La MRC de Témiscouata
   
            

Fondation du Centre d’études collégiales du Témiscouata : 534 000 $ en caisse pour aider les étudiants

DATA ART 2340253-620x348Source: http://www.infodimanche.com/actualites/actualite/328786/fondation-du-centre-detudes-collegiales-du-temiscouata-534-000-$-en-caisse-pour-aider-les-etudiants

Le 24 janvier dernier a eu lieu l'assemblée pour officialiser la Fondation du Centre d'études collégiales du Témiscouata. Le président du conseil d'administration provisoire, Guy Raymond, avait une excellente nouvelle pour les membres présents. «Nous avons des engagements financiers qui totalisent 534 203 $ jusqu'à maintenant», a-t-il souligné.

Cet argent servira en bonne partie à soutenir des projets destinés aux étudiants et à un programme de bourses d'études. «Ce fonds ne sera pas utilisé pour les opérations régulières et l'enseignement. Des sommes d'argent ont été accordées par le gouvernement du Québec à cet effet», a précisé René Gingras, directeur général du Cégep de Rivière-du-Loup. Québec a donné 623 000 $ pour le démarrage. Des sommes annuelles d'environ 63 800 $ pour l'encadrement et la gestion du Centre d'études collégiales et de 40 000 $ pour la location d'espace sont également octroyées pour cinq ans.

La MRC de Témiscouata a également fourni un montant de 225 000 $ pour ce projet. «Tous les maires ont accepté d'embarquer, chapeau à la MRC», a commenté Guy Raymond. L'objectif initial de la campagne de financement était de 750 000 $.

CONSEIL D'ADMINISTRATION

Cette assemblée de fondation a été l'occasion d'élire les membres du premier conseil d'administration officiel de la Fondation du Centre d'études collégiales du Témiscouata. Il est composé de neuf personnes.

Cinq administrateurs ont été élus parmi les membres en règle et représentent cinq territoires du Témiscouata. Il s'agit de Marie-Frédérique Ouellet (conseillère municipale à la Ville de Témiscoauata-sur-le-Lac), Annie-Pascale Côté (directrice générale de la Caisse Desjardins des Lacs de Témiscouata), Martine Lemieux (directrice générale de la Chambre de commerce du Témiscouata), Pierre Daigneault (maire de Lejeune) et Guylaine Sirois (préfet de la MRC de Témiscouata).

Les quatre autres membres du CA représentent les institutions d'enseignement : Mario Landry (directeur des ressources humaines et de l'informatique au Cégep de Rivière-du-Loup), Steve Gignac (directeur des études au Cégep de La Pocatière), Édith Saint-Amand (directrice du Centre d'études collégiales du Témiscouata) et Guy Raymond (directeur du service aux entreprises et coordonnateur en formation professionnelle à la Commission scolaire du Fleuve-et-des-Lacs).

NOUVEAUX PROGRAMMES

Le Centre d'études collégiales du Témiscouata a accueilli ses premiers étudiants à la fin du mois d'aout dernier. Les programmes offerts la première année sont Techniques d'éducation spécialisée (Cégep de La Pocatière) avec 13 étudiants et Tremplin DEC avec 7 étudiants. Le programme Sciences humaines (Cégep de Rivière-du-Loup) devrait démarrer en 2018.

Lors de l'assemblée de fondation, René Gingras a annoncé que le Cégep de Rivière-du-Loup devrait offrir au Témiscouata une autre formation pour permettre aux infirmières auxiliaires d'obtenir un diplôme d'études collégiales (DEC) en soins infirmiers. Cette annonce a réjoui Nancy Bossé, une infirmière auxiliaire qui travaille au centre hospitalier de Notre-Dame-du-Lac le soir et étudie au Centre d'études collégiales le jour. «J'ai fait un retour aux études et je veux aller chercher mon diplôme collégial en soins infirmiers. Je suis très satisfaite, nous avons la crème des professeurs et des espaces d'enseignement très biens», a mentionné Nancy Bossé.

Steve Gignac du Cégep de La Pocatière, a pour sa part indiqué à Amélie Simard, une autre étudiante qui a pris la parole, qu'elle pourra suivre au Témiscouata une attestation d'études collégiales (AEC) en zoothérapie. «Je suis déménagée au Témiscouata il y a six mois. J'étudie en techniques d'éducation spécialisée pour finir ce que j'ai commencé à Québec. J'aime vraiment ça ici, c'est mieux qu'à Sainte-Foy», a souligné Amélie Simard qui pourra donc réaliser un autre rêve au Témiscouata, obtenir une spécialisation en zoothérapie.

Photo: Les membres du CA, de gauche à droite : (assisses) Annie-Pascale Côté, Martine Lemieux et Édith Saint-Amand; (debouts) Pierre Daigneault, Marie-Frédérique Ouellet, Mario Landry, Guy Raymond et Steve Gignac (Guylaine Sirois est absente). - Photo: Mario Pelletier