La MRC de Témiscouata
   
            

Avancé historique: Géolocalisation du chemin du Portage

borne 1-y5b4nPlusieurs d'entre nous empruntons la route 185 régulièrement sans se douter que ce lien entre le Fleuve Saint-Laurent et le Lac-Témiscouata existe depuis des siècles. Des historiens ont réussi un pas de géant en procédant à la géolocalisation du chemin du Portage!

«On se trouve sur le fameux chemin du Portage. Le vrai de vrai! Le vrai qu'on a trouvé par la géolocalisation dernièrement», s'exclame l'historien Billy Rioux. On connaissait son existence, mais son tracé était flou. À l'aide de coordonnées GPS, des cartes anciennes et de repères comme ces bornes, une équipe a enfin réussi à déterminer le tracé exact du chemin du Portage.

Son histoire remonte à loin! Les amérindiens l'utilisaient déjà avant que les Français l'aménagent en 1746. «C'est un sentier à l'époque, explique Billy Rioux. Il y avait les Malécites qui venaient guider certains Français sur ce chemin-là d'une soixantaine de kilomètres.»

C'est en 1783 que le chemin prend forme! Le Fort Ingall y sera construit à l'extrémité en 1839. «Pendant des siècles il y a eu des militaires, des postiers, des pionniers aussi qui sont venus s'établir un peu plus loin au Témiscouata, raconte l'historien. Donc c'était un chemin, parce que le sentier c'était fini! C'était un gros chemin de 12 pieds au moins de large.»

Patrimoine et culture du Portage veut créer un produit récréotouristique culturel et éducatif. «On ne recrée pas le chemin du Portage, non. On rappelle, on fait une mémoire, on donne des outils pour transmettre cette mémoire-là», mentionne la présidente de l'organisme, Denise Côté.

Un musée dans la sacristie de Notre-Dame-du-Portage est prévu et des informations historiques seront transmises de différentes façons tout au long du trajet: «La piste cyclable longe beaucoup le chemin du Portage donc c'est possible de débarquer de son vélo, aller constater deux trois éléments qui ont resté en place depuis tout ce temps.» La mise en place du projet devrait s'échelonner sur plusieurs années et est estimé à environ 1,3M$. «Moi je suis fier de savoir qu'il est là, il existe, s'émerveille Billy Rioux. Mon arrière-grand-père m'en parlait, mon grand-père aussi. Pour moi, il y a quelque chose d'identitaire à toute la région du Témiscouata et de Rivière-du-Loup.»

source: http://cimt.teleinterrives.com/nouvelle-alaune_Geolocalisation_du_chemin_du_Portage-34930