La MRC de Témiscouata
   
    

sites-regionaux

La MRC de Témiscouata
Service de développement
Tourisme Témiscouata
Culture Témiscouata

   

cartes-et-evaluation2016

BarrageTemiscouata

       

Une cinquantaine de participants ont discuté des enjeux ruraux du Bas-Saint-Laurent


imageLa remise du trophée de la résistance à Sébastien Ouellet, conseiller municipal de la ville de Témiscouata-sur-le-Lac, remis des mains de M. Rejean Morissette, maire d'Esprit-Saint, municipalité de la résistance 2015.

CONCERTATION. La Journée de la résistance et de la fierté rurale qui s'est déroulée le 21 mai à Témiscouata-sur-le-Lac a permis à la cinquantaine de participants, en plus de célébrer la mobilisation citoyenne, de souligner les bons coups des milieux ruraux du Bas-Saint-Laurent.

La 11e présentation de cette Journée a été un succès, accueillant une diversité d'acteurs régionaux, selon le coordonnateur au Centre des opé.rations dignité (COD) d'Esprit-Saint, André-Pierre Vignola : « Les élus ont été sollicités et nous avons eu une belle diversité dans les participants, et des personnalités telles que Suzanne Tremblay, le maire de Rimouski Marc Parent, le député de Rimouski Harold LeBel, le maire de Padoue, des maires du Témiscouata. »

Lors de la Journée, ont été mis en valeur les bons coups du milieu qui a accueilli l'événement, tout comme les bons coups des milieux ruraux : « C'est une tribune pour les gens du milieu rural, permettant un réseautage, de la concertation, de la visibilité et de la promotion. L'idée est de se prendre en main par la mobilisation citoyenne, revendiquer des choses, toujours dans le cadre de la loi mais avec une petite dose de désobéissance parfois », poursuit M. Vignola.

La revendication et les moyens de se faire entendre et de faire pression ont également été mis en lumière, prenant comme illustration l'Association des camionneurs artisans : « Un citoyen a évoqué l'Association des camionneurs artisans et les moyens qu'ils ont pris, il n'y pas si longtemps de ça, pour faire pression auprès du gouvernement afin d'avoir des conditions acceptables et de se tailler une place dans les contrats de la construction. Ce sont des gens qui avaient des petites entreprises, et qui ont eu recours à la confrontation et la désobéissance, qui ont frôlé l'illégalité. Mais cela a donné des gains permettant à ces gens de vivre.

Faire parler des milieux ruraux

Durant les Journées de la résistance précédentes, comme celle qui a eu lieu en 2015 à Esprit-Saint, la parole a été donnée aux gens. « C'était encore le cas cette année, mais en plus, le Témiscouata a été sous les feux de la rampe. On a visité le BeauLieu culturel, le musée sur l'histoire de la Forêt, les initiatives qui ont été mises en place pour mettre en place la cartonnerie à Cabano, la mobilisation citoyenne en lien avec ça », précise M. Vignola

©Photo gracieuseté - Raymond Beaudry

source: http://www.lavantage.qc.ca/actualites/2017/5/31/une-cinquantaine-de-participants-ont-discute-des-enjeux-ruraux-d.html