La MRC de Témiscouata
La MRC de Témiscouata se positionne dans le « Circuit électrique du Québec ».

prise-de-vue-sans-titre-0809 HDR flatTémiscouata-sur-le-Lac. Dans un souci de se doter d'un réseau de bornes électriques couvrant l'ensemble de son territoire, la MRC de Témiscouata mettra en place, au cours du mois de juin, quatre nouvelles bornes de recharge pour véhicules électriques, SmartTwo 240V. Ce projet structurant est rendu possible grâce à l'implication et à l'engagement des municipalités partenaires de même que la collaboration d'Hydro-Québec, un acteur proactif en électrification des transports. Elles feront partie du « Circuit électrique d'Hydro-Québec », qui détient le réseau le plus étendu au pays avec 750 stations de recharges.

« Nous sommes fiers d'être l'une des premières MRC au Bas-Saint-Laurent à se doter d'un tel circuit intra régional qui permettra aux citoyens ainsi qu'aux électromobilistes de passage dans notre région de parcourir les routes du Témiscouata avec l'assurance de pouvoir recharger leur véhicule à des endroits stratégiques » explique madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC. La MRC financera, via les Fonds éoliens, l'acquisition des quatre bornes d'une valeur de 4 700$ chacune. Elles seront situées à Lac-des-Aigles, Dégelis, Rivière-Bleue et Pohénégamook. Pour leur part, les municipalités assumeront les coûts d'installation, les frais annuels de gestion, de télécommunication et les frais d'entretien. Les nouveaux emplacements ont été choisis en fonction de divers critères, notamment selon les principaux axes routiers, les services offerts à proximité et les espaces de stationnement disponibles.

Ces bornes seront complémentaires aux autres bornes publiques déjà accessibles, soit celles de Témiscouata-sur-le-Lac dans le quartier Cabano, l'une étant située au restaurant McDonald et l'autre à l'édifice municipal sur la rue Commerciale ainsi qu'une borne de recharge à courant continu (BRCC) récemment installée sur la rue Commerciale face au Parc Clair Soleil. Deux bornes de 240V sont aussi disponibles à Saint-Michel-du-Squatec dans le Parc national du Lac-Témiscouata. Une borne de recharge à courant continu (BRCC) s'ajoutera également au Centre Info-touristique à Dégelis.

En plus de bénéficier d'une visibilité à l'échelle de la province, le réseau électrique d'Hydro-Québec permet de faire une gestion à distance, d'accéder à une application déjà bien connue des utilisateurs pour connaître l'état et la disponibilité de chacune des bornes sans oublier le Service d'assistance téléphonique et CAA-Québec jour et nuit, 24 heures sur 24.

Madame Sirois mentionne : « L'électrification des transports est présentement en plein essor au Québec. Nous souhaitons offrir un service novateur et attractif à nos citoyens et nos visiteurs. Cette initiative est porteuse d'avenir et est tout à fait compatible avec nos valeurs de développement durable. »
-30-

De la belle visite pour les écoles de Saint-Louis-du-Ha! Ha! et de Lac-des-Aigles

logocsflSaint-Louis-du-Ha! Ha! – Les cyclistes de deux équipes Desjardins-Trésorerie du Grand Défi Pierre Lavoie, provenant des régions de Montréal et Québec, ont choisi de parrainer cinq écoles du Témiscouata pour encourager les jeunes à adopter de saines habitudes de vie. Ils souhaitent amasser 55 000 $ et prévoient en verser une part importante aux écoles Georges-Gauvin (Saint-Louis-du-Ha! Ha!), des Parchemins (Saint-Elzéar-de-Témiscouata), l'Étincelle (Lac-des-Aigles) La Source (Biencourt) et Vallée-des-Lacs (Squatec).

Partant de Saint-Bruno-de-Montarville en Montérégie le 22 mai, les deux équipes Desjardins-Trésorerie du Grand Défi Pierre Lavoie rencontreront le lendemain, à 8 h 30, les élèves à l'école Georges-Gauvin de Saint-Louis-du-Ha! Ha!. Ils se rendront ensuite à l'école l'Étincelle de Lac-des-Aigles vers 10 h. De là, ils entreprendront la dernière étape de leur périple cycliste vers Rimouski où ils rendront visite aux élèves d'autres écoles qu'ils parrainent dans le cadre du Grand Défi Pierre Lavoie.

Les élèves de Saint-Louis-du-Ha! Ha!, de Saint-Elzéar-de-Témiscouata, de Lac-des-Aigles Aigles, de Biencourt et Squatec ainsi que l'ensemble du personnel des écoles attendent avec fébrilité leurs parrains afin de les remercier de vive voix pour leur généreuse contribution.

Avenir de la production d'énergie éolienne dans l'Est du Québec : les communautés exigent de participer à tous les projets d'exportation

Confrence de presse4C'est au Riôtel de Matane que s'est tenue aujourd'hui une importante rencontre regroupant plus de 60 maires, préfets, représentants autochtones et des municipalités du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Les élus présents se sont entendus de manière unanime sur la nécessité pour les communautés locales de participer à hauteur de 50% à tous les projets futurs de production d'énergie éolienne à des fins d'exportation sur les terres du domaine de l'État. La demande a déjà été adressée au gouvernement du Québec.

Rappelons que l'Alliance éolienne de l'Est, formé des régies inter-municipales de l'énergie du Bas-Saint-Laurent et de celle de la Gaspésie & Îles-de-Madeleine, a été formé pour permettre des retombées dans toutes les communautés des deux régions, pour mettre en commun l'expertise ainsi que pour diminuer les risques financiers.

Retombées

«Les communautés de nos deux régions veulent bénéficier des orientations en matière d'énergie éolienne contenues dans la Politique énergétique 2030 du gouvernement du Québec qui précise que les futurs projets seront dédiés à l'exportation sur le marché nord-américain. Les gens n'acceptent plus d'accueillir des gros projets sur leur territoire alors que les profits filent sous d'autres cieux. Le gouvernement du Québec doit respecter sa parole et nous traiter comme de véritables gouvernements de proximité. La participation à 50% des communautés permettra des retombées économiques tangibles dans nos régions en plus de favoriser une véritable acceptabilité sociale des projets». C'est ce qu'a affirmé Richard Saint-Laurent, maire de Nouvelle et président de la Régie inter-municipale de l'énergie Gaspésie & îles-de-la-Madeleine.

Expertise

«La preuve n'est plus à faire, nos deux régions ont l'expertise et l'expérience dans la mise en œuvre de projets éoliens majeurs. Le parc éolien Roncevaux ainsi que celui Nicolas-Riou, qui entrera en service en décembre 2017, démontrent que le modèle de coopération que nous avons mis en place dans la région fonctionne et profite aux communautés et aux promoteurs» a déclaré Michel Lagacé, maire de Saint-Cyprien, préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la Régie inter-municipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent.

Acceptabilité sociale

« Nous sommes convaincus qu'il est également dans l'intérêt des promoteurs et du gouvernement d'appliquer le critère de 50% de participation communautaire pour tous les projets éoliens voués à l'exportation. L'expérience que nous avons nous permet de dire que l'acceptabilité sociale est absolument incontournable en 2017. Tout projet qui n'implique pas les citoyens et les communautés serait inacceptable» ont conclu M. Saint-Laurent et Lagacé.

L'Alliance a également reçu l'appui de l'Union des municipalités du Québec et de la Fédération québécoise des municipalités dans ses démarches.

SOURCE Régie intermunicipale de l'énergie de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Souper des acériculteurs 2017

Invitation au souper et soirée sous un chapiteau
Samedi le 27 mai 2017, la municipalité de Saint-Athanase vous invite à venir célébrer la saison des sucres 2017
Sur le terrain du Centre des Loisirs, 1133, route de Picard

Vous êtes attendus pour 17 h

Au menu : POULET BBQ, dessert : SURPRISE DU CHEF
Le tout sera suivi d'une soirée dansante avec «Pipo»

De nombreuses surprises vous attendent !

Nous serons heureux de vous y accueillir.

Réservation avant le 18 mai 2017, sur le coupon réponse ou par téléphone.
Pour information et réservation, contactez : Francine Morin au 863-7706, poste 4852

Coût des cartes (incluant souper et soirée)

Adulte : 23,50 $
Enfant moins de 12 ans : 15 $

P.S. Aucune réservation ne sera acceptée après cette date

Au Témiscouata, on a l'esprit de famille!

Journéedesfamilles2017affiche8-11Rivière-Bleue, 15 mai 2017 – Dans le cadre de la Semaine Québécoise des familles, la 6e édition de la Journée des familles sera présentée au Témiscouata, samedi le 27 mai à compter de 10h00. Cette activité est une initiative mise en place par la Table COSMOSS -9 mois / 5 ans Témiscouata. Toute la population témiscouataine est invitée à venir festoyer à Rivière-Bleue, municipalité hôtesse de l'événement!

Différentes activités familiales sont au programme : Voir la programmation: 

• Randonnée à vélo en collaboration avec le Club Optimiste de Rivière-Bleue;
• Conte animé avec les sympathiques marionnettes Ylitou et Aly;
• Spectacle pour enfants avec en vedette : Billy « le Cowboy »;
• Zone Wixx pour les 9-13 ans avec des stations de jeux loufoques et amusants qui donneront le goût de bouger;
• Animations, jeux gonflables, jeux de kermesse et maquillage pour les enfants;
• Inauguration du « Boisé des nouveau-nés ».

L'endroit sera aménagé pour recevoir les parents de jeunes enfants (tables à langer, chaises hautes, bancs d'appoint, salon d'allaitement). Aussi sur place, des kiosques d'information en lien avec la famille (allaitement, santé, sécurité) seront installés. Sur l'heure du dîner, le Club Optimiste offrira des hot-dogs à 0,50$ ainsi que des crudités. Il est également possible pour les participants d'apporter une couverture ainsi qu'un dîner pour faire un pique-nique.

Merci à tous les partenaires organisateurs de cet événement : la municipalité de Rivière-Bleue, Acti-Familles, le CPE « La Ribambelle », le Club Optimiste de Rivière-Bleue, le CPE-BC «Les Calinours », la Maison de la famille du Témiscouata, Re-Source Familles, l'Équipe des Saines habitudes de vie COSMOSS Témiscouata et la Table COSMOSS -9 mois / 5 ans Témiscouata.

Venez vivre une journée magique en famille le 27 mai prochain à Rivière-Bleue!

À propos...
La Table 9 mois/5 ans s'insère dans la mission de COSMOSS qui est d'agir en concertation face aux difficultés rencontrées par les 9 mois/30 ans dans une démarche de collaboration et de continuité de services pour améliorer le parcours des jeunes, et ce, en agissant sur quatre grands enjeux liés : favoriser une entrée scolaire réussie, favoriser les développements des saines habitudes de vie, encourager la persévérance scolaire et favoriser l'intégration socio-professionnelle durable.

Michel Rivard en spectacle à Dégelis.

mrivardDégelis- Complice de vos découvertes, Les4scènes, diffuseur culturel de Témiscouata, présente le mardi 13 juin 2017 à 20 h au Bistro du Centre culturel Georges-Deschênes de Dégelis, Michel Rivard.
« En 1977 paraissait mon premier album solo, Méfiez-vous du Grand Amour. Pour fêter en toute simplicité le 40ème anniversaire de cette aventure qui dure encore, et pour vous remercier d'en faire partie, je vous propose une soirée intime toute en chansons et en jasettes.... Des premiers balbutiements aux inédites des derniers mois, avec petits détours anecdotiques ou poétiques, je vous chanterai dans l'oreille les mots et les notes qui me tiennent à coeur depuis ces 40 dernières années. Sur scène il y aura moi, un micro, un tabouret, quelques guitares et toute la joie qui me pousse encore à faire ce métier. Dans la salle, il y aura vous, je l'espère de tout coeur. À bientôt! » - Michel
Pour information et réservation, communiquez au : 418 853-2380, poste 206 ou au numéro sans frais 1 877 334 2345, poste 206. Visitez notre site Internet au www.les4scenes.com ou notre page Facebook.
Les 4 scènes en bref : Les 4 scènes, organisme à but non lucratif et diffuseur de spectacles professionnels au Témiscouata, diffuse sa programmation dans les salles de Dégelis, Pohénégamook et Témiscouata-sur-le-Lac.

Les 4 scènes 1

Inquiétude pour les services du CLSC de Pohénégamook

poh n gamook3-1qjvmAprès La Pocatière et Témiscouata-sur-Le-Lac, voilà maintenant qu'un autre établissement du CISSS du Bas-Saint-Laurent est source d'inquiétude, soit le CLSC de Pohénégamook.

Les employés du CLSC ont appris qu'il y aurait fermeture du service de laboratoire à partir de 20h jusqu'au lendemain matin à 8h. Ça va être aux infirmières de faire les tests. Le problème, c'est qu'il n'y aura qu'une seule infirmière à partir de 20h jusqu'au lendemain matin, avec les nouvelles directives. Donc, en cas d'urgence, on demandera à ces infirmières de porter deux chapeaux, selon Louise Lemieux, porte-parole du comité de santé du Transcontinental. La mairesse de Pohénégamook, Louise Labonté a questionné Isabelle Malo, PDG du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Celle-ci s'est empressé d'apporter une précision. «Je veux quand même rappeler qu'il y a moins de deux consultations en moyenne, par nuit, à Pohénégamook, sur une base annuelle et ce depuis plusieurs années. Donc on peut difficilement me dire que l'infirmière sur place est débordée», a tranché la PDG. «Il ne faut pas oublier que les deux ou trois personnes dont la vie peut avoir été sauvée dans une nuit sont aussi importantes que s'il y en avait eu 50», a rétorqué la mairesse.

Les réponses du CISSS n'avaient rien pour rassurer Louise Lemieux. «Notre établissement est tellement petit, ça ne peut pas être plus petit. Et ils réussissent à trouver des solutions miracles pour économiser quelques milliers de dollars au détriment de notre population parce qu'on n'est pas beaucoup», se désole-t-elle.

Des questions sur la découverture à La Pocatière
Isabelle Malo a réitéré que le CISSS tout comme le ministre Barrette sont à pied d'œuvre pour trouver des solutions rapidement. Juette Rioux, membre d'un comité des usagers, s'est fait insistante. «Je voudrais savoir quelles sont les mesures prises par le CISSS du Bas-Saint-Laurent pour éviter ces découvertures médicales.»

Isabelle Malo n'a pas caché qu'elle est très sensible, voire ennuyée par le manque d'anesthésistes. «On essaie d'utiliser tous les canaux de communication et les leviers qui sont à notre disposition pour essayer de recruter. Il y a des fois où ça marche, il y a des fois où c'est difficile. On regarde également le recrutement hors Québec!», a-t-elle martelé.

Le CISSS aura beaucoup de pain sur la planche au cours des prochaines semaines.

Spurce: http://cimt.teleinterrives.com/nouvelle-alaune_Au_tour_des_soins_de_proximite_de_Pohenegamook_d_inquieter-34056 

Les Cartonfolies, c'est MON festival.

cartonfoliesLe festival Les Cartonfolies a dévoilé la programmation de sa 17ème édition qui se déroulera du 23 au 25 juin 2017 au Parc Clair-Soleil, à Témiscouata-sur-le-lac, secteur Cabano. Comme à son habitude, l'équipe a mis en place une programmation variée mêlant de nombreuses activités pour enfants, des spectacles, des épreuves sportives et amusantes tout en conservant sa signature : le carton. Plusieurs nouveautés sauront surprendre les festivaliers.

Du côté des spectacles, en ouverture des festivités, Beat Trip se produira sur la scène Desjardins à 20h30, suivi d'un hommage à Métallica, Deathallica. Le lendemain dès 10h30, spectacle de Bill Bestiole pour un public de tout âge. Nous aurons en nouveauté un 5 à 7, souper-spectacle de Violon-up avec Côtes levées de Pat BBQ et marché des artisans. Vous pourrez ensuite assister à la performance du Stage-Band de Cabano pour terminer avec Alain François, juste après nos traditionnels feux d'artifice Cascades.

Durant la fin de semaine, les festivaliers auront l'embarra du choix pour participer à nos activités. Samedi à 13h30, une activité incontournable, les Carton-Nages, suivit des Carton-Fort pour une deuxième année avec une formule améliorée : vous pourrez assister à une démonstration d'hommes forts de niveau professionnelle. Dimanche, la journée débute dès 08h00 avec le Demi-Marathon du Carton JA St-Pierre, en collaboration avec la Fondation de la persévérance scolaire. Toujours offert, les distances de 5km, 10km et le 21km, en plus de la course de 2km pour enfants à 11h30. Une nouveauté cette année, vous pourrez faire laissait du Cross-fit FM 107 par une épreuve amicale de 3 min. accessible à tous. Enfin, tournoi de volley-ball et danse en ligne de Micheline et Jean.

En tout temps, vous avez accès à une multitude de jeux gonflables de la Capitale en fête, le village des enfants Mc Donald sous la thématique des bestioles, une masse d'hommes forts et enfants, mur d'escalade, Euro-bungee, jeux de kermesse et petit train.

Les laissez-passer Adulte de 13 ans et plus seront en prévente jusqu'au 15 juin à 15h, en rabais à 20$. En vente sur le site des cartonfolies à www.cartonfolies.com et chez les marchands participants. Pour tous les détails, procurez-vous le dépliant de programmation ou consultez le site web. Comme l'an passé, l'accès au site sera gratuit pour la journée du dimanche.

Cet événement est rendu possible grâce à la précieuse collaboration de Cascades, la ville de Témiscouata sur le Lac et de Tourisme Québec.

DESCENTE DE LA RIVIÈRE ST-FRANÇOIS

LOgo Pohénégamook 2015RiviereBleue-2CouleursPohénégamook-  La Ville de Pohénégamook et la Municipalité de Rivière-Bleue sont fières de vous inviter, le dimanche 4 juin, à participer à la 12e édition annuelle de la descente de la rivière Saint-François. La Saint-François sert de frontière entre le Canada et les États-Unis, de Pohénégamook jusqu'à Rivière-Bleue. Le départ a lieu vers 9h au petit pont international à Pohénégamook (Parc de la Frontière). On demande aux participants d'être sur place dès 8 h pour organiser le retour.

Les fiches d'inscription sont disponibles à l'adresse courriel suivante : loisirs.tourisme@pohenegamook.net. Le coût d'inscription est de 20 $ par personne avec le transport. Pour plus d'informations 418-863-7722 poste 4105 ou 418-893-2649.

Cette descente de rivière est rendue possible grâce à la collaboration de Pohénégamook Santé Plein Air 2.0, qui fournit le guide. Sillonner la Route touristique des Frontières, c'est de l'aventure, grandeur nature. À vos pagaies !

Un nouveau camion et bientôt une nouvelle caserne

caserneLe Service incendie de Saint-Louis-du-Ha! Ha! et Saint-Elzéar-de-Témiscouata vient de recevoir son nouveau camion-citerne, acheté au cout de 387 000 $. De plus vers la fin de l’année 2017, on espère bien débuter les travaux de construction d’une nouvelle caserne, un investissement de 2 500 000 $.

Le 10 mai dernier, Info Dimanche a rencontré Sonia Larrivée, mairesse, et Michaël Morin, chef-pompier, pour parler de ces nouveautés. Concernant le camion-citerne et tout le matériel roulant, notez que la Municipalité de Saint-Elzéar-de-Témiscouata paie 25 % des couts d'acquisition. «Notre ancien camion ne répondait plus aux normes», a mentionné M. Morin.

La brigade de pompiers a également à sa disposition un camion-autopompe acquis en 2006 et une unité d'urgence comprenant un poste de commandement achetée en 2013 pour 225 000 $. On a aussi renouvelé le système de communication pour le mettre au numérique, une facture de 10 000 $.

Le Service incendie peut compter sur 21 pompiers volontaires dont deux provenant de Saint-Elzéar. Dix-sept d'entre eux ont suivi leur formation de niveau 1, les quatre autres sont en voie de la compléter. En 2016, la brigade a accueilli une première femme dans ses rangs. Elle compte six officiers. Quant au chef-pompier, il est engagé 10 heures par semaine pour s'assurer que son équipe est prête à intervenir en tout temps.

LA NOUVELLE CASERNE

La Municipalité de Saint-Louis-du-Ha! Ha! est dans l'attente d'une réponse du gouvernement du Québec pour son projet de nouvelle caserne dont le cout de réalisation est évalué à 2,5 M$. L'aide financière accordée par Québec pour ce genre de projet est au minimum de 65 %. «Nous en espérons davantage. Je peux cependant rassurer les citoyens, il n'y aura pas d'augmentation de taxe en lien avec ce projet. L'argent nécessaire sera pris à même les redevances des éoliennes», a expliqué Mme Larrivée. On espère pouvoir commencer les travaux vers le mois de novembre prochain pour les poursuivre au cours de l'hiver. Le déménagement du matériel se fera donc en 2018.

«Notre caserne actuelle ne répond plus aux normes. Ça prend notamment six pieds entre les camions et nous en avons que deux», a noté le chef-pompier. On y trouvera également tout ce qu'il faut pour effectuer la désinfection. Le nouveau bâtiment, qui sera construit au coin des rues Madgin et Raymond sur le bord de l'autoroute 85, comprendra aussi un poste de coordination municipale en situation de crise, une génératrice et une tour solaire afin d'assurer de l'électricité en tout temps.

ROUTE 185

Parmi les interventions effectuées par le Service incendie, il y a les accidents sur le réseau routier. Sa municipalité vivant encore les deux réalités de l'autoroute Claude-Béchard et la route 185, Michaël Morin nous a indiqué que dans une année seulement, sa brigade pouvait être appelée à intervenir une quinzaine de fois sur la route 185 comparativement à une seule occasion pour la portion transformée en autoroute 85. Rappelons que les travaux sur le terrain pour construire l'autoroute 85, le tronçon de Saint-Louis-du-Ha! Ha! à Saint-Antonin, vont débuter en 2018.

SONIA LARRIVÉE VEUT RESTER

«Nous avons fait beaucoup d'avancées dans la municipalité, le Service incendie en est un bel exemple. J'ai encore des projets, c'est pourquoi je vais me représenter au poste de maire en vue de l'élection municipale du 5 novembre 2017», a mentionné Sonia Larrivée

Photo: Mario Pelletier: La mairesse Sonia Larrivée et le chef-pompier Michaël Morin devant le nouveau camion-citerne. 

Source: http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/312674/un-nouveau-camion-et-bientot-une-nouvelle-caserne 

Marche pour l'Alzheimer : Des nouvelles du Témiscouata.

azhemerTémiscouata-sur-le-Lac - La Société Alzheimer du Bas-Saint-Laurent tiendra deux marches sur le territoire du Témiscouata le 28 mai prochain. Voici l'horaire et les lieux de chacune des marches. Les marcheurs doivent s'inscrire au coût de 10 $ sur place, la journée de la marche.

Témiscouata-sur-le-Lac, parc Clair Soleil (vente de livres usagés sur place)
12h45 - Inscription des marcheurs
13h15 - Mot de bienvenue
13h30 - Départ de la marche
14h30 - Prix de présences
15h00 – Fin de l'activité

Pohénégamook, gymnase de Sully
14h45- Inscription des marcheurs
15h15- Mot de bienvenue
15h20- Départ de la marche
16h30- Prix de présences
17h00- Fin de l'activité

Ne manquez pas le spectacle-bénéfice qui aura lieu samedi le 3 juin au centre culturel Georges Deschênes de Dégelis à 19h30. Pour l'occasion, plusieurs artistes qui ont marqué la scène lors du tournage des soirées canadiennes de 1974 à Dégelis, ainsi que pendant les 42 années des Music-Hall de l'école polyvalente, se retrouveront afin de vous présenter le spectacle « Je me souviens de mes artistes locaux ». Tout l'argent amassé lors de cette soirée sera ajouté au total de la Marche 2017.

Pour plus d'information, veuillez contacter Annie Desrosiers au 418-894-6929 ou par courriel à optionloisirs@live.ca

Le centre d'archives du Témiscouata en assemblée générale annuelle

centre darchivesTémiscouata-sur-le-Lac-Le Centre d'archives du Témiscouata était en assemblée générale annuelle le 10 mai dernier.

Les grandes lignes de ces assises annuelles ont tourné autour du rapport financier, du rapport d'activité de l'organisme et des élections. « Bien que peu de choses sortant de l'ordinaire pour un centre d'archives, le contenu est grandement surprenant de par la qualité et la quantité de travail effectué par les administrateurs et le personnel » affirme le directeur général Gaston Pelletier.

Il faut alors souligner que pour l'organisme, cette première année était remplie de défi. Construction de ses nouveaux locaux, déménagement de ses fonds d'archives, engagement d'une archiviste et mise en place des activités du centre. Un gros défi mais combien bien réussi selon le président Bélanger.

Au cours de la même année, notre organisme a ajouté à sa collection 15 nouveaux fonds d'archives très intéressants; portant le tout à un total de 26. Parmi ceux-ci, on retrouve entre autres les Fonds de la Fondation Jean-Philippe Cyr, du journal Le Touladi, de Bertrand Landry et de TVCT.

Afin de mettre en valeur ses fonds, une exposition a également vu le jour soit celle des photographies de Mgr Jean-Phillipe Cyr qui loge actuellement dans les locaux du Centre d'archives.

L'assemblée s'est terminée par l'élection de ses administrateurs. Formeront le prochain conseil d'administration : mesdames Andrée-Barbara Dumas, Jocelyne Dionne, Marie Caron et Laurette Beaulieu. S'ajoutent au groupe : messieurs Charles-Aimé Bélanger, David Robert et Richard Dubé.

La Journée de la résistance et de la fierté rurale se tiendra à Notre-Dame-du-Lac

affiche-resistanceEsprit-Saint- La Journée de la résistance et de la fierté rurale se tiendra à Notre-Dame-du-Lac. Le Centre des Opérations dignité d'Esprit-Saint est fier d'annoncer la tenue de la 11e édition de la Journée de la résistance et de la fierté rurale. Le tout aura lieu le dimanche 21 mai prochain au Beaulieu culturel du Témiscouata (Témiscouata-sur-le-Lac, secteur Notre-Dame-du-Lac) dès 14h.
Au programme : Extrait de la pièce de théâtre Cabano, PQ qui met en valeur les évènements locaux d'octobre 1970. Suivront ensuite un témoignage et des anecdotes de Jean-Martin Leclerc, un acteur clé du mouvement de l'époque.
Un souper-bénéfice au profit du COD suivra sur place à compter de 17h. Au menu : potage de carottes au curry, boulettes de porc à la coriandre, miel et curry servi sur lit de riz accompagnés de légumes et salades. Pour dessert : gâteau aux épices et glaçage au fromage à la crème.
Dès 19h, suivront la première du spectacle Le fil de mémoire de la conteuse professionnelle de réputation internationale, Danielle Brabant. Le tout a été créé à la demande du COD au sujet de l'héritage des Opérations dignité.
Toute la population, régionale notamment, est invitée à cet évènement unique au Québec à l'image du mouvement social des Opérations dignité, de son centre d'interprétation et de la puissante vitalité socioéconomique du Bas-Saint-Laurent.
La Journée de la résistance et de la fierté rurale est une occasion de mettre en valeur la fierté des milieux ruraux du Bas-Saint-Laurent et du Québec à travers la présentation d'initiatives structurantes. Le coût est de 20$ par personne pour la journée (repas inclus) les droits d'entrée pour la première du
spectacle de 5$ pour les participants à la journée et 10$ pour les non-participants.

Renée Martel, la fille de son père. Plus qu'un rendez-vous...un événement!

RM - La fille de son pereDégelis –Complice de vos découvertes, Les4scènes, diffuseur culturel de Témiscouata, présente mardi 27 juin 2017 à 20 h au Centre culturel Léopold-Plante de Pohénégamook, Renée Martel.
En 65 ans de carrière, Renée Martel a rejoint toutes les générations par sa musique, et sa voix qui ne manquent jamais d’émouvoir. Ce spectacle acoustique est une occasion unique de l’entendre comme on ne l’a jamais entendue. Accompagnée de deux musiciens, elle livre en toute intimité les chansons de son album La fille de son père, consacré au répertoire de son illustre père, ainsi que ses incontournables succès.
Pour information et réservation, communiquez au : 418 853-2380, poste 206 ou au numéro sans frais 1 877 334 2345, poste 206. Visitez notre site Internet au www.les4scenes.com ou notre page Facebook.
Les 4 scènes en bref : Les 4 scènes, organisme à but non lucratif et diffuseur de spectacles professionnels au Témiscouata, diffuse sa programmation dans les salles de Dégelis, Pohénégamook et Témiscouata-sur-le-Lac.

Les 4 scènes 1

Aidez Rivière-Bleue à séduire Jérôme Couture les 20 et 21 mai prochain

RiviereBleue-2CouleursRivière-Bleue– La populaire émission La Petite Séduction sera de passage à Rivière-Bleue les 19, 20 et 21 mai prochain avec Jérôme Couture comme artiste invité.

L'opération charme prévue à Rivière-Bleue demandera la participation de nombreuses foules. Vous êtes donc tous invités à vous joindre à nous pour un ou l'autre des moments de tournage.

L'accueil et la première rencontre avec Jérôme se fera le 20 mai à 8h45 à la Vieille Gare. Suivra, en après-midi un moment pour revivre notre fameux festival à 12h50 dans la rue des Pins Est. Le 21 mai, vous êtes conviés à la Chapelle du Pied-du-Lac, dès 8h30 pour un moment de grande émotion. Ensuite, vous pourrez assister au Défi de Dany dès 11h35 au Parc Simard et le tournage se terminera par la fête finale prévue à 15h20 dans le stationnement de l'église.

Un moment pour rencontrer l'animateur Dany Turcotte et notre artiste invité Jérôme Couture est prévu à la fin de chacun des moments de tournage. Profitez-en pour prendre des photos ou faire signer des autographes !

Afin d'assurer la sécurité de tous et de faciliter de travail de l'équipe de production, certaines rues devront être fermées à la circulation. Des voies de contournement ainsi que des stationnements sont prévus. Toutes les informations se retrouvent au www.riviere-bleue.ca . Prière de bien vouloir respecter les consignes afin d'assurer le bon déroulement du tournage.

On vous attend à Rivière-Bleue les 20 et 21 mai prochain pour découvrir notre Municipalité sous un autre œil !

Le Grand McDon remet 30 000 $

Mc DoLe mercredi 10 mai dernier a eu lieu, au restaurant McDonald’s de La Pocatière, la remise de chèques aux cinq organismes du Kamouraska bénéficiaires du Grand McDon 2017.

Ils se sont partagé un montant de 20 000 $, auquel s’ajoute une somme de 10 000 $ pour le Manoir Ronald McDonald’s de Québec, dont les familles du Bas-Saint-Laurent sont la principale clientèle. Cette somme de 30 000 $ avait été amassée par le restaurant de La Pocatière. Pour l’ensemble du KRTB, 70 000 $ avait été amassé.

C’est M. Pierre Dubillard, propriétaire des restaurants McDonald’s de La Pocatière, Rivière-du-Loup et Témiscouata-sur-le-Lac qui a remis les chèques aux représentants des organismes.

Ainsi, l’Association pocatoise des personnes handicapées et l’Association des personnes handicapées de Kamouraska-Est ont reçu chacune un montant de 4 000 $.

La Fondation de l’École Polyvalente La Pocatière, la Fondation André-Côté, la Fondation de l’Hôpital Notre-Dame-de-Fatima et Leucan La Pocatière ont reçu chacun 3 000 $.

Victime d'innondations majeures, il y a maintenant deux ans, la ville de Pohénégamook rappelle le Gouvernement du Québec à ses responsabilités

LOgo Pohénégamook 2015« Les inondations des derniers jours au Québec nous rappellent le film d'horreur dans lequel nous avons nous-mêmes joué il y a deux ans et pour lequel nous attendons toujours d'être compensés par le gouvernement. Les populations touchées ces derniers jours ont tout notre soutien et nous rappelons au gouvernement que de promettre aux gens de les aider est une chose, mais que l'important est de le faire. » Louise Labonté, mairesse de Pohénégamook

Pohénégamook- C'est en ces mots que la mairesse de Pohénégamook, madame Louise Labonté, a lancé un point de presse pour rendre public le dernier cri du coeur des élus de sa municipalité à l'égard des factures toujours impayées par le gouvernement du Québec par suite des inondations de 2015. Au nom de leurs citoyens, les élus de Pohénégamook dénoncent l'interminable lenteur du gouvernement dans le dossier du remboursement des dommages causés par les pluies catastrophiques de juillet 2015. Presque deux ans après l'événement, un maigre 30 % de la réclamation a été remboursé par la Sécurité civile en tant qu'aide de dernier recours, obligeant la municipalité à des acrobaties financières supportées uniquement par ses concitoyens. Les travaux de réfection se chiffrent actuellement à 3,436,800 $. 

Rappelons que le 21 juillet 2015 des pluies torrentielles de l'ordre de 100 mm sont tombées en moins de 24 heures, dont 50 mm entre midi et 13 h, causant des ruptures de routes et des inondations entraînant l'évacuation de plus de 75 résidences. Les dommages au niveau des infrastructures municipales ont obligé la fermeture de nombreuses routes. Au niveau privé, la démolition de certaines résidences en a résulté.

La mairesse Louise Labonté dénonce la situation : « Le poids financier des réparations que la Ville doit supporter en conséquence des inondations de 2015 atteint un plafond historique, à la limite des capacités de payer de nos citoyens, et repose sur leurs seules épaules. C'est inadmissible ! » Le Conseil municipal a résolu de sommer le gouvernement de respecter ses engagements en soldant les comptes en souffrance et en garantissant les fonds nécessaires qui permettront de résoudre le problème récurrent des inondations qui dégradent les infrastructures de la Ville et minent ses efforts de développement social et économique.
À eux seuls, les intérêts courus sur les emprunts d'urgence contractés par la Ville en attendant l'aide gouvernementale atteignent aujourd'hui plus de 25,000$. Les citoyens en ont assez. Certains font valoir leurs droits par voie légale et le recouvrement des taxes devient difficile. « Je félicite le Premier ministre et les membres de son gouvernement qui sont allés réconforter les victimes des inondations au centre et à l'ouest du Québec. Mais je lui rappelle que nous
aussi avons subi des dommages importants de même nature il y a maintenant près de deux ans et que, malgré les engagements du ministre responsable de notre région, nous attendons toujours l'aide promise chez nous. », a déclaré madame Labonté.

Aussi, lors de sa séance régulière du 1er mai dernier, le Conseil municipal a résolu de demander au gouvernement de respecter ses engagements et de solder à très court terme les comptes impayés dans le dossier des inondations qui ont infligé la municipalité. Il réclame en outre que le gouvernement garantisse à la Ville, tel qu'il lui a été promis, les fonds nécessaires afin de solutionner définitivement le problème récurrent qui dégrade ses infrastructures et mine ainsi ses efforts de développement social et économique. Enfin, le Conseil demande au gouvernement du Québec de soutenir la Ville dans ses efforts de développement socioéconomique en supportant les projets mis de l'avant.

Pendant que le gouvernement tarde à remplir ses engagements, la municipalité s'occupe à obtenir le soutien des municipalités et des MRC environnantes. « La MRC du Témiscouata ainsi que nos collègues des villes avoisinantes sont solidaires, de dire Madame Labonté. Notre cause est aussi la leur. Ce qui se passe chez nous peut aussi avoir des répercussions chez eux.

Ensemble, il faut faire le poids face à un appareil gouvernemental inerte et qui refuse d'entendre qu'en cas de sinistre, refaire des infrastructures qui résisteront dans le futur à de semblables situations, c'est de la prévention bien placée. »
À propos de Pohénégamook
Ville de la MRC de Témiscouata, Pohénégamook est située à la frontière du Québec, des États-Unis et du Nouveau-Brunswick et compte une population d'environ 2500 habitants. La ville se distingue économiquement par ses opérations agro-alimentaires et forestières, de même que par
son offre touristique. Pohénégamook est née en 1973 de la fusion des municipalités de Sully, Estcourt et St-Eleuthère.

Une pièce de théâtre CIRCUS MINIMUS présentée par le Comité culturel Les 4 Scènes

Photo 4Dégelis –Complice de vos découvertes, Les4scènes, diffuseur culturel de Témiscouata, présente le samedi 10 juin 2017 au BeauLieu culturel du Témiscouata, la pièce de théâtre CIRCUS MINIMUS. Un texte signé par Christian Bégin.

Dans la pathétique roulotte qui leur sert de loge et de maison, un clown et un homme-canon, liés par l'amour et la haine, le rêve et le sommeil opaque, par l'amitié des soldats, par la rage des croyants, par la poésie du malheur simple, par hasard un peu aussi, se disent adieu. Un huis clos. Deux personnages. Une nuit. Et un petit matin. Des tableaux, des ellipses, des silences et des rires écorchés et tonitruants. Des souvenirs à la fenêtre, des jokes de cul et des paroles en l'air, des silences à nouveau, les échos de la fête dehors, la musique qui vient de loin, les adieux maladroits parce que trop difficiles et pour finir : un coup de canon....Venez rencontrer Christian Bégin!!

Pour information et réservation, communiquez au : 418 853-2380, poste 206 ou au numéro sans frais 1 877 334 2345, poste 206. Visitez notre site Internet au www.les4scenes.com ou notre page Facebook.

Les 4 scènes en bref : Les 4 scènes, organisme à but non lucratif et diffuseur de spectacles professionnels au Témiscouata, diffuse sa programmation dans les salles de Dégelis, Pohénégamook et Témiscouata-sur-le-Lac.

Les 4 scènes 1

La Culture en bouchées présente Au-delà de... de Sophie Bossé

Affiche Sophie BosseTémiscouata-sur-le-Lac– C'est avec grand plaisir que Le Café du BeauLieu invite la population au prochain événement La Culture en bouchées, le vendredi 26 mai 2017, dès 17h. Cette manifestation culturelle intergénérationnelle favorisant les rencontres et les échanges propose de savoureuses bouchées cuisinées avec des produits régionaux. L'événement souligne également le vernissage des œuvres de madame Sophie Bossé, artiste peinte originaire de Rivière-Bleue, ses œuvres seront exposées à l'intérieur de l'espace café du BeauLieu Culturel. Les personnes intéressées pourront par la suite apprécier l'exposition Au-delà de... jusqu'au 13 juillet 2017. À partir de 18 h, l'entrée est gratuite. La soirée se poursuivra dès 20 h avec la comédie musicale Don Juan par la troupe (Entre Parenthèses).

Présentation de l'artiste
Sophie Bossé est une artiste connectée à sa nature intérieure, à sa quête personnelle d'identité et à sa soif de véracité. Artiste autodidacte depuis déjà 30 ans, ses créations en équilibre entre le réalisme et l'abstrait incitent à observer une lecture multiple des traits et des magnifiques couleurs qui représentent force et douceur à la fois. Au-delà de... présente une exposition qui traduit bien sa personnalité. Ses œuvres récentes témoignent des aléas d'un long chemin. En effet, ces dernières expérimentations nous transportent dans un univers authentique, sans détour et expressif. Les œuvres semblent porter les marques émotives d'une vie invitant à un questionnement intérieur qui surpasse le réalisme. Acolytes des tempêtes intérieures, Au-delà de... a permis de canaliser une énergie troublée, d'épancher la soif d'indépendance et de donner un sens à la vie. La peinture de Sophie Bossé démontre ce lien toujours renouvelé avec l'enfance, dans son expression la plus primaire et la plus forte. Les visiteuses et les visiteurs pourront ainsi apprécier l'exposition Un clin d'œil sur le Témiscouata jusqu'au 13 juillet 2017.
Bienvenue à toutes et tous!

Adresse : 2448, rue Commerciale Sud, à Témiscouata-sur-le-Lac
Pour information : info@blct.ca ou 418 899-BLCT (2528)

Classique de golf annuel de la Chambre de commerce du Témiscouata

Logo nouveauLa Chambre de commerce du Témiscouata vous invite à son Classique golf annuel regroupant les principaux acteurs du monde des Affaires ; joignez-vous à nous et venez tisser des liens d'affaires avec nos entrepreneur( e)s de la région.

Au programme, un tournoi de golf avec des activités spéciales sur différents trous, un délicieux cocktail Après-golf, et plusieurs prix de présence.
Nous espérons que vous n'avez pas perdu votre touche durant l'hiver, puisque le Trophée du Classique de la CCT n'attend qu'à être soulevée par le meilleur quatuor de la journée.
Avez-vous ce qu'il faut dans votre sac pour remporter le trophée à votre tour ?
Le nombre de places est limité à seulement 144 donc faites vite pour réserver vos billets car ils s'envolent rapidement et nous comptons sur votre présence.


CHAMBRE DE COMMERCE DU TÉMISCOUATA   

Cellulaire :  418 714-2263   

Courriel : info@cctemiscouata.com   

Saint-Louis-du-Ha! Ha! : Le centre de rénovation Ace Distribution Rioux ouvre ses portes (InfoDimanche)

ACELe centre de rénovation Distribution Rioux de Saint-Louis-du-Ha! Ha! affiche maintenant la bannière Ace dans ses nouveaux locaux situés au 136 rue de la VTL. Les propriétaires, Guy Rioux et Marie-Francine Pelletier, avaient acheté l'ancien bâtiment Peterbilt.

«Notre espace triple, cela nous permettra d'ajouter les matériaux de construction à notre offre», avait mentionné Guy Rioux à Info Dimanche à propos de ce projet d'expansion. Ce changement majeur a nécessité un investissement de 750 000 $.

Pour ce qui est de la superficie de la quincaillerie, elle est passée de 1800 à 4800 pieds carrés. L'espace total de tout le commerce est de plus de 12 000 pieds carrés et la partie intérieure des matériaux de construction est chauffée. On note également une cour à bois de 25 000 pieds carrés.

«La croissance du magasin signifie qu'ils ont créé 12 nouveaux emplois et ils s'attendent à en créer 15 pendant la haute saison», a déclaré Mark Blouin, le directeur du développement des entreprises chez Ace Canada. La gamme de produits clés comporte des articles de peinture, de pelouse et jardin, de quincaillerie, d'électricité, de plomberie, ainsi que de bois d'œuvre et de matériaux de construction.

source: http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/312669/saint-louis-du-ha-ha-le-centre-de-renovation-ace-distribution-rioux-ouvre-ses-portes 

Corégone: le financement doit être attaché d'ici 20 jours (CIMT)

coregone2-3914hÀ l'aube de la période estivale, on se demande encore si le Corégone sera en opération cet été. La Corporation de la Traverse du Lac Témiscouata est toujours en attente du financement de la part du gouvernement provincial.

«S'il n'y a pas un sous sur la table au début juin, on ne part pas. On ne peut pas partir le bateau», affirme la président de la corporation, Annette Rousseau. Ça ne peut être plus clair : si Québec ne débloque pas l'argent nécessaire d'ici là, le Corégone restera à quai le 24 juin prochain. «Il faut tout préparer le bateau pour le partir, après ça on n'a aucun engagement», explique Mme. Rousseau. «Nos employés ils sont là, ils attendent. S'ils se trouvent de l'ouvrage ailleurs, nous serons mal pris», poursuit le vice-président de l'organisme, Albert Lebel.

La Corporation de la Traverse du Lac Témiscouata attend 100 000 dollars pour les opérations de 2017, et le même montant pour 2016 puisqu'aucun chèque n'a été émis par Québec la saison dernière. C'est grâce au financement des partenaires locaux que le Corégone a pu terminer l'année 2016. «Pour la prochaine saison, tant et aussi longtemps que le gouvernement ne fait pas les versements, on ne pourra pas nous s'engager à en donner», avise Guylaine Sirois, préfet de la MRC de Témiscouata.

En 2014, Jean D'Amour avait fait de ce dossier une de ses promesses phares. Son règlement est toujours espéré, trois ans plus tard. «On s'apprête à donner une réponse dans les meilleurs délais, assure M. D'Amour. Deuxièmement, ce que je veux éviter c'est qu'on ait un déficit à chaque année. Ce n'est pas normal qu'on ait un manque à gagner de 80 000 à 100 000 dollars par année. Je veux assurer la pérennité du service.»

Les élus des deux municipalités directement concernées tiennent au service. «C'est important pour la municipalité, c'est important pour la MRC, c'est important pour le tourisme», énumère la mairesse de Saint-Juste-du-Lac, Céline Dubé-Ouellet. «Il faut considérer ce service-là comme un service essentiel à introduire dans une programmation. C'est ce qu'on souhaite», ajoute son homologue de Témiscouata-sur-le-Lac, Gilles Garon.

Les acteurs locaux réitèrent leur confiance envers leur député-ministre, tout en mentionnant que le temps commence à presser.

source: http://cimt.teleinterrives.com/nouvelle-alaune_Coregone_le_financement_doit_etre_attache_d_ici_20_jours-33893

La MRC de Témiscouata lance une invitation aux gens des régions voisines à venir vivre Le Tremplin.

MRC Temiscouata regulierTémiscouata-sur-le-Lac-. La MRC de Témiscouata est fière d'être associée au Tremplin, le festival de la chanson et de l'humour à titre de « Partenaire prestige ». À l'approche de la 18e édition qui se tiendra du 16 mai au 22 mai prochain, madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC, lance une invitation toute spéciale aux gens du Témiscouata, des régions voisines du Bas-Saint-Laurent, du Nouveau-Brunswick et du Maine. « La notoriété et le rayonnement de ce concours fait notre fierté. Des artistes de renom y ont fait leurs débuts» mentionne madame Sirois. « Pour le public, quel immense plaisir de découvrir de nouveaux talents et d'assister à des spectacles de grande qualité! Je vous invite à prendre part à cette belle fête artistique mettant en lumière la relève en chanson et en humour. »

Les participants bénéficient tout au long de leur séjour de formations par des artistes professionnels en plus de vivre une expérience de scène inoubliable et de faire des rencontres enrichissantes. Madame Sirois remercie chaleureusement les membres du Conseil d'administration de même que tous les collaborateurs et bénévoles pour la passion et l'énergie qu'ils déploient, des ingrédients magiques dans la recette gagnante de cet événement! Aux porte-paroles, formateurs, partenaires, participants ainsi qu'aux visiteurs, elle souhaite la plus cordiale des bienvenues dans la magnifique région du Témiscouata.

S'ajoutent aux 6 spectacles présentés en 5 jours, divers rendez-vous musicaux tout au long de la semaine un peu partout au Témiscouata. Voyez la programmation complète sur le site : www.festivalletremplin.com/programmation .

En soutien au Tremplin depuis sa création, la MRC de Témiscouata s'est engagée en décembre dernier à bonifier sa participation financière en versant 20 000$ pour chacune des trois prochaines années. Par cet appui significatif, le Conseil de la MRC reconnaît l'unicité de l'événement au plan culturel et régional de même que sa renommée nationale.

Victime d'innondations majeures il y a maintenant deux ans, la Ville de Pohénéghamook rappelle le Gouvernement du Québec à ses responsabilités

LOgo Pohénégamook 2015« Les inondations des derniers jours au Québec nous rappellent le film d'horreur dans lequel nous avons nous-mêmes joué il y a deux ans et pour lequel nous attendons toujours d'être compensés par le gouvernement. Les populations touchées ces derniers jours ont tout notre soutien et nous rappelons au gouvernement que de promettre aux gens de les aider est une chose, mais que l'important est de le faire. » Louise Labonté, mairesse de Pohénégamook

Pohénégamook- C'est en ces mots que la mairesse de Pohénégamook, madame Louise Labonté, a lancé un point de presse pour rendre public le dernier cri du cœur des élus de sa municipalité à l'égard des factures toujours impayées par le gouvernement du Québec par suite des inondations de 2015. Au nom de leurs citoyens, les élus de Pohénégamook dénoncent l'interminable lenteur du gouvernement dans le dossier du remboursement des dommages causés par les pluies catastrophiques de juillet 2015.

Presque deux ans après l'événement, un maigre 30 % de la réclamation a été remboursé par la Sécurité civile en tant qu'aide de dernier recours, obligeant la municipalité à des acrobaties financières supportées uniquement par ses concitoyens. Les travaux de réfection se chiffrent actuellement à 3,436,800 $.

Rappelons que le 21 juillet 2015 des pluies torrentielles de l'ordre de 100 mm sont tombées en moins de 24 heures, dont 50 mm entre midi et 13 h, causant des ruptures de routes et des inondations entraînant l'évacuation de plus de 75 résidences. Les dommages au niveau des infrastructures municipales ont obligé la fermeture de nombreuses routes. Au niveau privé, la démolition de certaines résidences en a résulté.

La mairesse Louise Labonté dénonce la situation : « Le poids financier des réparations que la Ville doit supporter en conséquence des inondations de 2015 atteint un plafond historique, à la limite des capacités de payer de nos citoyens, et repose sur leurs seules épaules. C'est inadmissible ! » Le Conseil municipal a résolu de sommer le gouvernement de respecter ses engagements en soldant les comptes en souffrance et en garantissant les fonds nécessaires qui permettront de résoudre le problème récurrent des inondations qui dégradent les infrastructures de la Ville et minent ses efforts de développement social et économique. 

À eux seuls, les intérêts courus sur les emprunts d'urgence contractés par la Ville en attendant l'aide gouvernementale atteignent aujourd'hui plus de 25,000$. Les citoyens en ont assez. Certains font valoir leurs droits par voie légale et le recouvrement des taxes devient difficile. « Je félicite le Premier ministre et les membres de son gouvernement qui sont allés réconforter les victimes des inondations au centre et à l'ouest du Québec. Mais je lui rappelle que nous aussi avons subi des dommages importants de même nature il y a maintenant près de deux ans et que, malgré les engagements du ministre responsable de notre région, nous attendons toujours l'aide promise chez nous. », a déclaré madame Labonté. Aussi, lors de sa séance régulière du 1er mai dernier, le Conseil municipal a résolu de demander au gouvernement de respecter ses engagements et de solder à très court terme les comptes impayés dans le dossier des inondations qui ont infligé la municipalité. Il réclame en outre que le gouvernement garantisse à la Ville, tel qu'il lui a été promis, les fonds nécessaires afin de solutionner définitivement le problème récurrent qui dégrade ses infrastructures et mine ainsi ses efforts de développement social et économique.

Enfin, le Conseil demande au gouvernement du Québec de soutenir la Ville dans ses efforts de développement socioéconomique en supportant les projets mis de l'avant. Pendant que le gouvernement tarde à remplir ses engagements, la municipalité s'occupe à obtenir le soutien des municipalités et des MRC environnantes. « La MRC du Témiscouata ainsi que nos collègues des villes avoisinantes sont solidaires, de dire Madame Labonté. Notre cause est aussi la leur. Ce qui se passe chez nous peut aussi avoir des répercussions chez eux. Ensemble, il faut faire le poids face à un appareil gouvernemental inerte et qui refuse d'entendre qu'en cas de sinistre, refaire des infrastructures qui résisteront dans le futur à de semblables situations, c'est de la prévention bien placée. »

À propos de Pohénégamook

Ville de la MRC de Témiscouata, Pohénégamook est située à la frontière du Québec, des ÉtatsUnis et du Nouveau-Brunswick et compte une population d'environ 2500 habitants. La ville se distingue économiquement par ses opérations agro-alimentaires et forestières, de même que par son offre touristique. Pohénégamook est née en 1973 de la fusion des municipalités de Sully, Estcourt et St-Eleuthère. -

VICTIME D’INONDATIONS MAJEURES IL Y A MAINTENANT DEUX ANS, LA VILLE DE POHÉNÉGAMOOK RAPPELLE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC À SES RESPONSABILITÉS « Les inondations des derniers jours au Québec nous rappellent le film d’horreur dans lequel nous avons nous-mêmes joué il y a deux ans et pour lequel nous attendons toujours d’être compensés par le gouvernement. Les populations touchées ces derniers jours ont tout notre soutien et nous rappelons au gouvernement que de promettre aux gens de les aider est une chose, mais que l’important est de le faire. » Louise Labonté, mairesse de Pohénégamook Pohénégamook, le 11 mai 2017. C’est en ces mots que la mairesse de Pohénégamook, madame Louise Labonté, a lancé un point de presse pour rendre public le dernier cri du cœur des élus de sa municipalité à l’égard des factures toujours impayées par le gouvernement du Québec par suite des inondations de 2015. Au nom de leurs citoyens, les élus de Pohénégamook dénoncent l’interminable lenteur du gouvernement dans le dossier du remboursement des dommages causés par les pluies catastrophiques de juillet 2015. Presque deux ans après l’événement, un maigre 30 % de la réclamation a été remboursé par la Sécurité civile en tant qu’aide de dernier recours, obligeant la municipalité à des acrobaties financières supportées uniquement par ses concitoyens. Les travaux de réfection se chiffrent actuellement à 3,436,800 $. Rappelons que le 21 juillet 2015 des pluies torrentielles de l’ordre de 100 mm sont tombées en moins de 24 heures, dont 50 mm entre midi et 13 h, causant des ruptures de routes et des inondations entraînant l’évacuation de plus de 75 résidences. Les dommages au niveau des infrastructures municipales ont obligé la fermeture de nombreuses routes. Au niveau privé, la démolition de certaines résidences en a résulté. La mairesse Louise Labonté dénonce la situation : « Le poids financier des réparations que la Ville doit supporter en conséquence des inondations de 2015 atteint un plafond historique, à la limite des capacités de payer de nos citoyens, et repose sur leurs seules épaules. C’est inadmissible ! » Le Conseil municipal a résolu de sommer le gouvernement de respecter ses engagements en soldant les comptes en souffrance et en garantissant les fonds nécessaires qui permettront de résoudre le problème récurrent des inondations qui dégradent les infrastructures de la Ville et minent ses efforts de développement social et économique. Page 2 À eux seuls, les intérêts courus sur les emprunts d’urgence contractés par la Ville en attendant l’aide gouvernementale atteignent aujourd’hui plus de 25,000$. Les citoyens en ont assez. Certains font valoir leurs droits par voie légale et le recouvrement des taxes devient difficile. « Je félicite le Premier ministre et les membres de son gouvernement qui sont allés réconforter les victimes des inondations au centre et à l’ouest du Québec. Mais je lui rappelle que nous aussi avons subi des dommages importants de même nature il y a maintenant près de deux ans et que, malgré les engagements du ministre responsable de notre région, nous attendons toujours l’aide promise chez nous. », a déclaré madame Labonté. Aussi, lors de sa séance régulière du 1er mai dernier, le Conseil municipal a résolu de demander au gouvernement de respecter ses engagements et de solder à très court terme les comptes impayés dans le dossier des inondations qui ont infligé la municipalité. Il réclame en outre que le gouvernement garantisse à la Ville, tel qu’il lui a été promis, les fonds nécessaires afin de solutionner définitivement le problème récurrent qui dégrade ses infrastructures et mine ainsi ses efforts de développement social et économique. Enfin, le Conseil demande au gouvernement du Québec de soutenir la Ville dans ses efforts de développement socioéconomique en supportant les projets mis de l’avant. Pendant que le gouvernement tarde à remplir ses engagements, la municipalité s’occupe à obtenir le soutien des municipalités et des MRC environnantes. « La MRC du Témiscouata ainsi que nos collègues des villes avoisinantes sont solidaires, de dire Madame Labonté. Notre cause est aussi la leur. Ce qui se passe chez nous peut aussi avoir des répercussions chez eux. Ensemble, il faut faire le poids face à un appareil gouvernemental inerte et qui refuse d’entendre qu’en cas de sinistre, refaire des infrastructures qui résisteront dans le futur à de semblables situations, c’est de la prévention bien placée. » À propos de Pohénégamook Ville de la MRC de Témiscouata, Pohénégamook est située à la frontière du Québec, des ÉtatsUnis et du Nouveau-Brunswick et compte une population d'environ 2500 habitants. La ville se distingue économiquement par ses opérations agro-alimentaires et forestières, de même que par son offre touristique. Pohénégamook est née en 1973 de la fusion des municipalités de Sully, Estcourt et St-Eleuthère. -

Plus de 30 rendez-vous pour découvrir les artistes du Tremplin du 16 au 21 mai!

Tremplin nouveau 1Dégelis- La 18e édition du Tremplin, le rendez-vous de la chanson et de l'humour de Dégelis, sera lancée ce lundi 15 mai avec l'arrivée des participants, du porte-parole et des formateurs. Du 16 au 21 mai, six spectacles différents seront présentés en plus des différentes vitrines mettant en vedette des artistes de la relève et des professionnels.

Les demi-finales seront présentées du 17 au 19 mai et la finale aura lieu le 21 mai. Le public pourra y découvrir 25 artistes de la relève. Ces soirées seront animées par le porte-parole de l'édition, Philippe Laprise, et se tiendront à Place Desjardins.

Marie-Claude St-Laurent, porte-parole jeunesse, animera le spectacle Zoom Trampoline mettant en vedette les 8 artistes de la catégorie Trampoline et sera présenté le samedi 20 mai en après-midi au Centre culturel Georges-Deschênes.

Lors du souper-gala-bénéfice présenté le samedi 20 mai à Place Desjardins, un repas 4 services sera servi et le public aura la chance d'assister au spectacle de Philippe Laprise. La première partie sera assurée par l'orchestre du Tremplin et leurs invités, soit Sylvie DesGroseilliers, Andréanne Roy, Catherine Grenier et Christian Poirier. Cet événement sera animé par Samuel Moreau, personnalité bien connue de la région. La soirée se poursuivra en musique et en danse dans une ambiance festive avec le DJ et animateur Maxime Lavoie « Dj Rainbow ».

Les billets pour assister à tous les spectacles sont en vente au bureau du Tremplin au 418 853-3233 ou au 1 877 334-3547, poste 203.

En nouveauté! Des vitrines d'artistes du Tremplin partout au Témiscouata!

Toujours dans l'objectif de régionaliser l'événement, le comité organisateur a choisi de présenter plusieurs activités sur le territoire de la MRC de Témiscouata tout au long de la semaine des festivités. En nouveauté cette année, des 5 à 7, des pique-niques et midis chantants ainsi que des vitrines d'artistes du Tremplin auront lieu dans différents commerces, écoles ou établissements de la MRC.

La programmation détaillée est disponible sur le site Internet au www.festivalletremplin.com. Pour connaître les dernières nouvelles, le nom des participants, les finalistes, les gagnants, les juges et les formateurs, tous les partenaires ou toute autre nouvelle, le public est invité à visiter le site Internet de l'événement et à le suivre sur sa page Facebook (www.facebook.com/LeTremplindeDegelis).

Le Témiscouata en musique

ingridLes scènes de Pohénégamook, Témiscouata-sur-le-Lac et Dégelis recevront encore une fois cette été une demi douzaine d'artistes appartenant à la tournée du Réseau des organisateurs de spectacles de l'est du Québec (ROSEQ), dont la Témiscouataine Ingrid St-Pierre, en plus de présenter la pièce de théâtre Circus Minimus, une production louperivoise du Théâtre du loup de Cambronne.

Ingrid St-Pierre est la co-porte-parole cette année du ROSEQ et présentera son spectacle Tokyo le 31 aout au BeauLieu culturel du Témiscouata à 20 h. Il s'agit du dernier concert de cette tournée dans la région avant le début de la saison automnale. Elle est devenue avec le temps l'une des auteures-compositeurs-interprètes les plus estimées du public québécois. Elle s'est fait connaitre pour sa chanson «Ficelles», présente sur son premier album en carrière, qui aborde avec tact et sincérité la maladie d'Alzheimer. «Tokyo» est son 3e album.

Le public pourra aussi voir la seule pièce de théâtre de la programmation des 4 scènes jusqu'à maintenant le 10 juin à 20 h au BeauLieu culturel du Témiscouata, Circus Minimus. Les rôles du clown et de l'homme-canon seront respectivement joués par Émile-Olivier Desgens et Marc-Olivier Dugas-Pelletier de Rivière-du-Loup. Le texte qu'ils interprèteront a été écrit par Christian Bégin. Ce dernier sera présent lors de la représentation pour échanger avec les spectateurs.

PROGRAMMATION ESTIVALE

Les spectacles du ROSEQ débuteront en force avec la présence de Michel Rivard au Bistro du Centre culturel Georges-Deschênes de Dégelis le 13 juin à 20 h. Il interprètera ses chansons coup de cœur de ses 40 dernières années.

Le 27 juin à 20h, Renée Martel montera sur la scène du Centre culturel Léopold-Plante de Pohénégamook. Elle sera en tournée acoustique avec deux musiciens et présentera les chansons de son père Marcel Martel et les pièces marquantes de son répertoire. Johannie Benoit assurera la première partie de ce spectacle.

Le groupe Bleu Jeans Bleu sera au Centre culturel Georges-Deschênes de Dégelis le 14 juillet à 20 h avec son folk coloré. On les connait pour leurs chansons «Vulnérable comme un bébé chat», et «J'te gâte all-dressed», qui tournent dans les radios commerciales.

Le 20 juillet, Laurence Jalbert et son protégé Tommy-Charles monteront sur la scène du BeauLieu culturel du Témiscouata à 20h, en formule acoustique et épurée.

Le 8 aout, David Thibault sera sur les planches de la salle de Pohénégamook à 20 h. Il y interprètera les plus grands succès de l'époque du rock and roll, dont certaines chansons d'Elvis Presley. L'auteur-compositeur-interprète Mathieu Lippé assurera la première partie de ce spectacle.

Le co-porte-parole du ROSEQ Pierre Flynn sera à Dégelis le 24 aout à 20 h avec un tout nouveau spectacle intitulé «Sur la terre», concocté ce printemps.

AUTOMNE

Dans le cadre de la programmation régulière, le public pourra assister aux spectacles de Matt Holubowski au BeauLieu culturel du Témiscouata à Témiscouata-sur-le-Lac le 23 septembre à 20 h, Pierre Létourneau à Dégelis le 30 septembre à 20 h, Maxime Landry le 14 octobre à 20 h à Dégelis avec son spectacle «Nos histoires», Yann Perreau le 3 novembre au BeauLieu culturel de Témiscouata-sur-le-Lac le 3 novembre et les 2Frères le 18 mars à 20 h à Dégelis. D'autres spectacles sont encore à confirmer.

Dans le but de rejoindre davantage de clientèle familiale, le Centre culturel Georges-Deschênes de Dégelis recevra le 20 octobre à 13 h 30 les Foutoukours, deux clowns qui parcourent le monde avec leur charrette-maison. Ce spectacle s'adresse aux jeunes de 5 à 15 ans.

Pour plus de détails sur ces spectacles, il est possible de visiter le site web les4scenes.com. Les billets sont disponibles auprès des 4 scènes au 418-853-2380.

Source http://www.infodimanche.com/actualites/culture/312459/le-temiscouata-en-musique-avec-ingrid-st-pierre-et-le-roseq#.WRNYbV_MD9M.facebook 

La programmation des 4 scènes dévoilée!

Les 4 scènes 1Dégelis –Complice de vos découvertes, Les 4 scènes, diffuseur culturel de Témiscouata, présente le samedi 10 juin 2017 au BeauLieu culturel du Témiscouata, la pièce de théâtre CIRCUS MINIMUS. Un texte signé par Christian Bégin.

Dans la pathétique roulotte qui leur sert de loge et de maison, un clown et un homme-canon, liés par l'amour et la haine, le rêve et le sommeil opaque, par l'amitié des soldats, par la rage des croyants, par la poésie du malheur simple, par hasard un peu aussi, se disent adieu. Un huis clos. Deux personnages. Une nuit. Et un petit matin. Des tableaux, des ellipses, des silences et des rires écorchés et tonitruants. Des souvenirs à la fenêtre, des jokes de cul et des paroles en l'air, des silences à nouveau, les échos de la fête dehors, la musique qui vient de loin, les adieux maladroits parce que trop difficiles et pour finir : un coup de canon....Venez rencontrer Christian Bégin!!

Pour information et réservation, communiquez au : 418 853-2380, poste 206 ou au numéro sans frais 1 877 334 2345, poste 206. Visitez notre site Internet au www.les4scenes.com ou notre page Facebook.

Les 4 scènes en bref : Les 4 scènes, organisme à but non lucratif et diffuseur de spectacles professionnels au Témiscouata, diffuse sa programmation dans les salles de Dégelis, Pohénégamook et Témiscouata-sur-le-Lac.

La MRC de Témiscouata appréhende une crise dans l'industrie forestière.

guylainesiroisTémiscouata-sur-le-Lac- À la séance du Conseil de la MRC du 8 mai dernier, une résolution a été adoptée dénonçant la décision injustifiée du Département du Commerce des États-Unis d'imposer des droits compensateurs de 19,88% sur les exportations canadiennes du bois-d'œuvre et ce, rétroactivement sur 90 jours.

La forêt couvrant 87% du territoire de la MRC de Témiscouata, l'industrie forestière est d'une importance économique vitale pour sa population et ses municipalités. Selon un récent portrait d'Emploi-Québec, on dénombre 26 établissements dans le domaine de l'exploitation forestière employant 394 personnes alors que 20 entreprises dans le domaine de la transformation du bois génèrent 576 emplois. Elles sont performantes et elles ont des capacités d'exploitation supérieure aux volumes disponibles. Compte tenu que 50% de la production témiscouataine est destinée au marché américain, les élus sont inquiets des répercussions négatives que risque d'entraîner cette situation.

Madame Guylaine Sirois, préfet de la MRC précise : « Ce conflit représente une menace sérieuse pour la pérennité de notre industrie forestière et pourrait nous plonger dans une crise majeure, entraînant des pertes d'emplois et des fermetures d'usines. Il y aurait un impact économique direct dans nos communautés. »

La MRC a cependant salué l'aide accordée par le gouvernement provincial avec le programme ESSOR pour soutenir les entreprises touchées sous forme de garantie de prêts. Dans sa résolution, le Conseil de la MRC a aussi demandé aux instances gouvernementales provinciale et fédérale de faire reconnaître et de défendre le Régime forestier du Québec, de soutenir les entreprises touchées par ce conflit et de conclure un nouvel accord profitable pour le secteur forestier québécois.

MRC Temiscouata

 

Témiscouata-sur-le-Lac et Rivière-du-Loup roulent en véhicule électrique

véhicules électriquesLa Société d'innovation en environnement (SIE) et YHC Environnement ont lancé le 3 mai le projet pilote de Système d'autopartage avec véhicule électrique en région avec la mise en place du mode autopartage dans six municipalités québécoises, dont Rivière-du-Loup et Témiscouata-sur-le-Lac.

Au cours de la dernière année, les municipalités de Bromont, Nicolet, Plessisville, Rivière-du-Loup, Sainte-Julienne et Témiscouata-sur-le-Lac ont fait l'acquisition de 10 véhicules électriques et d'une vingtaine de bornes de recharge. La SIE en collaboration avec YHC Environnement sont à la phase finale pour la mise en service des outils et de la plate-forme permettant la gestion et le partage de ces véhicules.

Le concept SAUVéR permet aux municipalités participantes de réduire les émissions de GES et l'empreinte écologique en transport, offre une vraie solution d'économie collaborative pour les municipalités et leurs communautés et contribue à développer une route électrique verte au Québec et au Canada.

La voiture électrique est utilisée par les employés municipaux de la Ville de Rivière-du-Loup, et cet été, ce sera au tour des personnes à l'emploi de Tourisme Rivière-du-Loup d'essayer le véhicule.

Témiscouata-sur-le-Lac fait également partie de ce projet pilote. «À ce jour, au Canada, il ne semble pas y avoir de concept d'autopartage appliqué dans les municipalités de petite et de moyenne taille, exception faite des grands centres urbains ou métropolitains. C'est pourquoi nous sommes fiers de faire partie du projet pilote SAUVéR!», explique Gilles Garon, maire de Témiscouata-sur-le-Lac.

La réalisation du projet pilote se fait grâce au financement du Fonds municipal vert (FMV) de la Fédération canadienne des municipalités (FCM). La FCM a versé une subvention de 350 000 $ pour ce projet pilote.

Les brasseries de l'Est à la conquête des lignes de Montréal et Québec

Route des bières de lEStMatane- L'Association des brasseries de l'Est lance la nouvelle carte de la route des bières de l'Est lors de deux événements «Tap takeover » à Montréal et Québec. Les amateurs de bière de microbrasseries pourront venir découvrir lors des deux événements une quinzaine des excellentes bières brassées dans les microbrasseries de l'Est du Québec. Vous êtes invités à venir goûter des produits rarement disponibles à Montréal et Québec et à rencontrer les différents brasseurs et autres représentants des brasseries membres de la route qui se seront spécialement déplacés pour l'occasion. La première conquête des lignes de l'Est se tiendra le vendredi 12 mai à Montréal au Pub Pit Caribou, 951 rue Rachel Est. Un second événement sera organisé le lendemain samedi 13 mai au Projet à Québec, 399 rue St-Jean. L'association des brasseries de l'Est a mis en place la carte de la route des bières de l'Est dans le but d'inciter les amateurs de bière à venir faire la version gourmande du fameux tour de la Gaspésie en dégustant quelques-unes 150 bières brassées sur le territoire du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et des îles-de-la-Madeleine. Nous sommes convaincus que, par nos actions, nous dynamisons le territoire que l'on habite. Les gens auront assurément beaucoup de plaisir à venir découvrir notre beau coin de pays.

<À l'ouest, le premier point d'arrêt se trouve chez Tête d'Allumette à Saint-André-de-Kamouraska. Les autres arrêts suggérés se trouvent Aux Fous Brassant de Rivière-du-Loup, au Secret des Dieux de Pohénégamook, chez Le Bien, le Malt de Rimouski, à La Captive d'Amqui, au Naufrageur de Carleton-sur-Mer, chez Pit Caribou de L'Anse-à-Beaufils, chez Auval de Val-d'Espoir puis au Frontibus de Rivière-au-Renard, Le Malbord de Sainte-Anne-des-Monts et finalement à La Fabrique de Matane. La route compte même un arrêt aux Îles-de-la-Madeleine et suggère à tous les visiteurs de passer À l'abri de la Tempête de L'Étang-du-Nord. Cette année, deux nouveautés au circuit brassicole! Une application sera mise en place pour le début de la saison estivale afin de vous offrir une carte interactive via Ondago pour une expérience encore plus dynamique. Vous pourrez ainsi facilement parcourir les 12 microbrasseries aidé de votre appareil mobile. De plus, vous pourrez maintenant arborer les couleurs de la route des bières en portant fièrement notre nouveau chandail promotionnel. Ils seront en vente dans les microbrasseries membres et lors des événements à Québec et Montréal. Suivez-nous sur Facebook et Instagram et restez à l'affût ! Une vidéo promotionnelle qui saura certainement titiller votre intérêt sortira bientôt sur les médias sociaux.

Santé!