aucun gestionnaire ne peut ignorer la question des risques dans sa gestion et dans ses décisions quotidiennes. Malheureusement, il n'y a aucun contrôle sur les sinistres et les évènements qui surviennent. Le meilleur moyen de réagir reste donc la prévention.

En cas de sinistre, pour assurer la sécurité de la population qui est sur le territoire de la MRC, on doit prévoir les mesures à mettre en place pour favoriser l'évacuation efficace et sécuritaire d'un service d'urgence terrestre.

source: https://www.infodimanche.com/actualites/actualite/352228/saint-louis-du-ha-ha-investit-dans-la-securite-hors-route 

SAM TUCKER, une voix riche et puissante !

Sam TuckerDégelis – Les 4 Scènes, diffuseur de spectacles du Témiscouata, vous présente l'artiste à sa programmation pour le mois de janvier 2019.
Découvert lors de la 5e saison de La Voix, Sam Tucker a fait un malheur lors de son audition à l'aveugle en interprétant la chanson « Reckoning Song » d'Asaf Avidan. Britannique de naissance et Québécois d'adoption, il lance son premier EP de chansons originales qui voyagent entre le roots, rock, folk et blues. Un artiste qui ne manque ni de charme ni de caractère.
Ne manquez pas ce rendez-vous!! En spectacle le 25 janvier au Centre culturel Georges-Deschênes dès 19 h 30.
Pour information, visitez notre site Web au www.les4scenes.com ou notre page Facebook.
Les 4 scènes en bref : Les 4 Scènes, organisme à but non lucratif et diffuseur de spectacles professionnels au Témiscouata, diffuse sa programmation dans les salles de Dégelis, Pohénégamook et Témiscouata-sur-le-Lac.

Rendez-vous annuel en sécurité civile

APEQ 14Un rappel, sur 35 places de disponible, il en reste 20... Faites vite!

Témiscouata-sur-le-Lac- – Le 2 février prochain, à titre de lauréat 2016 du mérite québécois en sécurité civile et incendie, l’Association des Pompiers de l’Est du Québec vous convie conjointement avec le Ministère de la Sécurité publique du Québec au rendez-vous annuel en sécurité civile qui se tiendra à la salle communautaire située au 95, rue St-Charles à St-Louis du Ha! Ha!. Le programme : Élaboration d’exercices en situation d’urgence… de la théorie à la pratiquesera donné par un formateur accrédité par le Ministère de la sécurité publique du Québec. De plus, un conseiller de la Direction régionale de la sécurité civile et de la sécurité incendie du Bas-Saint-Laurent sera présent.

Savez-vous qu’il y a très peu de référence en matière d’élaboration d’exercices au Québec et au Canada ?

Vous désirez optimiser votre état de préparation aux urgences par des exercices et la mise en place d’une culture en matière de sécurité civile. L’atelier vous propose les étapes du processus de décision de la direction, en passant par la conception, l’élaboration, la formation spécifique, la conduite et l’évaluation d’exercices. L'objectif de l’élaboration d’exercices favorisera l’implantation d’une culture de sécurité civile parmi les membres de conseil municipalités, les gestionnaires et employés des villes et municipalités.

Directeurs des services incendies, coordonnateurs des mesures d’urgence, maires et conseillers municipaux sont invités à participer à cette journée où les objectifs de cette formation sont permettre aux participants de se familiariser avec les procédés et outils pertinents à la mise en place d’une culture en sécurité civile. Le participant apprendra, à l'aide d'exposés, d'ateliers et de mises en situation.

Les inscriptions et les paiements doivent être complétés avant les cinq (5) jours ouvrables avant la tenue de l’atelier. Le coût de cette journée est de 340 $ incluant la formation, le repas du midi ainsi que les pauses-café. Le comité organisateur invite donc tous les intervenants et acteurs du milieu à réserver rapidement leur place. Vous devez vous inscrire avant 28 janvier prochain à l’Association des Pompiers de l’Est du Québec au 418-854-1509 ou bien nous écrire àjohanne.brousseau@videotron.ca pour obtenir le formulaire d’inscription et l’horaire de la journée.  Vous pouvez également télécharger le fichier pour pour vous inscrire!

Au plaisir de vous accueillir.

Début de saison retentissant pour Les Vaillants du Témiscouata

Vaillants decembre 2018 2Pohénégamook – La délégation du club d'athlétisme Les Vaillants du Témiscouata s'est illustrée lors de deux journées de compétitions qui se tenaient au PEPS de l'Université Laval à Québec. Le samedi 8 décembre avait lieu le Rouge et Or Invitation et le lendemain se tenait le Championnat scolaire du RSEQ de Québec/Chaudière-Appalaches. Nos athlètes Témiscouatains ont placé la barre haute pour la saison 2019. Au moins 24 podiums furent cumulés, trois records de club et un record de championnat ont été fracassés.

Dans le cadre des compétitions Rouge et Or Invitation, Coralie Robichaud, athlète du club Les Vaillants et élève du programme Sports-études de l'école secondaire du Transcontinental, a remporté le saut en longueur et s'est classée deuxième au 60m haies et au triple saut. Puisque la compétition du samedi faisait partie du processus de sélection pour le Match cadet Québec-Ontario, Coralie sera donc considérée comme candidate potentielle de l'équipe du Québec.

Quatre autres athlètes du club et élèves du Sport-études se sont démarqués lors des compétions Rouge et Or Invitation. Vanessa Ayers a réussi un record de club au lancer du poids juvénile féminin avec un lancer de 14,05m au poids 3kg. Nathan Lebrun a obtenu la médaille de bronze au triple saut cadet, il a aussi pris le quatrième rang au saut en longueur en réalisant un record personnel de 4,70m. Nathan a bien performé au 60m. Pour sa part, Éloi Rousseau a terminé premier au saut en longueur et au 60m haies, avec un record personnel de 8,93s. Enfin, Pier-Olivier Lebrun a récolté la médaille de bronze au triple saut et il a participé au 60m dans la catégorie ouverte.

Tommy Blier et Dominic Lahey se sont démarqués aux épreuves de lancers, battant chacun des records personnels. Tommy a triomphé au poids et au marteau et Dominic a terminé respectivement 4e et 3e dans les mêmes compétitions.

Treize athlètes ont représenté l'école secondaire du Transcontinental au Championnat scolaire du RSEQ de Québec/Chaudière-Appalaches qui se tenait le dimanche 9 décembre et tous ont bien performé dans leur catégorie respective :

Chez les benjamins :

- Rosaly Sirois, 1re au saut en hauteur avec un saut de 1,40m; 2e au 60m haies.
- Vanessa Beaulieu, 6e au saut en hauteur et 11e au saut en longueur.
- Rosaly Ouellet, ruban doré au lancer du poids; 7e au saut en hauteur.
- Raphaël Gingras, 11e au saut en hauteur.
- Les 4 athlètes de la catégorie benjamin ont uni leurs efforts pour obtenir une médaille de bronze au relais mixte 4 X 55m.

Chez les cadets :

- Coralie Robichaud, 1re au 60m haies; 3e au 200m et 3e au saut en longueur.
- Marylou Caron a battu 3 records personnels (60m, 200m hauteur) et a terminé dans le top 10 au saut en hauteur.
- Nathan Lebrun a réalisé son meilleur chrono au 200m.
- Dominic Lahey, 10e au lancer du poids.

Chez les juvéniles :

- Vanessa Ayers, 1re au lancer du poids.
- Camille Théberge a bien performé au 200m et au 1000m.
- Éloi Rousseau, médaille d'or au 60m haies, au saut en hauteur et au saut en longueur.
- Pier-Olivier Lebrun, 6e au 200m et 7e au 1000m.
- Tommy Blier, 3e au lancer du poids 5kg.

Il est à noter que l'école secondaire du Transcontinental figure en très bonne position. Elle occupe le 2e rang dans les catégories benjamin féminin et juvénile masculin et détient la 4e place chez les cadettes. Plus de 20 établissements ont participé aux compétitions du Championnat scolaire du RSEQ de Québec/Chaudière-Appalaches.

Un soutien du milieu pour Le Petit Marché d'Émilie de Saint-Marc-du-Lac-Long

Petit Marché dÉmilieSaint-Marc-du-Lac-Long- Le Petit Marché d'Émilie de Saint-Marc-du-Lac-Long a ouvert ses portes le 1er septembre dernier. Sous la bannière Marché Ami, on y retrouve des produits d'épicerie, des bières de microbrasserie, des articles de quincaillerie ainsi que des mets préparés. Loto-Québec fera également partie de l'offre de services sous peu. Le dépanneur du village était fermé depuis un an et demi. Relancé par madame Émile Lapointe-Ouellet, le commerce a bénéficié d'un soutien financier de 10 000$ provenant de la municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long via sa politique à l'installation de commerces de proximité ainsi que de 55 000$ de la MRC de Témiscouata en prêts et subvention et de 44 000$ de la SADC en prêts et subventions. La réouverture de cette épicerie a nécessité des investissements totalisant près de 210 000$.

« Nous sommes heureux d'apporter notre soutien pour maintenir ce service de proximité essentiel pour la vitalité de la municipalité. » souligne madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata. « Nous félicitons la propriétaire pour cette initiative et nous lui souhaitons bon succès! ».

« La SADC est fière de faire partie des partenaires de ce projet important pour les gens de de Saint-Marc-du-lac-Long » ajoute Serge Ouellet, directeur de la SADC « Bravo au Petit Marché d'Émilie et longue vie à ce nouveau commerce! »

La municipalité de Saint-Marc-du-Lac Long se dote d'une nouvelle politique
La politique portant sur l'installation de commerces de proximité a été adoptée lors de la séance du conseil du 3 décembre dernier. La municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long peut ainsi accorder une aide financière non remboursable aux personnes qui exploitent un commerce ou un service de proximité. On entend par commerce de proximité, un lieu de vente de détail où le consommateur se rend fréquemment, voire quotidiennement comme le sont les boulangeries, les épiceries, les pharmacies, les bureaux de poste ou les garderies. Le programme instauré par la municipalité est en vigueur jusqu'en 2023. Le total de l'aide financière est limité à 25 000 $ par année et est conditionnel à la disponibilité budgétaire de la municipalité.

« Nous sommes fiers en tant que municipalité de contribuer à la relance de notre épicerie » mentionne monsieur Marcel Dubé, maire de Saint-Marc-du-Lac-Long. « Nous souhaitions non seulement permettre à ce commerce de reprendre ses activités mais aussi l'aider à se rentabiliser et à créer des emplois. La propriétaire, Émilie, a fait preuve de ténacité et d'un grand dévouement. Nous espérons le retour du service postal dans son établissement qui lui assurera des revenus et de l'achalandage supplémentaires. »

La Ville de Témiscouata-sur-le-Lac dit non à l'intimidation

FINAL-LOGO-TSLLTémiscouata-sur-le-Lac – Suite à la séance extraordinaire en date du 17 décembre 2018 où des situations particulières se sont déroulées, la Ville de Témiscouata-sur-le-Lac informe qu'elle prendra tous les moyens pour freiner cette forme d'intimidation qu'elle subit présentement.
« Le conseil municipal prend très au sérieux les gestes commis par certaines personnes à la séance publique d'hier soir et pour éviter que de telles situations se reproduisent, le conseil travaillera en étroite collaboration avec la Sûreté du Québec pour la tenue des prochaines rencontres publiques du conseil municipal », souligne le maire Gaétan Ouellet.
« Récemment, nous avons mis à la disposition des citoyens, assistant aux séances, un feuillet d'information et une affiche, clairement visible, faisant référence à notre réglementation sur la tenue des séances, et ce, afin que ces dernières se déroulent dans le respect et l'harmonie pour ainsi éviter des débordements intolérables dans le futur », dit le maire Ouellet.
Le conseil municipal se donne la période des fêtes pour évaluer la suite du dossier de la mise aux normes de l'eau potable.

La Municipalité de Rivière-Bleue adopte son budget 2019

Claude H. Pelletier 2017Rivière-Bleue – Lors de la séance extraordinaire du conseil municipal tenue le 17 décembre, la Municipalité de Rivière-Bleue a adopté son budget 2019 dévoilant également quelques priorités pour la prochaine année. Les élus ont aussi adopté le programme triennal d'immobilisation.

Le conseil municipal annonce une légère augmentation de taxes pour l'année 2019. La taxe foncière augmentera effectivement de 0,02 $ pour atteindre 1.00 $ / 100 $ d'évaluation. Tous les autres taux de taxes demeurent les mêmes. La taxe sur les terrains vagues, en vigueur depuis 2012, demeure à 2,50$ / pied linéaire. La compensation pour l'enlèvement des ordures ménagères demeure fixée à 161 $ pour les résidences unifamiliales. La compensation pour les services d'aqueduc et d'égout demeureront au même taux, soit 320 $ et 210$ pour les usagers résidentiels. Pour le transport et de traitement des boues de fosses septiques et de puisards, le coût sera toujours de102,40 $ pour les résidences permanentes et à 51,17 $ pour les résidences saisonnières. Finalement, la taxe pour les piscines excavées, hors terre et gonflables demeure au même taux depuis 2006, soit 32,00$.

Fidèle à son habitude, le conseil municipal tiendra en février 2019 une assemblée publique d'informations. Les membres du conseil municipal invitent donc les citoyens à venir les rencontrer afin d'échanger sur leurs besoins et préoccupations. Votre support et votre collaboration sont requis pour améliorer notre milieu et nous donner une qualité de vie à la hauteur de nos aspirations.

Ouverture du centre satellite d’hémodialyse de Rivière-du-Loup

CISSS BasStLaurent inbLe 17 décembre 2018 – C'est avec une grande fierté que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a procédé aujourd'hui à l'ouverture officielle du centre satellite d'hémodialyse de Rivière-du-Loup. La mise en opération de 6 chaises accessibles à la population du KRTB répond à un besoin essentiel pour les personnes nécessitant des soins de suppléance rénale.
« L'ouverture de ce centre satellite à Rivière-du-Loup permet tout d'abord d'améliorer l'accès et la proximité à des soins et services sécuritaires et de qualité. Cela représente aussi une amélioration majeure de la qualité de vie des gens de la région, qui pourront bénéficier de services d'hémodialyse près de leur domicile et ainsi éviter de nombreuses heures de déplacement », a déclaré madame Isabelle Malo, présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent.
Le service sera offert à raison de trois jours par semaine, ce qui permettra d'accueillir au total 12 personnes sur une base hebdomadaire. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent prévoit effectuer environ 1 800 séances d'hémodialyse annuellement à Rivière-du-Loup pour les usagers du KRTB.
L'agrandissement de 367 m2, érigé au coût de 3,5 M$, se situe à l'arrière du Centre hospitalier régional du Grand-Portage. Les travaux d'immobilisation se sont déroulés sur une période de 7 mois, en respect de l'échéancier. Le coût de projet total s'élève à 4,5 M$ financé en quasi-totalité par le CISSS du Bas-Saint-Laurent qui désire souligner la contribution de la Fondation de la santé de Rivière-du-Loup à la hauteur de 52 000 $ pour de l'équipement médical. Les frais de fonctionnement annuels sont évalués à 720 000 $.
Actuellement, le Service d'hémodialyse de l'Hôpital régional de Rimouski accueille 63 usagers pour une capacité maximale de 80 personnes. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent, en collaboration avec le CISSS de la Gaspésie, assure également la supervision clinique des centres satellites de Chandler, de Maria, de Sainte-Anne-des-Monts et de Gaspé..
À propos du CISSS du Bas-Saint-Laurent
Le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent est un établissement qui a pour mission de maintenir, améliorer et restaurer la santé et le bien-être de la population bas-laurentienne en rendant accessible un ensemble de services de santé et de services sociaux, intégrés et de qualité, contribuant ainsi au développement social et économique du Bas-Saint-Laurent. Avec un budget de plus de 709 M$, le CISSS emploie quelque 7500 employés, peut compter sur 582 médecins, dentistes et pharmaciens et des centaines de bénévoles qui ont à coeur les soins et services à la population ainsi que les valeurs de l'établissement, soit la collaboration, l'humanisation, l'engagement et la responsabilisation.
– 30

Temiscom est fière d'annoncer l'ouverture d'un nouveau bureau au Témiscouata dans le Bas-Saint-Laurent

Cindy BéginMontréal- Temiscom est fière d'annoncer l'ouverture d'un nouveau bureau dans le Bas-Saint-Laurent, situé au 2428-C rue Commerciale Sud
Témiscouata-sur-le-Lac (NDDL). Cette adresse s'ajoute à celle de Roxboro à Montréal (siège social).

Avec l'ouverture de ses nouveaux locaux, TEMISCOM souhaite renforcer sa présence dans la région pour mieux répondre aux attentes de ses clients présents dans la région. Ainsi, les projets d'ampleur se réaliseront dans le Témiscouata et les budgets pourront rester et être réinvestis dans la région.

Ayant à cœur le développement économique des régions, TEMISCOM croit sincèrement pouvoir apporter une différence dans l'offre de services aux grandes corporations ainsi qu'aux services publiques et parapubliques. En apportant son savoir-faire aquis ces dernières années auprès d'une clientèle d'envergure, Temiscom veut créer une nouvelle dynamique de travail en misant sur la collaboration avec les ressources et les talents locaux.

« Je souhaite réellement que les grands contrats en marketing et en graphisme puissent rester dans la région. Nous avons une connaissance approfondie de ce qui rend le Témiscouata unique, ainsi qu'une solide expertise des services que les grandes entreprises ont besoin. Nous voulons qu'une grande part des budgets des mandats que nous décrocherons reste dans le Témiscouata pour stimuler l'économie locale. Je crois que l'argent dépensé au Témiscouata doit, autant que possible, rester dans cette région qui est une des MRC les plus pauvres selon l'Institut de la statistique du Québec. », mentionne Cindy Bégin, présidente de Temiscom.

À propos de Temiscom
TEMISCOM est une agence de marketing relationnel et un studio de graphisme. Nos compétences variées nous permettent d'offrir un service clé en main aux entreprises pour les aider à acquérir de nouveaux clients et entretenir des relations durables avec leur clientèle existante grâce à des stratégies de marketing relationnel et à un service axé sur l'expérience client.
Depuis plus de 6 ans, nous avons acquis une clientèle fidèle, dont voici quelques exempl

Bilan 2018 pour la MRC de Témiscouata

 D1 5755 conseildesmaires 2018 MJDphoto lowTémiscouata-sur-le-Lac- Madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata, a fait mention de divers éléments qui ont marqué l'année 2018 lors de la séance du Conseil de la MRC du 10 décembre dernier :

• Excellente performance des Parcs éoliens Témiscouata qui permet d'investir chaque année dans des projets structurants par le biais du Fonds de développement éolien et de verser des revenus aux municipalités afin de les soutenir dans leurs divers projets. Entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018, un total de 1 865 858$ leur a été versé pour un cumulatif de 5 741 357$ depuis décembre 2014.
• Investissements par le biais des divers fonds du Service de développement de la MRC totalisant près de 1 816 000$ entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2018 dont près de 523 000$ provenant du Fonds de développement éolien. Ces contributions ont généré des investissements totaux de 23 M$.
• Première année complète de production pour les deux nouveaux parcs éoliens Roncevaux et Nicolas-Riou avec l'Alliance éolienne de l'Est dont la MRC de Témiscouata est partenaire. La MRC et les municipalités ont aussi reçu jusqu'à présent un total de 851 000$. Les MRC du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine ont remporté le prix Leadership municipal lors du Congrès 2018 de la Fédération québécoise des municipalités pour le développement de ces parcs éoliens. L'Alliance a également remporté le prix Développeur éolien dans le cadre du 6e Gala de l'Industrie Éolienne et a été finaliste lors du Congrès Canwea à Calgary, le congrès annuel de l'énergie éolienne au Canada.
• Embauche de deux agents en immigration en partenariat avec la MRC des Basques en vue d'accompagner les communautés, les organismes et les entreprises dans les diverses démarches et de répondre notamment aux besoins grandissants des entreprises en termes de main-d'œuvre. Un financement a été accordé par le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion.
• Coordination par la MRC de Témiscouata d'un projet visant à offrir un réseau Wi-Fi dans les périmètres urbains de certaines municipalités du Bas-Saint-Laurent non desservies par la couverture cellulaire. Un financement de 250 000$ a été accordé provenant du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR).
• D'importants projets ont aussi obtenu un soutien financier du FARR : le Centre touristique de la Tête du lac Pohénégamook (500 000$ du FARR et 95 000$ de la MRC); la réfection du bâtiment 1208 à Dégelis (500 000$ du FARR et 100 000$ de la MRC); les travaux de réfection du Sentier linéaire Le Petit Témis (250 000$ du FARR).
• Poursuite des démarches pour la couverture Internet haute et très haute vitesse, un avantage concurrentiel pour les résidents et les entreprises.

• Mise en application des dispositions de l'article 59 de la Loi sur la protection des terres et des activités agricoles permettant l'établissement d'une résidence unifamiliale dans certains secteurs de la zone agricole avec un potentiel de 2350 emplacements.
• Début des travaux de la révision du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) avec un objectif d'adopter le plan d'action en 2019.
• Co-présentation du 27e Gala de l'entreprise du Témiscouata de la MRC avec la SADC de Témiscouata pour une première année.
• Mise en place de L'ARTERRE sur l'ensemble du territoire bas-laurentien, un service gratuit visant à favoriser le transfert d'entreprises agricoles entre personnes non apparentées de même que la création de nouvelles entreprises agricoles sur l'ensemble du territoire du Bas-Saint-Laurent.
• Poursuite de COSMOSS Témiscouata avec la mise en œuvre du plan d'action 2017-2020 favorisant le développement des jeunes âgés de -9 mois à 30 ans.
• La poursuite par la MRC d'une campagne de promotion à l'échelle de la province pour les clientèles touristiques avec des investissements totalisant 150 000$ sur deux ans.
• Saison touristique remarquable au plan de l'achalandage pour le Témiscouata avec une température exceptionnelle.
• Obtention d'un financement de 116 000$ dans le cadre du Programme d'aide financière pour l'organisation des interventions d'urgence hors du réseau routier.
• Poursuite des travaux de la dernière phase de l'Autoroute Claude Béchard pour le tronçon entre Saint-Louis-du-Ha! Ha! et Saint-Antonin.

Budget 2019
La MRC de Témiscouata a adopté le 28 novembre, un budget équilibré totalisant 8 170 230$. On dénote une hausse de 437 456$ par rapport à l'année dernière qui s'explique par une hausse des montants accordés par le gouvernement pour le Fonds de développement des territoires et le financement reçu pour de nouveaux projets. Ce budget n'entraîne aucune augmentation sur les quotes-parts des municipalités.

Madame Guylaine Sirois a remercié les membres du Conseil des maires ainsi que l'équipe multidisciplinaire de la MRC pour le travail accompli en cours d'année. « Je suis heureuse de poursuivre avec vous tous mon travail et de m'impliquer activement dans une diversité de comités de travail et ce, toujours pour le bénéfice de notre belle région et de l'ensemble du Bas-Saint-Laurent! » Elle poursuit :
« La MRC souhaite continuer d'offrir un soutien maximal aux municipalités, aux entreprises, aux travailleurs autonomes, aux organismes ainsi qu'à l'ensemble de la population de son territoire. »

« Le Conseil des maires ainsi que toute l'équipe de la MRC se joignent à moi pour souhaiter à toutes et à tous, un magnifique Temps des Fêtes » conclut madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata. « Que Noël et la Nouvelle Année soient la promesse de jours de bonheur, de paix et de santé! »

Pohénégamook présente son budget 2019 et ses projets d'investissement

Le conseil municipal de la ville de Pohénégamook a présenté Louise Labontéses prévisions budgétaires le 11 décembre dernier ainsi qu'un bilan sommaire de l'année 2018, son plan d'action et ses projets d'investissements pour 2019.
Ce budget équilibré de l'ordre de 5 003 639$, est le fruit d'un travail d'équipe et reflète une volonté de gestion financière orientée sur la vitalité de notre milieu ainsi que sur la consolidation des services essentiels de la ville de Pohénégamook. Les gestionnaires qui doivent composer avec des coûts indexés de plusieurs dépenses en lien avec des services de base, tels l'approvisionnement en eau potable, le déneigement et la sécurité publique (protection incendie et policière).
À l'aube d'investissements importants au niveau de la voirie locale, du réseau d'aqueduc, d'égout et d'une mise à niveau de certains bâtiments municipaux, ce budget représente un défi pour l'administration municipale Pohénégamookoise, laquelle est tributaire des programmes gouvernementaux provenant de paliers supérieurs, toujours dans le but de répondre aux normes et exigences tout en atténuant l'impact fiscal pour les citoyens.
Après une reconduction du dernier rôle d'évaluation en 2016 et ce, pour une durée de 3 ans, la loi prévoit le dépôt d'un nouveau rôle d'évaluation à compter de 2019. Celui-ci a été déposé le 1er novembre dernier à la ville de Pohénégamook pour les années 2019-2020-2021. Les valeurs des propriétés ont diminué dans certains secteurs de la municipalité, tandis que d'autres ont augmenté. Les catégories foncières résiduelles et agricoles étant les plus impactées, le taux de la taxe foncière générale de ces deux catégories est passé de 1.15$/ 100$ d'évaluation à 1.11$/ 100$ d'évaluation et ce, afin d'amoindrir les impacts sur leur compte de taxes 2019. Pour l'ensemble des autres catégories, la taxe foncière générale demeure au même taux que 2018.
Louise Labonté, mairesse
La taxe foncière spéciale est relativement stable, cependant en ce qui concerne les taxes des services aqueduc et d'égout, une hausse des coûts d'entretien et d'interventions porte celles-ci respectivement à 203.66$ et 200.24$. Malgré cette hausse, les tarifs demeurent comparables à d'autres municipalités de même taille sur notre territoire.
La présentation intégrale du budget sera disponible sur notre site Web au cours du mois de janvier et les citoyens pourront consulter leur fiche de propriété via le lien « cartes et rôle d'évaluation ». Pour ce qui est du plan triennal d'immobilisation celui-ci sera également publié dans la prochaine édition du Maillon en février.
De beaux projets pour Pohénégamook
Plusieurs projets d'infrastructures et de développement sont prévus à l'agenda pour 2019, entre autres la réfection complète du rang Notre-Dame-des-Champs Nord et d'un ponceau d'importance dans le tronçon Notre-Dame-des-Champs Sud. Le pavage des tronçons St-Joseph, Bellevue et des Rédemptoristes ainsi que le pavage de l'entrée de la rue Jocelyn-Bastille feront également l'effet de travaux de réfection.
En ce qui concerne la construction du bâtiment regroupant la caserne incendie ainsi que le garage municipal, le coût réel du projet sera connu et communiqué aux citoyens en début d'année 2019. Nous souhaitons la première pelletée de terre au printemps 2019.
Pour ce qui est du développement, le projet de station récréotouristique à la plage est en tête de liste. En tant que partenaire, la Ville supporte ce projet afin de répondre à des attentes de longue date, un levier économique incontournable pour une plus grande attractivité et la vitalité du milieu Pohénégamookois.
-