La MRC de Témiscouata
Le BeauLieu Culturel du Témiscouata se donne les moyens d'assurer son avenir.

Beaulieu culturelTémiscouata-sur-le-Lac – Le BeauLieu Culturel du Témiscouata (BLCT) annonce officiellement la création du Fonds Les Amis du BeauLieu Culturel du Témiscouata. Le Fonds est maintenant créé à la Fondation Québec Philanthrope, la plus vieille fondation communautaire du Québec; celle-ci gère aujourd'hui 607 fonds philanthropiques et un actif de près de 70 M$. Par cette création d'un fonds de dotation, le BLCT devient éligible au programme Mécénat Placements Culture (MPC) dont l'objectif est « d'encourager les organismes à développer des méthodes de diversification de leurs sources de financement provenant des collectes de fonds, assurant ainsi leur autonomie et leur sécurité financière. »

Dans un souci d'assurer l'avenir de l'organisme, le conseil d'administration du BLCT a décidé de procéder à une campagne de financement dont l'objectif est de 100 000 $; cette actuelle campagne se terminera le 31 mai 2017. Au cours de l'automne 2016, il a été résolu d'adresser une demande de subvention d'appariement au programme Mécénat Placements Culture (MPC) du ministère de la Culture et des Communications du Québec. Comme le budget de fonctionnement du BLCT est inférieur à 250 000 $ annuellement, notre appariement se situe à 300 % du montant récolté. Pour chaque dollar amassé, ce programme pourrait nous remettre jusqu'à 3 $ en subvention pour le Fonds Les Amis du BeauLieu Culturel du Témiscouata. Aujourd'hui, le BLCT a déjà accumulé une somme de 30 000 $. Tout l'argent amassé pendant cette campagne sera placé à perpétuité ; cette décision du CA aura comme effet de majorer de 5% la somme obtenue. Dorénavant, ce seront les intérêts générés
par ce placement qui viendront supporter la mission du BLCT.

Depuis bientôt trois ans, le BLCT permet à la population du Témiscouata de bénéficier d'une offre culturelle variée. Pour poursuivre sa mission, l'organisme a besoin de l'appui de la population et des principales forces sociales et économiques de la région. La culture dans le développement régional est maintenant un fait reconnu au Québec et ailleurs. Par son importance, elle peut générer des bénéfices profitables pour les municipalités et leurs régions. Il ne faut pas oublier que ce secteur d'activité améliore la qualité de vie des citoyens tout en incitant de jeunes professionnels et des entreprises à venir s'y installer. Il contribue à créer des emplois, à attirer des investissements, à produire des revenus provenant des taxes et à stimuler l'économie locale à travers le tourisme et les dépenses des consommateurs.
Vous avez à cœur le développement du BLCT, vous pouvez nous soutenir en y apportant votre contribution. Communiquez avec nous pour le faire ou encore faites nous parvenir votre chèque au nom de Les Amis du BeauLieu Culturel du Témiscouata.

Bienvenue à toutes et tous!

Adresse : 2448, rue Commerciale Sud à Témiscouata-sur-le-Lac

Pour information : financement@blct.ca ou 418 899-2528, p. 325

Taux de diplomation et de qualification : la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs toujours aussi performante

logocsflTémiscouata-sur-le-Lac – Les élèves du secondaire de la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs se situent encore parmi ceux qui réussissent le mieux au Québec. C'est ce que révèlent les statistiques du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) sur la diplomation et la qualification pour l'ensemble des commissions scolaires du Québec.

Pour la cohorte d'élèves ayant commencé son parcours secondaire en 2008, le pourcentage de diplomation et qualification sur sept ans se situe à 80,6 %, une augmentation de 0,7 % comparativement à la cohorte de 2007.

La Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs progresse donc favorablement vers l'atteinte de l'objectif fixé par le Ministère d'ici 2020, soit un taux de diplomation et de qualification de 83 %. Pour la direction de l'institution, cette performance s'explique notamment par l'engagement du personnel, le suivi personnalisé des élèves en difficulté et la mise en place de projets favorisant la persévérance.

Par ailleurs, le taux de décrochage à la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs représente aussi un des plus bas au Québec. Selon les dernières données du MEES, il s'établit à 7,7 % comparativement à 14,1 % pour l'ensemble du Québec.

Plus de 43 000 $ pour le Quillethon Lorraine Ouellet-Castonguay

quillethon-Photo: Les porte-paroles Benoit Caron et Gilles Morin.

Le 24e Quillethon Lorraine Ouellet-Castonguay a été couronné de succès, le 19 février, alors que les porte-paroles, Gilles Morin et Benoît Caron, ont annoncé la récolte importante de 43 095,05 $ au profit de l'organisme Ligne de Vie.

La communauté témiscouataine a ainsi de nouveau répondu présente pour cet évènement devenu une véritable tradition depuis maintenant deux décennies. Cette année, plusieurs centaines de quilleurs ont foulé les allées du Salon de Quilles Témis.

«C'est extraordinaire. Chaque année, il y a de belles nouveautés et de nouvelles implications (...) Pour moi, c'est vraiment une belle preuve d'unité témiscouataine», a partagé Michel Ruest, copropriétaire du Salon et instigateur du Quillethon.

En 24 ans, le Quillethon a permis de recueillir plus de 714 000 $, rien de moins. L'an dernier, l'organisation avait atteint un montant record, soit 48 793,60 $.

PONTS PAYANTS

La belle somme récoltée cette année n'aurait pas été atteinte sans l'apport exceptionnel des ponts payants, une activité organisée par le Témiscouatain Mathieu Bossé, porte-parole de la précédente édition, qui n'a pas compté les heures.

Le 4 février, des ponts payants ont ainsi été installés dans 11 municipalités du Témiscouata. Avec la collaboration essentielle des Chevaliers de Colomb, des Premiers répondants d'Auclair et de plusieurs dizaines de bénévoles, c'est 10 017,50 $ qui ont été amassés pour le Quillethon. «C'est fantastique de penser que tout le Témiscouata a contribué ensemble à ce succès», a ajouté M. Ruest.

LIGNE DE VIE DU TÉMISCOUATA

Le Quillethon Lorraine Ouellet-Castonguay est au profit de Ligne de Vie du Témiscouata qui tire une part importante de son financement de l'activité. Du 1er avril 2015 au 31 mars 2016, son budget a été de 54 964 $.

L'organisme vient en soutien aux proches aidants des personnes en fin de vie. Ligne de Vie du Témiscouata offre plusieurs services pouvant aider les personnes touchées par le cancer et résidant sur le territoire de la MRC de Témiscouata dont le prêt d'équipement, l'aide financière, l'accompagnement et des visites.

http://www.infodimanche.com/actualites/societe/307664/plus-de-43-000-$-pour-le-quillethon-lorraine-ouellet-castonguay

Trois athlètes des Vaillants contribuent au succès du Québec à Toronto

3 athlètesPohénégamook – Le Québec a remporté le match cadet Québec-Ontario d'athlétisme présenté à l'Université York de Toronto pour une troisième année consécutive. Trois athlètes du club Les Vaillants du Témiscouata, membres du programme Sport-études athlétisme de l'école secondaire du Transcontinental, ont contribué à ce succès.

Vanessa Ayers de Rivière-Bleue, co-capitaine de l'équipe, a donné le ton à la compétition en dominant le concours du lancer du marteau 12lbs avec un record personnel de 16,84m. Elle est à seulement 12cm du record provincial dans cette discipline. Vanessa a également enlevé les honneurs au lancer du poids 3kg, ce qui a permis aux lanceuses du Québec de remporter la compétition.

Pier-Olivier Lebrun, de Saint-Eusèbe, a terminé 6e au 60m haies, 5e au triple-saut et 3e au relais masculin 4 X 200m. Il en était à sa première expérience dans un match d'athlétisme. Éloi Rousseau, de Pohénégamook, endossait également l'uniforme bleu et blanc pour la première fois. Il a mérité le 2e rang au saut en hauteur avec une performance de 1,65m.
Légende photo : De gauche à droite : Pier-Olivier Lebrun, Vanessa Ayers et Éloi Rousseau (Crédit photo : Marc Bélanger)

Les Perce-Neige du Témiscouata performent à Rivière-du-Loup

journée DC2017Témiscouata-sur-le-Lac- C'est à Rivière-du-Loup le 18 février dernier que se tenait la journée Donald-Chiasson secteur Ouest. Pas moins de quinze patineuses du CPA Les Perce-Neige du Témiscouata y ont livré de belles performances devant une foule enthousiaste. Pour les catégories où l'ont pouvaient obtenir des médailles, toutes nos patineuses sont montées sur le podium. En STAR 4 moins de 13 ans, dans leur groupe respectif, Sarah-Maude Lang a gagné la médaille d'or tandis que Karen Lavoie et Rose-Marie Royer se sont mérité une médaille d'argent. Pour les catégories avec rubans, en étape 5 Anna Gagnon a obtenu un ruban argent. En STAR 1, Annabel Briand a réussi l'argent, Marylou Briand, Clothilde Ouellet, Anaïs St-Onge et Sara Sfaxi ont eu un ruban bronze alors qu'Alycia Levesque a obtenu un ruban mérite. En STAR 2 Julianne Lajoie et Mégan Malenfant ont eu un ruban argent tandis que Maélie Michaud s'est mérité le bronze. Enfin, en STAR 3, Juliette Bérubé et Laurence Lang on obtenu un ruban bronze. Il va sans dire que cela a été une belle expérience pour chacun, tant sur la glace que dans les gradins. La prochaine compétition à laquelle participeront les Perce-Neige sera à La Pocatière au début mars.

Québec verse une aide financière pour moderniser les systèmes de réfrigération des arénas (Radio-Canada)

jean-damour-arenaLe ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour, a annoncé lundi que le gouvernement du Québec investira près de 2,8 millions de dollars pour moderniser les systèmes de réfrigération de plusieurs arénas et centres de curling de la région.

Cet aide s'inscrit dans le cadre du Programme de soutien pour le remplacement ou la modification des systèmes de réfrigération fonctionnant aux gaz R-12 ou R-22 des arénas et des centres de curling.

Les normes du programme permettent d'obtenir une aide financière pouvant aller jusqu'à 50 % des coûts admissibles.
•Le Club de curling de Rimouski pourrait obtenir jusqu'à 39 393 $ pour le remplacement de son système de réfrigération.
•La Municipalité de Sayabec pourrait, quant à elle, recevoir jusqu'à 324 768 $ pour le remplacement du système de réfrigération de son aréna.
•La Ville de Dégelis est admissible à obtenir une aide de 711 880 $ afin de procéder au remplacement du système de réfrigération de son aréna.
•La Ville de Mont-Joli: l'aide accordée pour la mise à jour du système de réfrigération au stade du Centenaire pourrait atteindre 697 252 $.
•La Ville de Rimouski a fait une demande pour le remplacement du système de réfrigération et la mise aux normes du Pavillon polyvalent. Elle est admissible à une aide de 1 millions de dollars.

«Nous voulons inciter les petits comme les grands à être physiquement actifs sur une base régulière pour en retirer les nombreux bienfaits»

— Jean D'amour, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

Un nouvel appel de projets sera lancé dans le cadre du programme au printemps prochain.

source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1017910/modernisation-des-systemes-de-refrigeration-de-plusieurs-arenas

Soirée-bénéfice au profit des cuisines collectives et de la Bouffée d'air du KRTB

GaronTÉMISCOUATA-SUR-LE-LAC– Desjardins Sécurité financière et Services financiers Garon et associés invitent la population à une soirée-bénéfice au profit des Cuisines collectives de Cabano et de Dégelis ainsi que de La Bouffée d'Air du KRTB. Le 6 à 9 se déroulera au BeauLieu Culturel du Témiscouata le vendredi 10 mars 2017.

La soirée sera agrémentée de bouchées préparées par la chef Denyse Dubuc de l'Auberge Dolce Vita et une prestation du groupe That's all folk, qui propose des airs connus folk & rock douceur. Une toile offerte gracieusement par l'artiste témilacoise Guylaine Laplante sera également mise à l'encan à cette occasion.

Pour Monsieur Gilles Garon, membre du comité organisateur, cette soirée est l'occasion de « rendre hommage à ces personnes dévouées qui accompagnent quotidiennement tant de gens qui peuvent se retrouver dans le besoin, à la recherche de soutien, d'un sourire et, pourquoi pas, d'un éclat de rire »!

Il est possible de réserver les billets au coût de 50 $ en appelant à Services financiers Garon & associés au 418 899-6717.

Journée internationale des Femmes, ça se passe aussi au Témiscouata!

Centre des femmes 6Saint-Louis-du-Ha!Ha! Le comité local du 8 mars vous invite à un 5 à 7 festif pour souligner la Journée internationale des Femmes sous le thème : L'égalité sans limites! En collaboration avec la Ligue d'improvisation du Témiscouata, divers thèmes seront joués! Une occasion pour échanger sur le chemin parcouru par les femmes pour l'atteinte de l'égalité. Mercredi le 8 mars, de 17 h à 19 h, au BeauLieu Culturel, 2448 rue Commerciale Sud, Témiscouata-Sur-le-Lac. Grignotines sur place. Entrée : 3$

Bienvenue à toutes et à tous !
Pour inscription et information : 418-854-2399

Un spectacle de Tocadéo

TocadeoDégelis– Complice de vos découvertes, Les 4 scènes, diffuseur culturel de Témiscouata, présente le samedi 4 mars 2017 au Centre culturel Georges-Deschênes de Dégelis, TOCADÉO.
Après TOCADÉO, AU NOM DES HOMMES et ILS CHANTENT ELLES, le quatuor vous propose son plus récent opus, QUATRE. QUATRE pour 4 chanteurs tirés à 4 épingles qui ont su conquérir le cœur de plus de 120 000 spectateurs depuis bientôt 8 ans. Mais avant tout, QUATRE, pour 4 amis et complices qui vous présentent, dans un concept et une mise en scène entièrement renouvelés, un répertoire réunissant plus de 4 décennies de grandes chansons. À vos airs préférés des derniers concerts s'ajouteront des titres encore jamais interprétés sur scène qui sauront vous faire rire, pleurer et rêver. Laissez-vous transporter dans l'univers riche et unique de TOCADÉO, un rendez-vous incontournable pour les amoureux de la chanson.

Pour information et réservation, communiquez au : 418 853-2380, poste 206 ou au numéro sans frais 1 877 334 2345, poste 206. Visitez notre site Internet au www.les4scenes.com ou notre page Facebook.

Les4scènes en bref : Les4scènes, organisme à but non lucratif et diffuseur de spectacles professionnels au Témiscouata, diffuse sa programmation dans les salles de Dégelis, Pohénégamook et Témiscouata-sur-le-Lac.

Les 4 scènes 1

 

Une formation gratuite pour les chanteurs témiscouatains

Photo formation artistes témiscouatainsDégelis– En collaboration avec la MRC de Témiscouata, Le Tremplin offre aux artistes témiscouatains, âgés de 12 ans et plus, l'opportunité de participer à des formations sans frais dans le domaine de la chanson et de l'enregistrement en studio.

Le comité du Tremplin propose, aux artistes chanteurs de la région, des formations sur mesure dans le but d'améliorer leur performance sur scène en plus de participer à un atelier d'enregistrement en studio.

Ces formations se divisent en 2 parties
Une demi-journée d'atelier d'enregistrement en studio est proposée. Les étapes de la production d'une chanson, les équipements d'un studio, mixage, réalisation et la production d'un enregistrement professionnel font partie du plan de cours de cette formation. Elle sera donnée par Maurice Deschênes, chef d'orchestre du Tremplin et propriétaire de Les Productions Chorus, samedi le 25 février de 9 h à 12 h au Studio Chorus de Dégelis.

Ensuite, Isabelle Cyr, comédienne, chanteuse et formatrice, offrira la formation portant sur les techniques de scène, les techniques vocales, la respiration, l'interprétation et le répertoire. Elle se tiendra de 9 h à 16 h au Centre culturel Georges-Deschênes de Dégelis le dimanche 26 février.

Les artistes âgés de 12 ans et plus intéressés à participer à ces formations doivent s'inscrire avant le 23 février prochain en communiquant au 418 853-3233.

De plus, les artistes qui participeront à ces formations et qui s'inscriront au Tremplin bénéficieront d'un rabais de 50 % sur les coûts d'inscription reliés à la 2e étape, soit les auditions devant jury en mars. Mentionnons que la date limite pour s'inscrire en vue des auditions du Tremplin est fixée au 20 février. Pour plus d'information au niveau des règlements et de l'inscription au concours, consultez le site Internet au www.festivalletremplin.com.

Ce projet est rendu possible grâce à la collaboration financière de la MRC de Témiscouata en lien avec le plan d'action de la politique culturelle.

Tremplin nouveau 1

 

 

Dave Dumas, superhéros de la persévérance scolaire et de la réussite des étudiants au Témiscouata!

daveTémiscouata-sur-le-Lac-Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire (JPS) sous le thème : Célébrons nos superhéros, du 13 au 17 février, la démarche COSMOSS a identifié dans chacune des MRC du Bas-Saint-Laurent, des élus superhéros. Madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata a accepté avec joie l'invitation et en profite pour passer le flambeau et présenter à son tour un superhéros qui fait une différence auprès des jeunes étudiants du Témiscouata.

Elle tient tout d'abord à remercier ceux qui, jour après jour, se dévouent au cheminement et à la réalisation de notre relève. «Je tiens à saluer le travail accompli par l'ensemble du personnel enseignant du Témiscouata. Ils œuvrent quotidiennement pour la motivation, la persévérance et la réussite de nos jeunes. Parmi ces personnes inspirantes, j'aimerais souligner plus particulièrement l'une d'elles pour ses nombreuses réalisations», souligne madame Sirois.

Il s'agit de monsieur Dave Dumas, enseignant depuis 15 ans à l'École secondaire Vallée-des-Lacs à Squatec dans la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, une école comptant près de 90 étudiants qui fait d'ailleurs partie du top 5 au Bas-Saint-Laurent dans le Palmarès des écoles secondaires du Québec. Il y enseigne l'histoire, la géographie et le monde contemporain. Fortement impliqué dans tous les aspects de la vie étudiante, il est notamment responsable du parlement étudiant, il est superviseur des activités des finissants, coordonnateur de la cérémonie des Méritas, animateur du Club Génies en herbe. Il est aussi à l'origine de nombreux projets dont celui de l'aménagement de la cour d'école, du Défi Têtes à prix ainsi que des ateliers de sensibilisation à l'homophobie et à l'intimidation. Passionné et engagé, l'enseignement est une véritable vocation pour lui. Il souhaite avoir une influence positive pour les jeunes et leur faire vivre des expériences enrichissantes qui leur permettront de devenir à leur tour des citoyens engagés dans la communauté.

Pour monsieur Dumas, c'est une question de travail d'équipe : «Le suivi personnalisé que nous assurons est l'atout majeur de notre école. Nous offrons de la récupération, un accompagnement en tutorat ainsi qu'un suivi étroit avec les parents. Nous travaillons tous en étroite collaboration afin de donner un service de qualité à nos étudiants. Nous pouvons compter sur une direction, des professionnels, un personnel de soutien et des enseignants dynamiques, compétents et engagés qui ont la ferme volonté de permettre à nos jeunes de s'accomplir et de réussir.» Ainsi l'accompagnement se fait non seulement sur le plan académique, mais aussi au plan du développement personnel que ce soit au niveau des valeurs, de l'orientation, de l'éducation à la sexualité, de la toxicomanie et de la prévention. En plus de divers volets offerts dans le cadre des cours, différents projets stimulants sont également proposés.

Madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata félicite monsieur Dave Dumas pour son apport précieux, son engagement et son implication exemplaires. Elle remercie aussi tous ceux qui ont cette même passion et qui se dévouent avec cœur pour la réussite des jeunes élèves. #JPS2017

MRC Temiscouata

Le plus gros tournoi de ballon sur glace de l'Est du Canada se déroulera à Témiscouata-sur-le-Lac les 24, 25 et 26 février.

Ballon balaiQuarante équipes sont attendues au tournoi inter provincial de ballon sur glace du Témiscouata

.Depuis sa création, le tournoi interprovincial de ballon sur glace du Témiscouata n'a cessé de croître au fil des ans et il est devenu un incontournable pour les adeptes de cette discipline.

Un total de 40 équipes sont inscrites à ce tournoi. Les joueurs proviendront de trois provinces, soit la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et le Québec. Les spectateurs pourront assister à un total de 80 parties lors des trois jours que dure l'évènement.

Les différentes rencontres se dérouleront dans l'aréna de Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac, du vendredi 18 h 45 jusqu'au dimanche 18 h et dans celui de Dégelis du samedi 8 h jusqu'au dimanche 14 h.

Plusieurs équipes de la région rivaliseront d'adresse dans les neuf catégories que compte le tournoi et qui regroupe des équipes mineures et adultes. Les différentes équipes du Ballon sur glace (BSG) mineur du Témiscouata seront également en action lors de ce tournoi notamment l'équipe T-Miss U-19 et le Blitz U-19 qui participeront au Championnat canadien juvénile à Estevan en Saskatchewan dans quelques semaines. D'ailleurs, il sera possible de voir à l'œuvre l'équipe du Blitz du Témiscouata dans la catégorie U-19 élite, dans un match où la mise en échec sera permise le samedi 25 février à 12 h 30 à l'aréna du quartier de Notre-Dame-du-Lac.

Le coût de l'admission est de 3,50 $ par demi-journée ou 10 $ pour l'ensemble du tournoi. La population du Témiscouata et des environs est donc attendue en grand nombre.

Ballon sur glace mineur du Témiscouata

Le BSG Mineur du Témiscouata existe depuis plus de 14 ans. À chaque saison, il permet à une centaine de filles et garçons âgés entre 7 et 19 ans de pratiquer le ballon sur glace à des niveaux récréatifs et compétitifs et incite les jeunes à adopter de saines habitudes de vie. Au cours des cinq dernières années, les différentes équipes de l'organisation ont remporté plus de 25 médailles lors de championnats provinciaux et nationaux.

Source: http://www.lavantage.qc.ca/sports/2017/2/17/quarante-equipes-sont-attendues-au-tournoi-inter-provincial-de-b.html

Photo: L'équipe Témis U-12 qui a terminé au premier rang du tournoi en 2016.

Un projet jeunesse axé sur la musique fait vibrer les écoles de Squatec, Lac-des-Aigles et Biencourt

Guitares EtincelleSaint-Michel-du-Squatec– La musique est devenue un mode d'expression et d'épanouissement pour des élèves des écoles primaire et secondaire de la Vallée-des-Lacs (Squatec), de l'école l'Étincelle (Lac-des-Aigles) et de l'école La Source (Biencourt).

Dans le cadre du projet l'École du rock 2.0, un groupe musical a récemment vu le jour à l'école secondaire de la Vallée-des-Lacs. Sept élèves y apprennent et répètent maintenant des pièces de leur choix avec Maurice Deschênes, musicien chevronné du Studio Chorus de Dégelis. Les élèves du primaire ne sont pas en reste puisque trois enseignantes ont mis sur pied des cours de guitare et de chant. L'École du rock 2.0 forme ainsi une relève pour les prochaines années.

Ce projet jeunesse vise le développement cognitif de l'enfant en proposant des activités en lien avec les arts et la culture. La directrice des écoles, Valérie Trudeau, précise : « Ce genre d'activité aide les enfants à se développer dans leur globalité, d'autant plus que l'organisation scolaire ne permet pas la mise en place de cours de musique au secondaire. Et au primaire, le programme de musique n'est pas axé sur l'apprentissage d'un instrument de façon approfondie. »

La MRC de Témiscouata ainsi que les municipalités de Squatec, Lac-des-Aigles et Biencourt ont accepté d'appuyer ce projet par une contribution totalisant 11 500 $.

logocsfl

L'importance des superhéros dans la persévérance scolaire et la réussite des étudiants du Témiscouata!

Mme Guylaine Sirois et M. Philippe CouillardTémiscouata-sur-le-Lac- Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire (JPS) qui se déroulent du 13 au 17 février, la MRC de Témiscouata tient à souligner l'importance de l'apport de toutes personnes significatives dans le parcours scolaire et la réussite éducative des jeunes du Témiscouata.

Cette campagne nationale ayant pour thème : Célébrons nos superhéros a pour objectif de promouvoir l'importance de chacun et chacune dans le succès éducatif de nos jeunes. « La MRC est partenaire depuis plusieurs années dans la démarche de concertation COSMOSS qui vise à encourager la persévérance scolaire et la réussite éducative de nos jeunes » souligne madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata, qui était présente à la bibliothèque de l'Assemblée nationale en compagnie du premier ministre Philippe Couillard et de nombreux intervenants nationaux, le 15 février dernier lors de l'événement soulignant cette semaine thématique.

Des écoles du Témiscouata qui font bonne figure
Dans le Palmarès des écoles secondaires du Québec paru dans le Journal de Québec et de Montréal en octobre 2016, l'École secondaire de Cabano à Témiscouata-sur-le-Lac et celle de la Vallée-des-Lacs à Squatec se sont positionnées dans le top 5 des écoles du Bas-Saint-Laurent. « Nous sommes fiers de constater la réussite de nos jeunes et je tiens à souligner au nom de la MRC l'engagement des enseignants, des professionnels, des élus et des parents qui font en sorte de faire une différence dans leur cheminement » ajoute madame Sirois.

Qui peut devenir un superhéros de la persévérance scolaire?
Tout le monde a le potentiel d'être un superhéros de la persévérance scolaire. Nos gestes peuvent avoir un impact à petite ou à grande échelle. Ce qui compte c'est de poser des gestes qui contribuent à encourager et soutenir les jeunes dans leur persévérance, et ce, tôt dans la vie. Alors, êtes-vous un superhéros de la persévérance scolaire? En connaissez-vous? Faites-nous les connaître! #JPS2017

MRC Temiscouata

Au Parc national du Lac-Témiscouata, une étude étoffée sur la population de Cerfs de Virginie (Source: CIMT)

chevreuils1-csb3gUne biologiste s'est intéressée à l'impact de la création du Parc national du Lac-Témiscouata sur la population de chevreuils dans le secteur. Un travail colossal qui lui a permis d'en apprendre beaucoup plus sur cet animal.

Saviez-vous que le Parc national du Lac-Témiscouata est le seul en Amérique du Nord qui se trouve dans un ravage de Cerfs de Virginie ? «C'est un endroit où tous les chevreuils se confinent l'hiver quand il y a en haut de 50 cm de neige pour se protéger des rigueurs», précise Joanne Marchesseault.

Elle a présenté récemment au ministère de la Faune une étude étoffée sur l'impact de l'implantation du parc national. «La création du parc n'a pas actuellement d'impact sur les Cerfs de Virginie. La seule chose que je crois peut-être qu'il va falloir surveiller plus, c'est en outre le fait qu'on ait fait des pistes cyclables et des chemins, ça peut servir de pénétration pour le coyote», prévient Mme. Marchesseault.

La biologiste a dressé le bilan sous différents aspects, sur un horizon de 10 ans, dans un rayon de 15 kilomètres en périphérie du parc. La population de cerfs du ravage du lac Témiscouata a grandement fluctué durant cette période. Ces variations s'expliqueraient en grande partie par les hivers rigoureux de 2008 et 2013. «En 2008 il y a eu une chute importante jusqu'à 40% de la population qui est morte», rappelle-t-elle.

La grande quantité de neige tombée cet hiver pourrait être dévastatrice: «Au printemps quand ça va défoncer cette croute-là, ça va dépendre à quelle vitesse ça va fondre, ils peuvent s'enfoncer. Il faudra voir.»

Le document présente plusieurs recommandations, comme le maintien du protocole de suivi du cerf dans le parc ainsi que le suivi de l'impact de l'épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette.

Joanne Marchesseault présentera son étude à la population du Témiscouata dans plusieurs municipalités, à commencer par ce mercredi à Squatec à 19h30.

Source: http://cimt.teleinterrives.com/nouvelle-alaune_Une_etude_etoffee_sur_la_population_de_Cerfs_de_Virginie-32146 

Edith Saint-Amand, nouvelle directrice du Centre d'études collégiales du Témiscouata

Edith St-AmandRivière-du-Loup- Les cégeps de La Pocatière et de Rivière-du-Loup sont heureux d'annoncer la nomination de madame Édith Saint-Amand à titre de directrice du nouveau Centre d'études collégiales du Témiscouata.

Résidente du Témiscouata et détentrice d'un baccalauréat et d'une maitrise en économique de l'Université de Sherbrooke, madame Saint-Amand enseigne au Cégep de Rivière-du-Loup depuis 1994, a été coordonnatrice du Département de sciences humaines pendant 12 ans et s'est impliquée dans la Commission des études du Cégep de Rivière-du-Loup. Vice-présidente de la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) du Témiscouata, elle est également présidente de l'Association des enseignantes et des enseignants en économique des cégeps du Québec (A3ECQ). Madame Saint-Amand sera affectée à mi-temps à la gestion de ce centre d'études et conservera une tâche d'enseignement.

« Madame Saint-Amand est fortement impliquée dans notre institution et est très attachée au milieu témiscouatin. Elle possède d'excellentes connaissances en gestion et en économie et est parfaitement au courant des enjeux relatifs à l'enseignement et à la réussite éducative. Ma collègue Marie-Claude Deschênes, directrice générale du Cégep de La Pocatière, et moi, sommes convaincus qu'elle saura relever les défis qui l'attendent avec succès » se réjouit René Gingras, directeur général du Cégep de Rivière-du-Loup.

Rappelons que la période des inscriptions est ouverte pour le Centre d'études collégiales du Témiscouata qui accueillera ses premiers étudiants à l'automne 2017. Le nouveau centre offrira les programmes Sciences humaines, Techniques d'éducation spécialisée et Tremplin DEC. La création de cette nouvelle institution a été annoncée en janvier dernier et est une initiative conjointe des cégeps de La Pocatière et de Rivière-du-Loup. Pour en savoir plus, on peut consulter le www.cectemiscouata.ca.

Une brigade verte à l'école Georges-Gauvin de Saint-Louis-du-Ha! Ha!

logo RIDT 20Dégelis – Les jeunes élèves de l'école primaire Georges Gauvin à Saint-Louis-du-Ha!Ha! ont expérimenté la pratique du zéro déchet en partenariat avec la Régie Intermunicipale des déchets du Témiscouata (RIDT) en participant à un atelier sur le sujet et en organisant par la suite un déjeuner zéro déchet, le 13 février dernier.

Ce déjeuner a permis de faire la démonstration qu'il est possible de réduire de façon importante les déchets mis à la poubelle de l'école. Grâce à la collaboration précieuse des parents, des lunchs ont été préparés entièrement dans des plats lavables et réutilisables en incluant les breuvages qui étaient dans des bouteilles au lieu des boîtes à jus jetables. Un bac à compost a été offert à l'école afin de pouvoir composter les restes de pelures de fruits et autres matières organiques. À la fin de l'activité, il n'y avait aucune matière dans la poubelle! Les enfants ont aussi été sensibilisés à éviter le gaspillage alimentaire en apportant la quantité d'aliments nécessaire à leur repas.

Concernant l'atelier préalable présenté par la RIDT, on y démontrait que tout commence par les choix faits à l'épicerie. En évitant d'abord les formats individuels et le suremballage et en privilégiant l'achat en vrac ou en grands formats, pour ensuite préparer des repas en portions individuelles qu'on place dans des plats lavables et réutilisables. Par exemple, on peut transvider le grand format de yogourt dans un petit plat lavable ou encore un breuvage dans une petite bouteille. Ce sont des solutions simples et efficaces pour éviter de produire des déchets. En plus d'être des gestes responsables pour l'environnement, ce sont aussi des actions économiques puisque les formats emballés individuellement sont plus dispendieux à l'achat.

Suite à cette activité, une brigade verte a été mise en place à l'école et aura comme rôle de maintenir ces bonnes pratiques de facon efficace et durable. La RIDT et sa mascotte Sherlock LeRaton, félicitent tous les élèves, les enseignants et les parents pour leur initiative et les encourage à continuer dans cette bonne voie! Toute école, industrie, commerce ou institution (ICI) peut profiter d'un accompagnement gratuit dans la gestion de leurs matières résiduelles en contactant la RIDT au 418.853.2220 ou en visitant le www.ridt.ca

Et si on parlait d'anxiété!

Centre des femmes 6Saint-Louis-du-Ha!Ha!-Le Centre des Femmes du Témiscouata vous invite à un atelier de sensibilisation sur l'anxiété, animé par Mme Marie-Ève Sirois de Source d'Espoir Témis. Tout le monde vit de l'anxiété dans sa vie. Cette anxiété est souvent utile afin de s'adapter aux demandes de son environnement de façon efficace. C'est lorsque celle-ci nous empêche de fonctionner qu'il est important d'agir. Nous vous proposons donc un atelier de sensibilisation sur le sujet afin de mieux connaître ce qu'est l'anxiété et afin de vous faire découvrir certains outils pouvant vous aider dans votre quotidien. Le jeudi 2 mars à 13h au Centre des Femmes du Témiscouata, 233-2 rue Commerciale, St-Louis-du-Ha! Ha!

Activité gratuite! Bienvenue à toutes !
Inscription au 418-854-2399

Le Centre des Femmes du Témiscouata est un organisme communautaire qui vise l'amélioration des conditions de vie des femmes, par l'aide et l'entraide, l'éducation populaire et les actions collectives!

Saint-Marc-du-Lac-Long accueille ses nouvelles familles à l'occasion d'un brunch

saint-marcSt-Marc-du-Lac-Long– Le 18 février prochain, la municipalité de Saint-Marc-du-Lac-Long soulignera l'arrivée des familles qui se sont installées sur son territoire à l'occasion d'un brunch organisé en leur honneur. 22 nouveaux ménages totalisant 37 personnes ainsi que les 8 naissances survenues au cours des 3 dernières années seront alors accueillis par le conseil municipal et la mairesse madame Rinette Kennedy.
L'événement est organisé dans le cadre de la Politique familiale de Saint-Marc-du-Lac-Long et de la mise en oeuvre du plan d'action du Projet d'accueil et d'intégration des nouveaux arrivants qui a débuté en août 2016.

Le Salon de l'emploi du Témiscouata: Une réponse à vos besoins actuels et futurs de main-d'oeuvre!

Salon ETémiscouata-– La 18e édition du Salon de l'emploi du Témiscouata se tiendra le jeudi 30 mars 2017 à Témiscouata-sur- le-Lac, au gymnase de l'École secondaire de Cabano. Le Salon de l'emploi du Témiscouata a acquis une solide notoriété régionale et est devenu le grand rendez-vous annuel des différents acteurs de l'emploi, de la formation et de l'entrepreneuriat.
Employeurs, il est temps de réserver votre espace
En effet, le Salon de l'emploi du Témiscouata répond, et ce depuis maintenant 18 ans, à un besoin constamment exprimé par les employeurs de la région : le besoin d'obtenir une aide efficace à trouver une main-d'oeuvre nécessaire à leur opération et à leur développement. La main-d'oeuvre est un aspect primordial des entreprises et trouver les bonnes personnes demeure un défi constant.

Un salon de l'emploi permet une économie de temps et d'argent, en permettant la diffusion des besoins de main-d'oeuvre, actuels et futurs, et la possibilité de faire une présélection de candidats directement sur place. En moyenne, les employeurs présents ont la chance de rencontrer 575 visiteurs : des chercheurs d'emploi et des étudiants. Lieu de réseautage exceptionnel, un tel événement permet également une visibilité appréciable des entreprises d'ici, de leurs services, de leurs produits.
Les employeurs de la région sont invités à réserver leur espace dès maintenant (avant le 10 mars 2017). Pour connaître les modalités et/ou recevoir le formulaire d'inscription, il est possible de contacter Mme Emmanuelle Rivard, coordonnatrice de l'événement, par téléphone au 418 893-5837, poste 102 ou, sans frais, au 1 877-593-5837, et par courriel au emmanuelle.rivard@accesemploi.org. Il est aussi possible de consulter la page web accesemploi.org/salonemploitemiscouata.

La Semaine de l'emploi du Bas-Saint-Laurent : en route vers notre avenir

Le Salon de l'emploi du Témiscouata s'inscrit dans le cadre de la Semaine de l'emploi du Bas-Saint-Laurent qui se tient du 27 au 31 mars 2017. Au cours de cette semaine, une grande variété d'activités sera proposée à la population, aux chercheurs d'emploi et aux employeurs. Pour connaître la liste complète des activités, consultez le site emploiquebec.gouv.qc.ca/activitesbsl.

L'importance du partenariat

L'organisation du Salon de l'emploi du Témiscouata a été confiée à Service Accès-Emploi par une Table de partenaires avec la participation financière d'Emploi-Québec Bas-Saint-Laurent et la collaboration de la Chambre de commerce du Témiscouata, la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs, le Carrefour jeunesse-emploi de Témiscouata, la Société d'aide au développement de la collectivité de Témiscouata et la Municipalité régionale de comté de Témiscouata.

Journées de la persévérance scolaire 2017 Célébrons nos superhéros!

signature courriel JPS2017Rimouski-Dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire (JPS) qui se dérouleront du 13 au 17 février prochains, une campagne sera déployée à l'échelle du Québec pour promouvoir l'importance de chacun et chacune dans la réussite éducative des jeunes.
Nos élus, des superhéros!
La Démarche COSMOSS porte le déploiement de cette campagne au Bas­‐Saint‐Laurent.
Le message est simple: parents, enseignants, proches, intervenants, professionnels, directions d'école, gens d'affaires, élus, tous ont un rôle à jouer dansla persévérance scolaire des jeunes et sont, ou peuvent devenir, des héros de la persévérance scolaire.
Cette année, des élus de chacune des MRC du territoire ont été invités à devenir des superhéros.
Leur mission: 
Faire rayonner la persévérance scolaire en nommant à leur tour un superhéros qui fait la différence dans leur communauté en matière de persévérancescolaire, ainsi qu'en posant un ou des gestes concrets en tant qu'élu pour soutenir la cause.
Voici l'identité de nos superhéros régionaux pour chacune des huit MRC: 
L'identité des superhéros locaux sera dévoilée sur les médias sociaux durant les JPS sous le mot-­‐clic #JPS2017. Le tout sera disponible via la page Facebook de COSMOSS Bas-­Saint-­Laurent.
Kamouraska
Yvon Soucy, préfet
Rivière-­du-­Loup
Michel Lagacé, préfet
Témiscouata
Guylaine Sirois, préfet
Les Basques
Jean-­Pierre Rioux, maire de Trois-­Pistoles
Rimouski-­Neigette
Marc Parent, maire de Rimouski
La Mitis
Danielle Doyer, mairesse de Mont-­Joli
La Matapédia
Gaétan Ruest, maire d'Amqui
La Matanie
Jérôme Landry, maire de Matane

Qui peut devenir un superhéros de la persévérance scolaire?
Toute personne qui, par ses gestes et ses actions auprès des jeunes, contribue et encourage la persévérance scolaire dans son milieu,
peut devenir un superhéros.
Toute personne connue et reconnue comme une source d'inspiration, dévouée à la cause et qui a à coeur la réussite éducative des jeunes.
Toute personne qui a un impact dans la vie d'un jeune et qui s'engage dans sa réussite.

La persévérance scolaire, c'est l'affaire de tous!

Cette année, célébrons et remercions nos héros, soulignons leurs accomplissements,
partageons leurs histoires.
Leurs actions sauront assurément inspirer d'autres à devenir eux aussi des héros!
Pour connaître les activités organisées dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire dans chacune des MRC de la région, consultez le site de
COSMOSS Bas­‐Saint-­Laurent.
À propos de COSMOSS Bas-Saint‐Laurent
COSMOSS est une démarche de mobilisation locale et régionale qui s'appuie sur l'engagement des réseaux de la santé, du municipal, de l'éducation, des services de garde et du milieu communautaire pour améliorer la santé et le bien-­être des jeunes, de leur conception jusqu'à l'âge de 30 ans.

Cette initiative, unique au Québec, s'inscrit dans une perspective globale de prévention des inégalités sociales et de santé. La
démarche existe depuis 2004.


Des investissements de 11,3 M$ chez Cascades (Source: Info-Dimanche)

des-investissements-de-113-m-chez-cascadesGrâce à deux projets majeurs réalisés à son usine de Cabano et soutenus par le Gouvernement du Québec, Cascades diminuera de façon importante sa consommation de mazout lourd. Les investissements se traduiront par une réduction annuelle d'émissions de gaz à effet de serre (GES) équivalant à retirer près de 4 000 véhicules légers des routes annuellement.

Les ministres Pierre Arcand et Jean D'Amour, et le président et chef de la direction de Cascades, Mario Plourde, ont confirmé la réalisation de deux projets d'efficacité énergétique, représentant un investissement total de 11,3 M$, à l'usine Cascades Emballage carton-caisse - Cabano. Le gouvernement attribuera une aide financière de 5,2 M$ pour la réalisation de deux projets et Cascades y investira 6,1 M$.

Les projets consistent à modifier deux chaudières de biomasse forestière résiduelle : le premier en procédant à l'ajout de contrôles automatisés à l'une de celles-ci à la biomasse et le second, le plus ambitieux, en installant une nouvelle cellule de combustion et un préchauffeur d'air de combustion. Ces projets permettront d'augmenter le temps d'opération et l'efficacité de ces chaudières, tout en limitant l'utilisation d'une autre chaudière qui consomme du mazout lourd.

«Depuis plusieurs années, l'entreprise Cascades pose des gestes responsables en matière d'efficacité énergétique. Nous pouvons être fiers de cette entreprise québécoise qui met la main à la pâte et qui participe déjà pleinement à la transition énergétique. Cette transition, qui est pleinement amorcée depuis le dévoilement de notre ambitieuse politique énergétique 2030, permet non seulement d'améliorer notre qualité de vie et de protéger l'environnement, mais également de développer et de moderniser l'économie du Québec», a mentionné Pierre Arcand, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles.

«Des projets comme ceux annoncés aujourd'hui s'ajoutent à une longue liste d'initiatives environnementales qui ont fait de Cascades un leader en matière de développement durable. Cet investissement nous permettra de réduire notre empreinte écologique et d'améliorer encore davantage notre performance énergétique. Grâce aux efforts et à l'ingéniosité de nos employés, Cacades consomme déjà 2,7 fois moins d'énergie que la moyenne de l'industrie canadienne, pour fabriquer les mêmes produits», a ajouté Mario Plourde, président et chef de la direction de Cascades.

«Avec ses deux nouveaux projets en efficacité énergétique, Cascades nous prouve encore une fois qu'il est possible d'allier responsabilité environnementale et développement économique, des objectifs qui cadrent parfaitement avec les orientations de notre gouvernement. Je suis fier de constater que les entreprises de chez nous s'engagent dans la transition énergétique, et ce, au bénéfice de tous les Québécois!», a lancé Jean D'Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes

2030

La Politique énergétique 2030 présente une vision rassembleuse et des cibles ambitieuses illustrant les progrès que tous les types de consommateurs, du citoyen à l'entreprise, sont invités à accomplir et dont ils bénéficieront directement. Elle indique comment le gouvernement accompagnera le consommateur dans toutes les étapes de la transition énergétique annoncée. C'est un pacte énergétique que le gouvernement propose pour opérer une transformation majeure du portrait énergétique québécois à l'horizon 2030.

CASCADES

Fondée en 1964, Cascades est active dans les domaines de la fabrication, de la transformation et de la commercialisation de produits d'emballage et de papiers composés principalement de fibres recyclées. Cascades compte 11 000 femmes et hommes travaillant dans près de 90 unités d'exploitation situées en Amérique du Nord et en Europe. Sa philosophie de gestion, son expérience d'un demi-siècle dans le recyclage et ses efforts soutenus en recherche et développement sont autant de forces qui lui permettent de créer des produits novateurs pour ses clients. Les actions de Cascades se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole CAS.

Source: http://www.infodimanche.com/actualites/affaires-et-economie/307041/des-investissements-de-113-m$-chez-cascades 

Championne de la lutte au décrochage La région du Bas-Saint-Laurent affiche le taux le plus bas de la province (Source: Journal de Québec)

d9578753-727e-4885-92b4-7b01c8c37c09 ORIGINALLe Bas-Saint-Laurent peut bomber le torse: cette région est celle où le taux de décrochage est le plus bas de la province.

À l'occasion des Journées de la persévérance scolaire, qui se déroulent à partir du 13 février, Michel Perron, professeur de l'Université du Québec à Chicoutimi, affirme que «la région du Bas-Saint-Laurent est un exemple à suivre dans ce domaine».

La proportion de jeunes qui quittent l'école sans diplôme est de 9,9 %, alors que la moyenne provinciale est de 15,3 %. Un véritable tour de force dans cette région où le revenu familial et le niveau de scolarité sont inférieurs à la moyenne provinciale.

«Ce qui est remarquable, c'est que la diplomation au collégial est aussi plus élevée qu'ailleurs», ajoute M. Perron, qui est un expert en matière de lutte au décrochage scolaire.

Selon ce dernier, la mobilisation de toute la communauté régionale peut expliquer ce succès. «La région performe aussi au niveau du développement social, c'est une approche globale», souligne M. Perron.

Travail concerté

Depuis 2004, environ 150 organisations travaillent ensemble au sein du regroupement COSMOSS (Communauté ouverte et solidaire pour un monde outillé, scolarisé et en santé), qui réunit des représentants du milieu de la santé, de l'éducation, des services de garde, du secteur communautaire, des employeurs et des municipalités.

«Les partenaires partagent une préoccupation commune par rapport aux jeunes et ont décidé d'agir ensemble», affirme Emma Savard, directrice générale de COSMOSS.

La mobilisation donne des résultats concrets. Dans la MRC de la Matapédia, le nombre d'enfants qui arrivaient à l'école avec un retard de langage est passé de 40 à 2 en quelques années seulement, grâce notamment à de la formation plus spécifique pour ceux qui interviennent auprès des tout-petits, explique Mme Savard.

Les employeurs sont aussi sensibles à la réalité de la conciliation études-travail, afin que leur boulot ne nuise pas à leurs études, ajoute-t-elle.

Formation professionnelle

De son côté, M. Perron souligne par ailleurs que le taux d'accès à la formation professionnelle chez les garçons est beaucoup plus élevé au Bas-Saint-Laurent que dans le reste de la province (32 % comparé à 21 %). Le scénario est semblable pour l'éducation aux adultes.

Ce dernier souligne par ailleurs qu'il reste encore du travail à faire. Des «inégalités marquantes» sont bien présentes dans la région, lorsqu'on scrute les taux de diplomation par MRC ou municipalités.

Taux de décrochage scolaire selon les régions du Québec
◾ Bas-Saint-Laurent : 9,9 %
◾ Chaudière-Appalaches: 10,6 %
◾ Saguenay-Lac-Saint-Jean : 11,0 %
◾ Capitale-Nationale : 11,0 %
◾ Laval : 13,0 %
◾ Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 13,1 %
◾ Montérégie : 13,4 %
◾ Lanaudière : 13,7 %
◾ Estrie : 15,1 %
◾ Laurentides : 15,2 %
◾ Centre-du-Québec : 15,4 %
◾ Mauricie : 16,4 %
◾ Abitibi-Témiscamingue : 16,4 %
◾ Montréal : 17,5 %
◾ Outaouais : 20,3 %
◾ Côte-Nord : 26,3 %
◾ Nord-du-Québec : 58,8 %

Source : ministère de l'Éducation, 2012-2013

Photo: À l'école secondaire Vallées-des-Lacs, à Squatec dans le Bas-Saint-Laurent, le taux de diplomation se situe parmi les plus élevés des écoles publiques de la province. 

 Par Daphnée Dion-Viens, http://www.journaldequebec.com/2017/02/12/championne-de-la-lutte-au-decrochage

Accueil | Science Une nouvelle espèce de poisson au Témiscouata (source: Radio-Canada)

coregone-nainsDepuis des années, les pêcheurs de Saint-Juste-du-Lac croyaient pêcher du grand corégone dans le lac Témiscouata lors du Festival du pointu, qui se tient chaque année en octobre. Or, il se pourrait qu'en réalité, ils pêchent une tout autre espèce de poisson, le corégone nain.

Un texte de Julie Tremblay d'après le reportage de Ginette Marceau, de La semaine verte

Récemment, des scientifiques ont découvert que le petit poisson que les pêcheurs surnomment le pointu est en fait très différent du grand corégone, assez pour dire qu'il pourrait s'agir d'une nouvelle espèce : le corégone nain.

Ce petit poisson est en effet très différent du grand corégone. Il mesure à peine une vingtaine de centimètres, alors que le grand corégone est presque deux fois plus grand.

«[Les deux poissons] ne vont pas se reproduire ensemble. Leur écologie, leur alimentation, leur reproduction est très différente l'une de l'autre.»

— Anne-Marie Pelletier, biologiste, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec

La biologiste Anne-Marie Pelletier explique que le corégone nain vit près de la surface de l'eau et se nourrit de zooplancton et de micro-organismes.

Le corégone de forme normale, pour sa part, se tient davantage dans le fond de l'eau et mange des invertébrés, de petits poissons ou encore des mollusques.

Qui plus est, l'espérance de vie et le mode de reproduction diffèrent aussi d'une espèce à l'autre.

«Le corégone nain, son espérance de vie est autour de quatre ans, comparativement peut-être à une quinzaine d'années pour la forme normale [de corégone].»

— Anne-Marie Pelletier

Des scientifiques de l'Université Laval étudient actuellement le code génétique du corégone nain afin de pouvoir prouver qu'il s'agit véritablement d'une nouvelle espèce.

Si c'est le cas, il pourrait éventuellement être considéré comme une espèce vulnérable et être protégé par le ministère de la Faune, ce qui pourrait changer les habitudes des Témiscouatains qui pêchent le pointu depuis plus de 150 ans.

source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1015837/poisson-espece-temiscouata-coregone-chercheurs

 

Une réussite pour le premier rassemblement du secteur manufacturier

8fev2017Dégelis- Désireuse d'accroître l'approvisionnement local afin d'optimiser les retombées économiques régionales, l'Équipe des chefs de file de l'Acadie des terres et forêts a organisée pour la première fois dans la région, une Journée des donneurs d'ordres à Dégelis le 8 février dernier.

En tout, 90 représentants d'entreprises manufacturières, fournisseurs en sous-traitance et partenaires en développement économique du Nord-ouest du Nouveau-Brunswick, du Témiscouata au Québec et du nord du comté d'Aroostook au Maine ont profités de rencontres individuelles (speed-dating) et de rencontres informelles pour faire connaître leurs besoins ou proposer leurs services.

Un maillage ciblé et planifié
Des jumelages ciblés et planifiés ont permis aux participants de faire des rencontres pertinentes et d'optimiser ces précieuses minutes d'entretien. De plus un service de coaching préparatoire pour les fournisseurs et sous‐traitants était offert aux participants.

Selon Francis Pelletier d'Opti Mach, une entreprise offrant des services de conception de machines adaptées à Témiscouata-sur-le-Lac, la journée a été très profitable. « J'ai eu de belles rencontres, autant avec les donneurs d'ordres qu'entre nous, les fournisseurs. De beaux partenariats peuvent en ressortir. »

« Notre entreprise travaille avec plus de 600 sous-traitants. Seulement 8/34 de ceux-ci sont des entreprises locales. Ce n'est pas assez et c'est pour cette raison qu'on est ici ! » de dire Monsieur Roland Léger, conférencier principal et donneur d'ordres pour l'entreprise Twin Rivers.

Rappelons que l'Acadie des terres et forêts est une région d'importance au plan du secteur manufacturier. Près de 300 entreprises manufacturières sont actives dans un rayon de 100 km, représentant environ 10 000 emplois. La région a donc tout à gagner en créant des liens entre les entreprises.

Présentée par l'Équipe des chefs de file de l'Acadie des terres et forêts, la Journée des donneurs d'ordres est organisée en collaboration avec les organismes de développement économique de la région et rendue possible grâce au soutien financier de Développement économique Canada, pour les régions du Québec, le gouvernement du Nouveau-Brunswick, Opportunités NB et commanditaires privés.

À propos
L'Équipe des chefs de file de l'Acadie des terres et forêts est un groupe de réflexion et d'action sur les enjeux économiques de la région. Il stimule et facilite la collaboration régionale par la mobilisation des acteurs afin de tirer parti des atouts de l'ensemble de la région et de relever les défis communs. Il met en œuvre un plan stratégique qui mise sur des priorités d'action et des résultats concrets mesurables dans le but d'assurer le développement économique de la région.

Un prix national pour monsieur Gilles Garon

07P103-Gilles-Garon-001-620x348Gilles Garon de Témiscouata-sur-le-Lac s'investit dans son travail et dans sa communauté depuis de nombreuses années. Le 7 février à Montréal, il a reçu un autre hommage témoignant de son dynamisme et de son engagement, soit le titre de «conseiller le plus engagé dans sa communauté en 2016» remis lors de la soirée Top 25 de l'industrie financière du Québec. L'évènement est organisé par le média spécialisé Finance et Investissement.

Conseiller associé au réseau SFL Partenaire de Desjardins Sécurité financière (SFL) et directeur du Cabinet Services financiers Garon & Associés, M. Garon retire une certaine satisfaction de ce prix national mais son objectif est avant tout de faire progresser sa communauté. «Dans nos communautés, comme avec nos clients, il faut s'investir et être généreux. C'est comme ça qu'il va se passer des choses. Je ne suis pas un gérant d'estrade, je suis du modèle à m'investir», a commenté l'actuel maire de Témiscouata-sur-le-Lac.

Gilles Garon est considéré comme une source d'inspiration pour ses pairs. «Travailler pour mes concitoyens amène la critique et la satisfaction des gens, je suis heureux de le faire pour l'avancement de ma communauté. Je crois au potentiel de mon milieu et aux gens qui l'habitent», a-t-il indiqué.

M. Garon a également reçu le 17 novembre dernier le prestigieux Prix Carrière de la Chambre de la sécurité financière. En 2012, il a mérité le titre honorifique de «Membre à vie» de l'Institut québécois de planification financière.

UN PEU D'HISTOIRE

Il y a 40 ans, Gilles Garon faisait son arrivée dans l'industrie financière au sein du cabinet d'assurances de son père. C'est en 1980 qu'il deviendra propriétaire du cabinet et qu'il en assurera la direction. Année après année, ses succès de vente lui ont valu de remporter de nombreux Méritas d'excellence au sein du réseau SFL. Au cours de sa carrière, il a été un membre actif de plusieurs comités et conseils d'administration de la région du Témiscouata.

Sa clientèle s'étend désormais de Témiscouata-sur-le-Lac jusqu'à Québec, en passant par Rimouski et Rivière-du-Loup. Son fils Charles-Antoine représente la troisième génération de conseillers dans la famille Garon.

source: http://www.infodimanche.com/actualites/affaires-et-economie/306886/gilles-garon-recoit-un-prix-national-pour-son-engagement

photo: Gilles Garon a reçu son prix des mains d’Ozy Camacho, éditrice du Groupe Finance de TC Media

 

Bal Masqué du Mi-Carême

Banniere LeBalMasque 2017 FinalSaint-Juste-du-Lac – Le Comptoir de Linge à la Boutonnière vous invite au Bal Masqué du Mi-Carême le 18 mars 2017 dès 20h00. L'événement se tiendra au Beaulieu Culturel du Témiscouata, situé au 2 448 rue Commerciale sud à Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac. Jadis, en Acadie et au Québec, existait la tradition de se déguiser pour l'occasion et de se masquer dans le but de ne pas être reconnu festoyant, pendant cette période de disette. De plus, à partir de 21h00, joueront sur scène les musiciens du groupe The Steady Swagger.

Pour la 4ème édition du Bal Masqué du Mi-Carême, parmi les marionnettes géantes et les projections vidéo, le trio montréalais The Steady Swagger sera de la partie pour égayer la danse avec leur musique dynamique folk rockabilly. Vous pouvez écouter leurs albums sur le site; https://thesteadyswagger.bandcamp.com/
Le Bal Masqué du Mi-Carême est le bon moment pour vous costumer de manière farfelue. Le Comptoir de Linge à la Boutonnière, ouvert du mercredi au vendredi de 10h à 17h, est un endroit de prédilection pour trouver des vêtements spéciaux et abordables afin de confectionner des costumes éclatants. D'ailleurs tous les mercredis et jeudis de février vous pouvez vous présenter au local de 13h à 16h pour avoir de l'aide afin de fabriquer vos masques et costumes ou même participer aux confections de marionnettes géantes, et ce, gratuitement. Information : 418 899 0492
Le Comptoir de Linge À la Boutonnière est situé au sous-sol de l'église de Saint-Juste-du-Lac, et offre les services de vente, de récupération, de réparation et de transformation de textiles depuis plus de vingt ans. Ce partenariat avec le Beaulieu Culturel du Témiscouata, est un excellent moyen de redonner à la population, qui contribue en grande partie à l'approvisionnement des textiles de La Boutonnière grâce à son bac de donation situé dans le stationnement des locaux de la MRC de Témiscouata, rue Hôtel-de-Ville à Témiscouata-sur-le-Lac, quartier Notre-Dame-du-Lac.

Costumez-vous et venez-vous amuser dans une ambiance festive, samedi le 18 mars dès 20h00 au BeauLieu Culturel du Témiscouata. Musiciens, projections, prix du meilleur personnage et animation sur place!
Admission : costumée 15 $ - non costumée 20$ - gratuit pour les enfants

Propulsé par TELUS, les activités de science d'ASTER rejoindront les jeunes de la grande région de Montréal

logo ASTER 4coul Saint-Louis-du-Ha! Ha! ASTER, organisme d'interprétation scientifique est heureux de vous annoncer une contribution de 15 834$ de la part du Comité d'investissement communautaire TELUS à Montréal. Avec cet appui, ASTER offrira ses services d'enseignement des sciences dans les écoles françaises et anglaises de la région montréalaise en 2017.

Les jeunes de la région de Montréal pourront faire l'expérience de voyager dans le temps et l'espace dans un planétarium portable haute définition déployant les dernières technologies pour présenter l'Univers et les splendeurs du monde qui nous entoure. Les premières activités sont prévues en mars prochain pour s'étendre jusqu'à l'automne 2017.

Pour le directeur de l'entreprise ASTER, Stéphane Madore, ce partenariat ne fait que des heureux. « Pour notre entreprise, l'apport de TELUS est une belle marque de reconnaissance de notre travail ainsi qu'une belle manière de rejoindre nos clients car cette association contribue à forger notre crédibilité. En bout de ligne, les jeunes sont les grands gagnants de ce partenariat car ils ont accès à une activité captivante axée sur les technologies qu'ils n'auraient peut-être pas pu obtenir sans le support de TELUS ».

Concrètement, la contribution de TELUS permet à ASTER d'offrir un rabais sur l'activité aux écoles primaires et secondaires. « Cette entente a suscité beaucoup d'intérêt de la part d'enseignants et d'écoles que nous avons contacté directement ou rencontré lors de congrès. Obtenir un rabais de plus de 40% pour une activité clé en main directement dans l'école a convaincu plusieurs personnes d'accepter notre proposition », de renchérir le directeur.

Pour ASTER, l'avenir s'annonce reluisant. Le calendrier des animations scolaires se remplit rapidement au point où l'addition d'une autre ressource au département de l'éducation est envisagée. De plus, plusieurs autres annonces belles ententes seront annoncées prochainement.

ASTER opère un observatoire d'astronomie depuis plus de 40 ans déjà et œuvre depuis les années 1990 à vulgariser la science dans les écoles canadiennes et américaines. Plus de 640 000 élèves ont déjà rencontré l'un de nos éducateurs au fil des ans.

Rivière-Bleue accueillera La Petite Séduction en 2017

RiviereBleue-2CouleursRivière-Bleue, le 6 février 2017 – L'année 2017 à Rivière-Bleue sera sans contredit marqué par le passage de la populaire émission La Petite Séduction puisque ceux-ci seront en tournage les 20 et 21 mai prochain.
Événement nécessitant et provoquant une grande mobilisation du milieu, le passage de l'émission est aussi une belle vitrine pour la communauté. « Nous souhaitions faire connaître Rivière-Bleue par de la publicité et nous croyons qu'accueillir La Petite Séduction est le moyen idéal pour y arriver. C'est plus de 1 million de téléspectateurs que nous aurons l'occasion de charmer ! », mentionne Claude H. Pelletier, maire de Rivière-Bleue.
Vous avez envie de vous impliquer dans cette grande aventure ? Vous avez des idées ? Vous êtes invités à assister à la rencontre publique de la municipalité le 22 février à 19h à la salle Le Placoteux puisque ce sera l'un des sujets qui y sera abordé. Vous pouvez aussi communiquer avec Marie-Jo Cormier au 418 893-5559 poste 26 ou au marie-jo.cormier@riviere-bleue.ca pour transmettre vos idées ou faire connaître votre intérêt.
Évidemment, qui parle de La Petite Séduction, parle d'un ou d'une artiste à séduire. Les jumelages ne sont toujours pas terminés, donc Rivière-Bleue ne sait toujours pas qui elle aura à charmer. L'artiste devrait toutefois être connu d'ici environ 1 mois. Surveillez donc la publicité pour le découvrir.

Notez aussi ces dates à votre agenda : 20 et 21 mai pour le tournage ainsi que le 14 juin qui sera la journée de diffusion de l'émission sur Ici Radio-Canada Télé. Joignez-vous à l'équipe et faites en sorte que Rivière-Bleue soit une belle histoire qui se continue...

Atelier Détente et relaxation

Centre des femmes 6Saint-Louis-du-Ha!Ha!-Le Centre des Femmes du Témiscouata vous invite à un programme de détente et relaxation selon la méthode Nicole Bordeleau. 4 rencontres animées par Linda Leclerc. Dans la simplicité et le plaisir, divers exercices vous seront proposés.

Un minimum de 8 inscriptions est nécessaire pour donner le programme.

Apporter un tapis et un journal de bord.
Activité gratuite! Bienvenue à toutes !
Inscription au 418-854-2399
Le Centre des Femmes du Témiscouata est un organisme communautaire qui vise l'amélioration des conditions de vie des femmes, par l'aide et l'entraide, l'éducation populaire et les actions collectives!